Rétrospective crypto 2022 : les événements les plus marquants de l'écosystème des cryptomonnaies

En 2022, les cours des cryptomonnaies ont fortement chuté, entraînant des pertes considérables pour les investisseurs. En parallèle, des géants de l'industrie se sont écroulés en l'espace de quelques jours seulement (Terra, FTX, etc). Malgré d'importantes difficultés, l'année 2022 a également vu des avancées significatives en matière d'adoption de l'écosystème. Voici un tour d'horizon des événements les plus marquants de l'année 2022.

Rétrospective crypto 2022 : les événements les plus marquants de l'écosystème des cryptomonnaies

Une année particulièrement animée

Jamais le Bitcoin (BTC) n’avait connu une telle situation. Depuis son lancement le 3 janvier 2009, Bitcoin n’avait pas été confronté à une crise mondiale. Nous en traversons plusieurs en même temps : financière, géopolitique et énergétique.

Cette année ne fut pas de tout repos pour les cryptomonnaies. Après une année 2021 pendant laquelle le cours du Bitcoin a flirté avec les 70 000 $ (soit 58 000 €) nous terminons 2022 avec un prix à 15 600 € (soit 16 650$). En effet, le rapport de force entre l’euro et le dollar s’est fortement inversé pendant cette année, signe des bouleversements économiques et financiers en cours.

Pour ne rien arranger à cette crise financière, sur fond de remontée de taux d’intérêt, d’inflation et de quantitative tightening, l’écosystème a connu des cygnes noirs : les chutes de Terra (LUNA), Celsius Network, FTX, 3AC et d’autres auront marqué cette année mouvementée.

Mais ce n’est pas tout, jamais dans ses 14 ans d'existence, le prix du bitcoin n’était repassé en dessous de son précédent plus haut. Le précédent plus haut du bitcoin datait de début 2018 avec un cours frôlant les 20 000 $.

Un mal pour un bien ? L’année 2022 aura sonné la fin d’un cycle et le début d’un nouveau. La fin d’une insouciance et d’une spéculation à outrance. Ces événements auront permis de s’attarder sur ce qui ne fonctionnait pas correctement et des excès des années précédentes. Un coup dans la fourmilière qui permettra à l'écosystème de se renforcer et de mûrir davantage.

En effet, tout n’est pas noir, de belles réussites ont jalonné 2022. La première d’entre elles est la migration d’Ethereum de la Proof of Work à la Proof of Stake. La méthode de sécurisation et de validation de la blockchain a changé, moins énergivore en remplaçant le minage par le staking.

Malgré un marché bien moins attractif, les développeurs continuent d’affluer si l’on se base sur les volumes de téléchargement des librairies et bibliothèques de code. 180% de téléchargements en plus sur les trois premiers trimestres de 2022 par rapport à 2021 d’après des données d'Alchemy.

Ces périodes plus calmes permettent aux différents projets de se consolider, au moins solides de disparaître et à de nouveaux d’émerger.

Les développeurs ne sont pas les seuls, les particuliers ont continué de s’intéresser aux cryptomonnaies, principalement dans les pays plus durement touchés par la crise et l'hyperinflation.

Mais aussi beaucoup d’institutionnels et de grandes entreprises qui ont officiellement franchi le pas au courant de l’année 2022. De nombreuses annonces ont été faites en ce sens et cela explique la corrélation toujours plus forte entre les marchés financiers traditionnels et le marché des cryptomonnaies.

Cryptoast Research

Passez vos investissements à la vitesse supérieure

toaster icon

Bitcoin (BTC)

Au-delà de la chute de son cours, le Bitcoin est de plus en plus accepté comme moyen de paiement par les entreprises. La liste de celles qui acceptent le Bitcoin a continué de s'allonger tout au long de 2022, avec des noms comme Vueling, Breitling, Gucci, Watches World, Tennessee Titans ou encore Novelship. Cette tendance devrait certainement se poursuivre en 2023.

