Ripple et MoneyGram ne sont plus partenaires

La nouvelle n’est pas entièrement inattendue quand on fait la liste des nombreux procès qui touchent Ripple en ce moment. MoneyGram avait par ailleurs fait l’objet d’une mise en examen pour ses liens avec Ripple, ce qui avait encore plus fragilisé les liens entre les deux entreprises.

Ripple a fait part de cette nouvelle dans un communiqué particulièrement laconique publié hier :

« Ensemble, Ripple et MoneyGram ont pris la décision de cesser notre accord de partenariat actuel»

Le communiqué finit cependant sur une note positive, expliquant : « Nous sommes tous deux décidés à revisiter notre relation dans le futur ». Sur Twitter, le PDG de Ripple Brad Garlinghouse s’est montré plus explicite sur sa déception, reprochant le manque de clarté réglementaire aux États-Unis :

« Bien que le manque de cadre réglementaire ait inutilement brouillé les cartes pour les entreprises américaines et les consommateurs, on ne peut pas nier ce que Ripple et MoneyGram ont réalisé ensemble. Des milliards de dollars ont été réglés à l’international grâce à ODL et le XRP. »

👉 Plus d’infos sur le sujet : Ripple : (encore) un nouveau procès pour l’entreprise

L’avenir du XRP en question ?

Quel sera le futur pour l’altcoin de Ripple, alors que les pressions des procès se font de plus en plus réelles ? Une grande partie de l’avenir du XRP repose sur les résultats de la mise en examen de la Securities and Exchange Commission (SEC). Pour rappel, cette dernière reproche à Ripple de ne pas avoir enregistré le XRP comme un titre financier (security).

Le PDG de Ripple, Brad Garlinghouse, a dans une interview auprès de HBO expliqué que le XRP existerait toujours même sans Ripple, son avenir n’est donc pas uniquement lié à l’entreprise de San Francisco :

« Si vous détenez un titre financier, cela vous donne un droit de possession sur une entreprise. Mais si Ripple cesse d’exister, le XRP continuera d’être échangé. »

Par ailleurs, Brad Garlinghouse explique que les États-Unis sont le seul pays à considérer le XRP comme un titre financier. Il est vrai qu’un régulateur japonais majeur avait en janvier dernier expliqué qu’il ne considérait pas le XRP comme un titre.

Toujours est-il que ces nouvelles maussades et les delistings qui ont suivi ont eu un effet sur le cours du XRP. Celui-ci n’a pas décollé autant que les autres altcoins ces dernières semaines, et se retrouve actuellement à la 7e place du classement des cryptomonnaies par capitalisation, devant le token de gouvernance d’Uniswap (UNI) qui l’a même détrôné hier.

👉 Retrouvez toute l’actu de Ripple et du XRP

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédactrice en chef adjointe sur Cryptoast, je suis tombée dans la marmite des cryptomonnaies il y a quelques années. Je suis passionnée par les technologies novatrices qui découlent de la blockchain et j'aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments