XRP, Kaspa, Cardano, MultiversX, Monero, et 15 autres cryptomonnaies seraient des « zombies », selon Forbes

Selon un article de Forbes, 20 blockchains sont actuellement considérées comme des « crypto zombies », car elles continueraient d'exister principalement pour la spéculation. Capitalisées à plus de 1 milliard de dollars, ces plateformes manqueraient d'activité et de cas concret d'utilisation.

XRP, Kaspa, Cardano, MultiversX, Monero, et 15 autres cryptomonnaies seraient des « zombies », selon Forbes

20 blockchains seraient mortes-vivantes

Une récente publication du journal Forbes soutient que 20 blockchains, dont les tokens sont capitalisés à plus de 1 milliard de dollars, sont des « crypto zombies », n'ayant d'autre utilité que la spéculation.

L'article soutient que de nombreuses blockchains affichent peu d'activité, même si leurs cryptomonnaies restent fortement valorisées et que les réseaux continuent d'exister. Forbes cite spécifiquement le cas du XRP, une cryptomonnaie développée par Ripple Labs, initialement conçue pour révolutionner les transferts bancaires mondiaux et rivaliser avec le réseau bancaire SWIFT.

👉 Comment acheter du Bitcoin en 2024 ? Faites-vous guider étape par étape

Selon l'article, Ripple Labs n'a pas réussi à concrétiser son projet et le fait que sa blockchain soit toujours active serait uniquement attribuable à la spéculation, et non à une véritable adoption.

Forbes établit ainsi une liste de 20 blockchains qui seraient des zombies, se basant sur l'activité de leurs développeurs, leur valeur totale verrouillée (TVL), et les frais collectés au cours de l'année 2023.

Voici la liste de Forbes : Ripple (XRP), Cardano (ADA), Bitcoin Cash (BCH), Litecoin (LTC), Internet Computer (ICP), Ethereum Classic (ETC), Stellar (XLM), Stacks (STX), Kaspa (KAS), Theta (THETA), Fantom (FTM), Monero (XMR), Arveawe (AR), Algorand (ALGO), Flow (FLOW), MultiversX (EGLD), BitcoinSV (BSV), Mina (MINA), Tezos (XTZ) et EOS (EOS).

Cependant, il est possible de remettre en question la méthodologie utilisée par le journal, car elle néglige certaines données qui pourraient nuancer ses affirmations. Par exemple, cette méthode ne prend pas en compte le nombre d'adresses détenant une quantité minimale d'actifs, le nombre de nœuds participant au réseau, le hashrate des blockchains utilisant la preuve de travail (PoW), ou encore la quantité des stakeurs individuels pour les blockchains utilisant la preuve d'enjeu (PoS).

Forbes précise néanmoins que ces cryptomonnaies pourraient continuer à prendre de la valeur et qu'il ne faut pas s'attendre à ce que ces blockchains cessent de fonctionner de sitôt, les entreprises qui les gèrent étant toujours très lucratives.

Ledger : la meilleure solution pour protéger vos cryptomonnaies

Crypto zombies et entreprises zombies

Le terme de « crypto zombies » semble avoir été judicieusement choisi par Forbes et fait référence aux « entreprises zombies », des sociétés qui ne génèrent pas suffisamment de bénéfices pour couvrir leurs charges, y compris les intérêts de leur dette.

Ces entreprises représentent environ 10 % des sociétés cotées en bourse aux États-Unis et survivent grâce au financement d'investisseurs, à leur capacité d'emprunt auprès des banques ou même à l'argent provenant de la création monétaire des banques centrales.

👉 À lire également dans l'actualité – 1 milliard de dollars pour financer des projets crypto : c'est l'ambition d'un des plus grands fonds de l'écosystème Web3

L'article de Forbes souligne que certaines de ces blockchains sont des forks de Bitcoin ou d'Ethereum, et que les 20 blockchains du classement ont pour objectif initial de concurrencer les blockchains d'origine. Pourtant, plusieurs années après leur lancement, leur adoption reste très faible.

En effet, malgré les promesses, ces blockchains rencontrent davantage de problèmes techniques qu'elles n'apportent de solutions. De plus, Forbes note que beaucoup d'entre elles reposent sur l'espoir que la communauté place dans les fondateurs, leurs qualités entrepreneuriales et leurs expériences techniques.

Ces blockchains continuent souvent d'exister grâce à leurs fondations qui ont réussi à lever suffisamment de fonds avant leur lancement et à maintenir la valeur de leurs tokens assez élevée pour subvenir à leurs besoins financiers.

Trade Republic : le moyen le plus simple d'acheter des cryptomonnaies
Publicité - Investir comporte des risques (en savoir plus)

Source :Forbes

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page peut présenter des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article peuvent être affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.


Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.


Recommandations de l'AMF. Il n’existe pas de rendement élevé garanti, un produit présentant un potentiel de rendement élevé implique un risque élevé. Cette prise de risque doit être en adéquation avec votre projet, votre horizon de placement et votre capacité à perdre une partie de cette épargne. N’investissez pas si vous n’êtes pas prêt à perdre tout ou partie de votre capital.


Pour aller plus loin, lisez nos pages Situation Financière, Transparence du Média et Mentions Légales.

Subscribe
Me notifier des
guest
4 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
zerbide

ah parce qu'une crypto monnaie qui sert vraiment à quelque chose, ca existe? Et pour XMR qui est mort, pour info tous le darknet se paie en XMR. Mais sinon c'est mort. Et btc avec ses transferts d'une lenteur infame, qui dépasse les 66000 dollars elle sert à quoi?

Diana

Multiverse X sont des hyperactifs qui sortent encore de nouveaux produits tous les jours et leur jeton est dans le top 100. Il faut qu'ils revoient leurs copie l'équipe de Forbes.

Marvin Navarro

Tu es exactement le genre de mec infâme qu'on combat dans la cryptomonnaie nous les ingénieurs. Les gars qui sont arriver par appât du gain et qui parle comme ci ils savaient techniquement de quoi ils parlent alors que non et qui colporte des inepties.

Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

Mt. Gox transfère 140 000 BTC, soit la totalité de ses Bitcoins – Que se passe-t-il ?

Mt. Gox transfère 140 000 BTC, soit la totalité de ses Bitcoins – Que se passe-t-il ?

Le Pepecoin (PEPE) a grimpé de 83 % sur les 7 derniers jours - Comment expliquer cette hausse du memecoin ?

Le Pepecoin (PEPE) a grimpé de 83 % sur les 7 derniers jours - Comment expliquer cette hausse du memecoin ?

3 millions de dollars : des enquêteurs accèdent à un portefeuille de 2013 dont le mot de passe avait été perdu

3 millions de dollars : des enquêteurs accèdent à un portefeuille de 2013 dont le mot de passe avait été perdu

Pectra : la prochaine grande mise à jour d’Ethereum (ETH) pourrait intervenir au 1er trimestre 2025

Pectra : la prochaine grande mise à jour d’Ethereum (ETH) pourrait intervenir au 1er trimestre 2025