Souvenez-vous en septembre 2021, le Salvador devenait le premier pays au monde à faire du Bitcoin une monnaie légale sur son territoire. Seulement 8 mois après le Salvador, en avril 2022, la Centrafrique a elle aussi adopté le Bitcoin comme monnaie légale, devenant le deuxième pays au monde à prendre une telle initiative.

Autre grande étape pour le Bitcoin, le 19 millionième BTC a été miné le 1er avril 2022. En seulement 14 ans, plus de 90% des bitcoins ont donc été minés, et il faudra attendre près de 120 ans supplémentaires afin que les 2 derniers millions de BTC voient le jour.

Le 28 septembre 2022, la première version de Taro (Taproot Asset Representation Overlay) a été publiée sur le réseau de test de la blockchain Bitcoin. Il s'agit d'un protocole permettant d'émettre des actifs numériques sur la blockchain Bitcoin, tels que des stablecoins ou même des tokens non fongibles (NFT).

La plateforme qui simplifie le trading

Acheter des cryptos en quelques minutes

toaster icon
Investir dans les crypto-monnaies est risqué (en savoir plus)

Qu'en est-il du Lightning Network ?

La solution de scalabilité de Bitcoin, le Lightning Network, a connu une progression constante tout au long de 2022. Au début de l'année, le réseau cumulait environ 3 300 bitcoins, un chiffre qui est passé à 5 130 bitcoins le 31 décembre 2022.

En plus de cela, l'entreprise américaine MicroStrategy, qui continue d'accumuler des milliers de bitcoins, a commencé à développer une plateforme dédiée au Lightning Network, laquelle sera principalement destinée aux entreprises pour le commerce en ligne.

En parallèle, l'application de paiement Cash App, qui compte près de 45 millions d'utilisateurs actifs chaque mois, a intégré le Lightning Network à ses services pour faciliter les paiements en Bitcoin.

👉 Retrouvez notre guide complet pour acheter du Bitcoin en 2023

Ethereum (ETH)

L'année 2022 a été une année charnière pour la blockchain Ethereum, celle-ci ayant migré le 15 septembre de la Proof of Work à la Proof of Stake suite à sa mise à jour The Merge. Cette mise à jour marque un tournant majeur pour Ethereum, The Merge n'étant que la 1ère phase d'une longue série de modifications et d'améliorations qui seront déployées sur Ethereum au cours des prochaines années.

En effet, les améliorations proposées pour la scalabilité du réseau, telles que le sharding par exemple, ne peuvent fonctionner que sur un modèle de consensus en Proof of Stake.

Depuis The Merge, la blockchain Ethereum consomme bien moins d'énergie. Le réseau n'est plus sécurisé par des milliers de cartes graphiques dédiées au minage, mais pas des nœuds validateurs avec le principe de staking. L'Ethereum Foundation estime que cette migration vers la Proof of Stake a permis de réduire de près de 99,5 % la consommation énergétique d'Ethereum.

Cependant, la Proof of Stake n'est pas exempte de défauts. Une grande quantité de nœuds validateurs sont hébergés auprès d'acteurs centralisés comme Amazon avec son service AWS. Pour beaucoup, cette forte centralisation des nœuds est dangereuse, car elle fragilise grandement l'un des piliers de la blockchain Ethereum.

👉 À quoi ressemblera le futur d'Ethereum (ETH) après The Merge ?

Commander notre Livre pour tout comprendre aux cryptos

Publié aux Éditions Larousse

toaster icon

Les stablecoins

Mis à mal pendant toute l'année 2022, les stablecoins ont souffert de la chute de l'UST de la blockchain Terra. La blockchain Terra et son créateur Do Kwon s'étaient hissés au plus haut sommet de la hiérarchie des cryptomonnaies grâce à des investisseurs de renom et un écosystème au développement stratosphérique, avant de s'effondrer en l'espace de quelques jours en mai 2022.

