Polygon augmente les frais de transaction

Sandeep Nailwal a annoncé la nouvelle dans un fil de discussion il y a un peu moins d’une semaine. Ce sont les frais de transaction recommandés qui sont affectés par ce changement : ils passent de 1 gwei à 30 gwei, soit une hausse considérable. Le cofondateur du projet justifie ce choix en expliquant vouloir lutter contre le spam.

Comme il le précise dans son message, ce changement est théoriquement optionnel :

« C’est simplement une recommandation d’augmentation du prix du gas, mais les autres validateurs sont libres de choisir leur prix minimum du gas. »

Mais les validateurs de Polygon ont une influence considérable sur le réseau : comme l’ont souligné certains commentateurs, les 100 plus gros validateurs pèsent 8,5 milliards de dollars. Le développeur Lefteris Karapetsas a par ailleurs montré que les 5 plus gros validateurs contrôlent 70 % des blocs :

Si quelques-uns d’entre eux choisissent de suivre cette directive, elle se propagera donc de facto au réseau.

👉 Pour aller plus loin : Décentralisation et distribution dans le secteur des cryptomonnaies

Découvrir notre Groupe Privé

Du contenu à haute valeur ajoutée et rapide à consommer

Des utilisateurs mécontents

Par ailleurs, de nombreux utilisateurs se sont interrogés sur cette mesure prise de manière unilatérale, sans consulter la communauté. Plusieurs se sont élevés en expliquant n’avoir eu aucun problème avec des transactions « coincées », l’augmentation des frais minimum leur paraissant inutile. Un responsable de projet a ainsi interpellé Sandeep Nailwal :

« Malheureusement pour notre développement, des frais en gas minimum 30 fois plus élevés ne sont pas faisables pour que nous puissions continuer à utiliser Polygon pour nos projets. Cela va également empirer si le prix du MATIC augmente. »

D’autres se demandent comment cette décision a été prise, et qui a été inclus dans la discussion. Cela peut aussi poser question quant à la compétitivité de Polygon, selon un autre utilisateur :

« Très mauvaise décision. Polygon est déjà dans une compétition féroce avec des layer 1 peu onéreux comme SOL, AVAX et bientôt ADA. En rendant la DeFi 30 fois plus chère, je pense que Polygon perd ce qui le démarquait. »

👉 Sur le même sujet – Face à Ethereum (ETH), les « killers » et les solutions de seconde couche progressent

Un indicateur de la popularité croissante de Polygon ?

Cette controverse montre en tout cas que Polygon bénéficie d’une popularité croissante ces derniers temps, et pas uniquement chez les spammeurs. Il y a deux semaines, les adresses actives du réseau ont brièvement dépassé celles d’Ethereum (ETH), ce qui montre l’intérêt pour le projet.

Par ailleurs, Polygon s’est récemment attaqué à un secteur en pleine ébullition en ce moment : celui des tokens non fongibles (NFT). Cela s’appuie sur une nouvelle branche, baptisée Polygon Studios, qui gérera le secteur des jeux vidéo et des NFT. La hausse des frais aura-t-elle un impact sur ce développement ? Cela reste à voir.

👉 Retrouvez toute l’actualité d’Ethereum (ETH)

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédactrice en chef adjointe sur Cryptoast, je suis tombée dans la marmite des cryptomonnaies il y a quelques années. Je suis passionnée par les technologies novatrices qui découlent de la blockchain et j'aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments