Bruno Le Maire fait le lien entre cryptomonnaies et sanctions en Russie

C’est une idée qu’on entend beaucoup en ce moment : la Russie pourrait avoir un plan basé sur les cryptomonnaies pour esquiver les sanctions internationales. Elle a été reprise par plusieurs personnalités politiques, dont le ministre de l’Économie français, Bruno Le Maire.

Il s’exprimait dans le cadre du sommet EcoFin, qui rassemble les ministres des Finances des États membres de l’Union européenne. Bruno Le Maire a affirmé :

« Nous veillerons à ce que les cryptomonnaies ne servent pas à contourner les sanctions. »

Interrogé par un journaliste sur la nature des mesures prises en cas d’utilisation de cryptomonnaies, il a ensuite précisé : « Nous ne pouvons pas encore dire [quelles mesures], mais nous nous appuierons sur un rapport de la BCE sur le sujet. »

Il s’agit très certainement du rapport qui encourage l’Union européenne à valider la réglementation européenne MiCA, qui appliquerait un cadre plus strict aux cryptomonnaies à l’échelle européenne. Dans les faits, on ignore cependant comment les règles édictées par cette proposition de régulation pourraient mettre en difficulté la Russie.

👉 Plus d’infos sur la réglementation européenne MiCA

Découvrir notre Groupe Privé

Du contenu à haute valeur ajoutée et rapide à consommer

Une occasion de réguler le secteur

Si l’on s’en tient à ce que l’on sait de la stratégie apparente de Vladimir Poutine, on peut cependant mettre en doute une utilisation des cryptomonnaies par la Russie. Nous vous l’expliquions hier, le pays ne semble pas miser sur des actifs de ce type, et surtout, il semblerait qu’ils ne soient pas appropriés pour esquiver les sanctions économiques. C’est justement leur transparence, et la facilité avec laquelle ont peut surveiller les transactions, qui freineraient la Russie, parmi d’autres raisons.

Pour autant, certains commentateurs semblent sauter sur cette occasion de réguler plus fortement les cryptomonnaies. C’est le cas de Christine Lagarde, la présidente de la Banque centrale européenne, qui est historiquement très anti-crypto. Au sujet des sanctions, elle affirmait ainsi récemment :

« Il existe toujours des moyens criminels d’essayer d’éviter une prohibition, c’est pourquoi il est si important que la MiCA soit adoptée le plus rapidement possible, afin que nous disposions d’un cadre réglementaire. »

La guerre en Ukraine pourrait en tout cas accélérer les choses en matière de régulation, nous vous invitons à regarder notre vidéo sur le sujet pour en apprendre plus :

 

👉 A lire – Uniswap (UNI) permet désormais de faire des dons pour aider l’Ukraine

L’Ukraine semble miser sur les cryptomonnaies, pas forcément la Russie

Beaucoup de commentateurs oublient cependant que s’il y a un pays impliqué dans cette guerre qui a choisi d’utiliser les cryptomonnaies, c’est plutôt l’Ukraine. Le gouvernement semble en effet en avoir fait une stratégie clé, multipliant les partages d’adresses pour recevoir des dons, ainsi que les annonces en ce sens. Le vice-premier ministre du pays a par ailleurs fait pression sur les plateformes d’échange de cryptomonnaies, leur demandant de bloquer tous les utilisateurs russes.

De son côté, la Russie a-t-elle elle aussi établi une stratégie basée sur ces actifs ? Pour l’instant, on ne peut pas l’affirmer, et aucun signe visible ne corrobore cette théorie. Les sanctions qui pèsent sur son économie ont montré leur efficacité : le rouble a connu une chute historique, et la banque centrale du pays n’a plus accès à une partie de ses devises étrangères. Si le pays avait donc une stratégie liée aux cryptomonnaies, elle devrait donc commencer à être visible.

👉 À lire sur le même sujet –L’Ukraine va réaliser un airdrop pour ceux qui ont envoyé des dons en cryptomonnaies

Source : Bloomberg

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédactrice en chef adjointe sur Cryptoast, je suis tombée dans la marmite des cryptomonnaies il y a quelques années. Je suis passionnée par les technologies novatrices qui découlent de la blockchain et j'aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
bartz

Toujours rien compris celui-là. Soit il est crétin, soit il devra être jugé un jour pour trahison économique. Le genre de mec qui devait protéger coûte que coûte le minitel face à Interne à une autre époque.