En effet, le 7 mai, le cours du « stablecoin » algorithmique TerraUSD (UST), dans la capitalisation avoisinait les 18 milliards de dollars et qui était supposé maintenir une parité constante de 1 dollar, a commencé à vaciller et est tombé à 0,35 $ en moins de 48 heures. Son mécanisme d'ancrage au dollar fonctionnant de pair avec le token LUNA, ce dernier s'est également effondré, et est passé de 80 $ à 0,10 $ en l'espace de quelques jours seulement.

Ce regretté événement permet une fois de plus à la crypto-communauté de réaliser à quel point l'écosystème est fragile et sensible. Le fonctionnement même du stablecoin UST aura causé sa perte, même si d'autres mécanismes détaillés dans cet article sont entrés en jeu.

La suite, vous la connaissez. Le stablecoin UST ne se remettra jamais de sa chute, ce qui laissera un « trou » de 18 milliards de dollars que d'autres stablecoins n'hésiteront pas à récupérer. Au-delà de l'éternel combat entre l'USDT de Tether et l'USDC de Circle, la 2e moitié de l'année 2022 profitera grandement au stablecoin BUSD de Binance, lequel récupère alors la position de l'UST en occupant la 3e place des stablecoins les plus capitalisés du marché.

En dépit de toutes les difficultés que peuvent rencontrer les stablecoins, plusieurs protocoles dévoilent leur propre itération. C'est notamment le cas de Curve (crvUSD) et d'Aave (GHO). En parallèle, la blockchain TRON, à l'image de Terra, dévoile l'USDD, un stablecoin algorithmique qui suit presque trait pour trait les préceptes de l'UST.

En outre, les géants Tether et Circle continuent d'étendre leur influence après avoir conquis le monde des stablecoins adossés au dollar américain. Tether déploie le MXNT (peso mexicain) et le GBPT (livre britannique) tandis que Circle lance l'EUROC (euro).

👉 Tout savoir sur les stablecoins et leurs différents types

Cryptoast Research

Passez vos investissements à la vitesse supérieure

toaster icon

Les plateformes de cryptomonnaies

Indéniablement, l'année 2022 a été la plus difficile à traverser pour bon nombre de plateformes d'échange centralisées. Un véritable hécatombe a eu lieu suite à la chute de l'écosystème Terra et de son stablecoin UST. De nombreuses plateformes proposaient en effet à leurs clients une rémunération alléchante grâce à l'utilisation du protocole Anchor, lequel permettait alors de générer près de 20 % d'intérêt avec l'UST. Suite à la chute de Terra, une rapide contagion débute, touchant l'entièreté de l'écosystème.

👉 Les détails de la chute de Terra LUNA et de son stablecoin l'UST

La chute de Terra contamine Celsius Network

Tout commence avec Celsius Network, l'une des plateformes de CeDeFi les plus en vogue, d'où le véritable choc que fut son effondrement. Le 13 juin 2022, Celsius Network suspend les retraits, les échanges et les fonctions de transfert de cryptomonnaies, en raison de « conditions de marché extrêmes ». Un mois plus tard, l'entreprise se déclare en faillite et les fonds des utilisateurs sont toujours bloqués.

👉 En savoir plus sur les erreurs qui ont entraîné la faillite de Celsius Network

La débâcle de 3AC

À son apogée, le fonds d'investissement Three Arrows Capital (3AC) administrait environ 10 milliards de dollars de cryptomonnaies. Three Arrows Capital (3AC) avait engagé environ 200 millions de dollars dans des tokens LUNA en février 2022. Malheureusement, le stablecoin algorithmique UST associé s'étant écroulé, cela a également entraîné la chute de LUNA comme nous l'avons évoqué précédemment. En mai 2022, LUNA, la crypto-monnaie d'accompagnement, est passée de 80 dollars à quelques centimes, provoquant une onde de choc dans l'écosystème.

Bien que son degré d'exposition à l'effondrement de LUNA soit indéterminé, 3AC se retrouve dans l'impasse suite à ses nombreux investissements à effet de levier dans le Bitcoin, l'Ether et d'autres crypto-monnaies importantes, lesquelles chutent rapidement suite aux déboires de Terra. Le fonds spéculatif a été incapable de répondre aux appels de marge de BlockFi et de Genesis à la mi-juin 2022. Dans le même temps, Voyager a indiqué que la 3AC avait manqué à son obligation de rembourser un prêt de 646 millions de dollars.

Three Arrows Capital avait également des participations dans Axie Infinity, BlockFi et d'autres entreprises en difficulté. Via son bridge Ronin, Axie Infinity a subi un piratage de 600 millions de dollars, ce qui a provoqué une baisse importante de la valeur de son token AXS. Tout cela a fait en sorte que 3AC sombre rapidement et l'impact sur l'écosystème est retentissant.

L'inattendue destruction de FTX

Alors considérée comme la principale concurrente de Binance, la plateforme FTX explose en plein vol. Il s'agit sans aucun doute de l'évènement le plus marquant de l'année pour l'industrie. Voici un récapitulatif des événements qui ont conduit à la faillite de FTX :

  • 2 novembre : le média CoinDesk révèle qu'Alameda Research, la firme d'investissement dirigée par Sam Bankman-Fried, détenait une position évaluée à 5 milliards de dollars en FTT, le token natif de FTX. Cela a suscité des interrogations dans l'ensemble du secteur concernant la solvabilité des entreprises de Sam Bankman-Fried ;
  • 6 novembre : La plateforme Binance vend tous ses tokens FTT ;
  • 7 novembre : FTX connaît une crise de liquidité cherche des fonds auprès de divers investisseurs, avant de se tourner vers Binance ;
  • 8 novembre : Les fonds des utilisateurs – du moins ce qu'il en reste – sont alors totalement verrouillés sur la plateforme. De son côté, Binance se dit prête à acheter les entités non américaines de FTX ;
  • 9 novembre : À la surprise générale, Binance fait marche arrière et se retire de l'acquisition de FTX après avoir examiné les comptes de l'entreprise ;
  • 10 novembre : Les Bahamas gèlent les actifs de la filiale locale de FTX. Le PDG de FTX Sam Bankman-Fried admet enfin que la plateforme connaît de grandes difficultés. ;
  • 11 novembre : Sam Bankman-Fried démissionne de son poste de PDG de FTX et l'entreprise de déclare en faillite ;
  • 12 novembre : FTX signale avoir été victime d'un hack de 477 millions de dollars ;
  • 18 novembre : Les Bahamas prennent le contrôle des actifs de FTX détenus dans les portefeuilles de son antenne locale ;
  • 12 décembre : Sam Bankman-Fried est arrêté par les autorités bahamiennes afin d'être extradé vers les États-Unis ;
  • 22 décembre : Sam Bankman-Fried est libéré sous caution pour 250 millions de dollars, le montant le plus important de l'histoire.

Cet événement a mis en lumière les risques liés à l'investissement dans les crypto-monnaies et les plateformes de trading centralisées, et a rappelé l'importance de la règlementation et de la transparence.

👉 Visionnez notre vidéo qui récapitule l'affaire FTX :

La régulation

L’année 2022 a été marquée par l’approbation de MiCA (Markets in Crypto-Assets) et de TFR (Transfer of Funds Regulation) par le Conseil de l'Union européenne et le Parlement européen le 10 octobre 2022. Ces deux règlementations, qui ne vous disent peut-être rien, changeront drastiquement le paysage des cryptomonnaies au sein de l’Union européenne dès 2024.

