Pour le régulateur japonais, le XRP de Ripple n’est pas un titre financier

Ripple (XRP) pourrait avoir trouvé une terre d’accueil plus ouverte aux cryptomonnaies que les États-Unis. Un régulateur japonais d'ampleur a en effet confirmé qu’il ne considérait pas le XRP comme un titre financier.

Pour le régulateur japonais, le XRP de Ripple n’est pas un titre financier

Le XRP est-il un titre financier ?

Pour rappel, la plainte de la Securities and Exchange Commission (SEC) à l’encontre de Ripple porte sur le statut du XRP. Le régulateur américain considère que le XRP est un titre financier, plus précisément une valeur mobilière, là où Ripple considère qu’il s’agit d’une devise numérique.

Selon les informations de nos confrères de The Block, la Financial Services Agency (FSA) japonaise se range cependant plutôt du côté de Ripple dans ce débat, expliquant :

« La FSA voit le XRP comme une cryptomonnaie, si l’on prend en compte la définition du Payment Services Act. »

C’est également l’interprétation du ministère des Finances du Royaume-Uni, qui avait précisé la semaine dernière :

« Les tokens qui sont utilisés principalement en tant que moyen d’échange – cela inclut les crypto-actifs les plus connus, comme le Bitcoin, Ether et XRP. »

👉 Plus d’infos : La SEC attaque Ripple en justice - Le cours du XRP s’effondre et les delistings commencent

Ce que cela veut dire pour l’avenir de Ripple

Là où c’est notable, c’est que cela montre que l’agressivité du régulateur des États-Unis ne s’est pas propagée ailleurs. Cela veut donc dire que Ripple et son actif le XRP peuvent s’exporter en quête d’un cadre réglementaire plus souple. C’est en tout cas ce qu’avait déjà suggéré Brad Garlinghouse ces derniers mois, sentant probablement le vent tourner. Le Japon et le Royaume-Uni avaient justement été évoqués en fin d’année dernière.

L’entreprise avait par ailleurs ouvert un QG régional à Dubaï. La posture de Ripple est en tout cas claire depuis un certain temps. Chris Larsen le cofondateur du projet expliquait ainsi il y a quelques mois :

« Je ne pense pas que la posture de la SEC puisse être aujourd’hui pire pour l’industrie [blockchain]. Ils essaient juste de [nous] écraser et de nous écarter. »

Le procès à venir s’annonce en effet compliqué pour Ripple. Reste à voir si l’entreprise quittera la ville de San Francisco, où elle est établie depuis longtemps.

👉 A lire également : Ripple (XRP) recrute un ancien cadre d’Amazon

 

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

Le TOP 5 des cryptomonnaies du metaverse

Le TOP 5 des cryptomonnaies du metaverse

Imposition des cryptomonnaies : quels pays européens ne taxent pas encore les plus-values ?

Imposition des cryptomonnaies : quels pays européens ne taxent pas encore les plus-values ?

Ethereum : les projets cryptos à surveiller avec la sortie de Shanghai

Ethereum : les projets cryptos à surveiller avec la sortie de Shanghai