Les règlements MiCA et TFR comportent un certain nombre de dispositions auxquels les Crypto Assets Service Providers (CASPs) devront se conformer d'ici mi-2024. En France, cela correspond aux Prestataires de Services sur Actifs Numériques (PSAN), des entreprises fournissant des services liés aux cryptomonnaies.

Voici certaines des dispositions qui entreront en vigueur avec MiCA :

  • un « passeport européen » verra le jour, permettant à une entreprise enregistrée dans un pays de l'Union européenne de proposer ses services à des clients des 27 pays membres ;
  • les CASPs devront détailler à leurs clients l'empreinte environnementale des différents crypto-actifs qu'ils proposent ;
  • les plateformes CASPs ne seront plus autorisées à accorder des intérêts pour des services liés aux stablecoins ;
  • les CASPs devront disposer d'un système informatique résilient et sécurisé et présenter une politique tarifaire claire. Ils devront également disposer de suffisamment de fonds propres pour être autorisés à exercer.

Le règlement TFR (Transfer of Funds Regulation) concerne principalement la Travel Rule, qui exige que les CASPs partagent de nombreuses informations sur leurs clients lorsqu'ils effectuent des transferts de crypto-monnaies. Cette règle vise à lutter contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme. 

Ainsi, d'ici mi-2024, tous les CASPs de l'Union européenne devront se conformer aux exigences de la Travel Rule. Cette règle s'appliquera lorsqu'un utilisateur effectuera un transfert entre deux CASPs, quel que soit le montant envoyé. Les informations à partager entre les CASPs comprendront les noms et prénoms de l'utilisateur, le portefeuille de destination, ses numéros de compte sur les plateformes, son adresse postale, son numéro d'identité (carte d'identité ou passeport) ou sa date et lieu de naissance.

En cas de transaction vers une plateforme ne respectant pas la législation européenne sur la protection des données personnelles (RGPD), la plateforme du donneur d'ordre pourra refuser de partager des informations, ou même empêcher le transfert de crypto-monnaies. Cette décision inédite devra être confirmée et précisée par les autorités européennes.

Par défaut, les « self-hosted wallets », ceux qui appartiennent vraiment à leurs utilisateurs comme ceux de Ledger, ne feront l’objet d’aucune transmission d’informations. Par exemple, une transaction réalisée entre 2 portefeuilles MetaMask ne sera pas assujettie à la Travel Rule.

Cependant, si un CASPs est impliqué dans une transaction et que le montant de cette dernière est supérieur à 1 000 €, le plateforme CASP devra vérifier certaines informations du propriétaire du portefeuille. Supposons qu’un individu transfère 1 500 euros en BTC d’une plateforme CASP vers un portefeuille externe qu’il possède. La plateforme devra alors vérifier l’identité du propriétaire de ce portefeuille.

Dans la pratique, une telle mesure reste difficile à mettre en place, car il est possible de créer un « self-hosted wallet » sans qu’il soit nécessaire de fournir la moindre information personnelle.

La finance décentralisée (DeFi)

L’année 2022 a été marquée par une abondance de hacks de protocoles de la finance décentralisée (DeFi). Les principales victimes sont les brigdes, ces protocoles qui permettent d’échanger entre eux des tokens de blockchains différentes.

👉 Qu'est-ce que la DeFi ? Tout savoir sur la finance décentralisée

Voici un rapide aperçu des principaux hacks ayant eu lieu en 2022 :

Plateforme Type de plateforme Montant subtilisé Date
Ronin Network Bridge 624 millions de dollars 23 mars
BNB Bridge Bridge 586 millions de dollars 6 octobre
Wormhole Bridge 326 millions de dollars 2 février
Nomad Bridge Bridge 190 millions de dollars 1er août
Beanstalk Protocole de stablecoin 181 millions de dollars 17 avril
Wintermute (2 hacks) Market maker 27,6 millions de dollars et 162,3 millions de dollars 5 juin et 20 octobre
Mango Markets Trading décentralisé 115 millions de dollars 11 octobre
Harmony Bridge Bridge 100 millions de dollars 23 juin

Quant à la valeur totale bloquée (TVL) dans les protocoles de la DeFi, celle-ci s'élevait à près de 42 milliards de dollars à la fin du mois du décembre 2022. Il s'agit d'une baisse considérable de 76 % par rapport au début de la même année, où la TVL s'élevait à 167 milliards de dollars.

Malgré un net repli et la magnitude des hacks, 2022 a étonnamment été une année d'adoption par les institutionnels. Pour la toute première fois, une institution, JPMorgan, a exécuté une transaction transfrontalière en utilisant le protocole Aave Arc. Cette opération réalisée en collaboration avec l’Autorité monétaire de Singapour (MAS) s'est donc démarquée par l’utilisation d’une blockchain publique (Ethereum), car cela permet à tout un chacun de librement consulter les détails de ladite opération.

En parallèle, la chute de FTX, de Celsius et d'autres acteurs centralisés a sans surprise aidé la finance décentralisée à récupérer une partie du capital des investisseurs. Une certaine partie de la crypto-communauté s'est totalement écartée des solutions centralisées pour le trading ou le stockage de leurs cryptomonnaies, se tournant vers des alternatives comme dYdX, 1inch, Uniswap pour le trading et Ledger, ZenGo ou encore MetaMask pour la sécurité de leurs fonds.

Le meilleur moyen de sécuriser vos cryptomonnaies 🔒

🔥 Le leader mondial de la sécurité crypto

toaster icon

Les tokens non fongibles (NFT)

Un fort désintérêt de la crypto-communauté

La chute générale du cours des cryptomonnaies en 2022 a également affecté le marché des tokens non fongibles. En janvier 2022, les plateformes de NFT sur la blockchain Ethereum ont enregistré un volume cumulé de 5,35 milliards de dollars. Depuis ce mois de tous les records pour ce marché, le volume mensuel n'a fait que de diminuer au cours de l'année, passant à 3,6 milliards de dollars dès février, puis terminant l'année à seulement 545 millions de dollars en décembre.

La place de leader d'OpenSea menacée ?

Parmi les marketplaces de NFT, OpenSea a maintenu sa position de leader en termes de nombre d'utilisateurs, mais il a été concurrencé par des nouvelles venues comme X2Y2, LooksRare, ou encore Blur. Selon les données récoltées par Dune Analytics, OpenSea a enregistré plus de 1,3 million d'utilisateurs au cours du dernier trimestre de 2022, Blur arrivant en seconde position avec 172 000 utilisateurs. À elle seule, OpenSea représente 73% de part de marché en termes d'utilisateurs.

Lancée en octobre 2022, Blur est une marketplace de NFT relativement récente qui a su se faire une place très rapidement au sein de ce marché très concurrentiel. Depuis son lancement, Blur enregistre assez régulièrement des volumes de transactions plus importants qu'OpenSea. Un succès que la plateforme doit à ses fonctionnalités avancées qu'OpenSea ne propose pas comme l'analyse de portefeuille ou l'outil de sniping, mais aussi et surtout à l'absence de frais de transaction et des récompenses accordées aux utilisateurs sous la forme d'airdrops.

Une adoption grandissante de la part des entreprises

En outre, pléthores d'entreprises de la Tech indirectement liées au monde des cryptomonnaies ont adopté les NFT. Voici une liste non exhaustive de quelques entreprises concernées, ainsi que leur initiative :

  • Meta : Affichage des NFT sur Facebook et Instagram (aux États-Unis uniquement) ;
  • Spotify : Expérimentation d'affichage de collections de NFT ;
  • Warner Bros : Création d'une collection de NFT ;
  • Seba Bank : Lancement d'un service de garde dédié aux NFT ;
  • Rolex : Dépôt de plusieurs marques associées au Web3 et aux NFT ;
  • Ticketmaster : Permets aux organisateurs d'événement d'émettre des tickets sous forme de NFT ;
  • Coca-Cola : Création d'une collection de NFT ;
  • Tiffany & Co. : Création de bijoux inspirés des CryptoPunks ;
  • Tag Heuer : Les montres avec écran peuvent maintenant afficher des NFT ;
  • Mastercard : Extension de son service de conseil aux cryptomonnaies ainsi qu'aux tokens non fongibles (NFTs) ;
  • Visa : Lancement du Visa Creator Program pour accélérer l’adoption des NFTs auprès des créateurs ;
  • TIME : Numéro publié sous la forme d'un NFT ;
  • Rakuten : Marketplace de NFT.

Même si les projets sont bien moins ambitieux que les entreprises énoncées précédemment, la France n'est pas en reste. De nombreuses entreprises ayant lancé une collection de tokens non fongibles :

  • L'AFP  ;
  • Renault ;
  • Lacoste ;
  • La Cigale  ;
  • L'Olympia ;
  • La Poste.

👉 Tout comprendre sur les tokens non fongibles (NFT)

Un surprenant record

De manière assez inattendue, le nom de domaine « NFTs.com » a été vendu pour 15 millions de dollars en août 2022. Une somme monumentale qui a propulsé NFTs.com au rang du 9e nom de domaine le plus cher de l'histoire. Depuis, le site Web associé à ce nom de domaine est inactif, mais il semblerait qu'une marketplace de NFT pourrait voir le jour.

Comment se préparer pour l'année 2023 ?

Afin d'aborder au mieux cette nouvelle année et de suivre toutes les tendances du marché via le prisme des analyses fondamentales, techniques et on-chain, Cryptoast Research répond à ce besoin. Animé par 4 intervenants qualifiés, dont l'analyste Vincent Ganne, Cryptoast Research se décline en deux formules pour vous accompagner dans votre compréhension de l'écosystème : une newsletter bi-mensuelle et un groupe Discord.

La newsletter est idéale pour découvrir le service. Elle permet de recevoir une synthèse du meilleur de Cryptoast Research 2 fois par mois. Tandis que le groupe Discord est l'offre complète, dédiée à ceux qui veulent accéder à l'entièreté des contenus et rejoindre une communauté d'investisseurs avec laquelle échanger quotidiemment.

👉 Obtenir plus d'informations sur l'offre Cryptoast Research

Cryptoast Research

Passez vos investissements à la vitesse supérieure

toaster icon

Cryptoast Research

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page présente des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.


Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.


Recommandations de l'AMF. Il n’existe pas de rendement élevé garanti, un produit présentant un potentiel de rendement élevé implique un risque élevé. Cette prise de risque doit être en adéquation avec votre projet, votre horizon de placement et votre capacité à perdre une partie de cette épargne. N’investissez pas si vous n’êtes pas prêt à perdre tout ou partie de votre capital.


Pour aller plus loin, lisez nos pages Situation Financière, Transparence du Média et Mentions Légales.

guest
2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
jean

Très bon et intéressant article comme toujours et encore merci. Voici toutefois une petite coquille à corriger : il manque du texte après "mastercard :" Bonne soirée

Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

Bitcoin (BTC) : la crainte du piège haussier (ou bull trap)

Bitcoin (BTC) : la crainte du piège haussier (ou bull trap)

Société Générale, Banque populaire, Netflix, Apple… La longue liste des créanciers de FTX a été publiée

Société Générale, Banque populaire, Netflix, Apple… La longue liste des créanciers de FTX a été publiée

L'Ether (ETH) redevient déflationniste pour la première fois en 2023

L'Ether (ETH) redevient déflationniste pour la première fois en 2023

Binance avoue avoir mélangé les fonds de ses clients avec ses wallets dédiés aux collaterals

Binance avoue avoir mélangé les fonds de ses clients avec ses wallets dédiés aux collaterals