Le PDG de SushiSwap veut multiplier par 10 les parts de marché de son DEX pour 2023

Avec le bear market et la chute des volumes de transactions, les revenus des protocoles DeFi se sont drastiquement réduits. Pour s'adapter à ces changements économiques, le PDG de la plateforme SushiSwap propose dans sa nouvelle roadmap plusieurs nouveaux produits pour attirer de nouveaux utilisateurs.

Le PDG de SushiSwap veut multiplier par 10 les parts de marché de son DEX pour 2023

SushiSwap en route pour conquérir la DeFi

En décembre 2022, le PDG de SushiSwap Jared Grey affirmait que sa société faisait face à quelques difficultés financières. La trésorerie de l'entreprise permettrait le maintien de leurs activités pendant 1 an et demi. Afin d'éviter la faillite, il explique que « des actions immédiates » doivent être prises par ses dirigeants pour redresser le navire.

C'est dans ce contexte que SushiSwap a publié sa nouvelle feuille de route pour 2023 et les années qui suivent. La plateforme d'échange décentralisée (DEX) compte bien rattraper son retard sur son concurrent principal Uniswap, dont les revenues mensuels sont 6 à 10 fois plus importants :

DEX compétition

Revenus mensuels des protocoles DeFi entre le 1er août 2022 et le 15 janvier 2023

En effet, tandis que les revenus cumulés d'Uniswap sur les 6 derniers mois s'élèvent à 213 millions de dollars, ceux de SushiSwap atteignent « seulement » les 23 millions de dollars, soit une somme récoltée 9 fois inférieure à son concurrent.

Pour la survie de sa société, Jared Grey affirme que son DEX doit davantage s'imposer dans le secteur de la finance décentralisée (DeFi). Son objectif est de multiplier par 10 les parts de marché de sa plateforme avant 2024 :

« Aujourd'hui, SushiSwap représente [en terme de volume] environ 2 % du marché des AMM et 0 % du marché des agrégateurs. En mettant en œuvre notre vision, nous avons l'intention de multiplier par 10 notre part de marché en 2023. »

Sur les douze mois qui suivent, plusieurs grands changements auront lieu pour la société : en plus d'une refonte des tokenomics du token de la plateforme (SUSHI) et le lancement d'un agrégateur de DEX, SushiSwap prévoit le démarrage d'un incubateur décentralisé nommé Sushi Studio.

👉 Pour découvrir le fonctionnement et les atouts de la finance décentralisée (DeFi) 

Trader sur le leader des DEX

⛓️ Une plateforme au cœur de la DeFi

toaster icon
Investir dans les crypto-monnaies est risqué (en savoir plus)

Les nouvelles tokenomics de SushiSwap

La transformation des tokenomics de SushiSwap (SUSHI) avait déjà été mentionné par le PDG au mois de décembre 2022. D'après Jarey Grey, ces modifications sont envisagées pour favoriser l'engagement sur le long terme des fournisseurs de liquidités (LP) :

« La nouvelle proposition concernant le token SUSHI incite à un comportement correct qui profite à l'ensemble de l'écosystème et à toutes les parties prenantes en encourageant les LP à long terme, en dirigeant les frais vers les activités qui génèrent des bénéfices et en soutenant perpétuellement les principes du jeton. »

Malgré qu'une partie importante de la communauté semble adhérer aux modifications envisagées, ce nouveau modèle ne fait pas l'unanimité sur un point : dans ses tokenomics, la plateforme prévoit d'intégrer un système de burn qui supprimera les tokens issus des récompenses de staking.

Lorsqu'un utilisateur libèrera ses cryptomonnaies bloquées dans le protocole avant la date de maturation de son contrat, il perdra sa récompense financière. Dans ce cas, les tokens servant de récompense seront définitivement effacés du réseau, et seront remplacés par de nouveaux tokens avec une émission annuelle allant de 1,5% à 3%, permettant de maintenir l'offre en circulation à un niveau stable.

En outre, les utilisateurs opposés à cette mesure proposent des alternatives pour réduire la pénalité financière infligée aux utilisateurs du staking. Une proposition émise par un des internautes serait de réduire, à un rythme linéaire ou exponentiel, la quantité de tokens brulés par journée de staking : les investisseurs pourraient alors débloquer leurs fonds sans dire adieu à leurs récompenses.

Actuellement, plusieurs discussions ont lieu entre les utilisateurs et les dirigeants de SushiSwap afin que les deux parties arrivent à un consensus.

👉 Envie d'en savoir plus sur les tokenomics ? Consultez notre guide sur le sujet

Un premier trimestre chargé en nouveautés

Les changements économiques liés aux tokenomics sont envisagés en parallèle du déploiement d'un agrégateur de DEX. Accessible dès le 1er trimestre de cette année, son objectif est d'accroitre le nombre d'utilisateurs de SushiSwap en proposant les meilleurs prix du marché des cryptomonnaies.

Pour rappel, un agrégateur de DEX est un protocole DeFi permettant d'échanger des cryptomonnaies aux meilleurs prix en agrégeant au même endroit les prix des différentes plateformes décentralisés.

Au sujet de l'incubateur décentralisé Sushi Studio, l'entreprise souhaite renforcer son image de marque en valorisant les développeurs désirant accroitre et améliorer sa gamme de produits. À l'heure actuelle, deux projets sont en développement et devraient être lancés avant avril 2023 : un DEX axé sur les contrats dérivés, et une plateforme de NFT au nom de Shoyu.

👉 NFT : nos explications pour tout comprendre en quelques minutes

Cryptoast lance sa 1ère collection de NFT

Des NFT associés à un journal papier collector 🔥

toaster icon
Investir dans les crypto-monnaies est risqué (en savoir plus)

Source : Medium, Figure 1 - The Block Research

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page présente des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.


Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.


Recommandations de l'AMF. Il n’existe pas de rendement élevé garanti, un produit présentant un potentiel de rendement élevé implique un risque élevé. Cette prise de risque doit être en adéquation avec votre projet, votre horizon de placement et votre capacité à perdre une partie de cette épargne. N’investissez pas si vous n’êtes pas prêt à perdre tout ou partie de votre capital.


Pour aller plus loin, lisez nos pages Situation Financière, Transparence du Média et Mentions Légales.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

Bitcoin (BTC) : la crainte du piège haussier (ou bull trap)

Bitcoin (BTC) : la crainte du piège haussier (ou bull trap)

Société Générale, Banque populaire, Netflix, Apple… La longue liste des créanciers de FTX a été publiée

Société Générale, Banque populaire, Netflix, Apple… La longue liste des créanciers de FTX a été publiée

L'Ether (ETH) redevient déflationniste pour la première fois en 2023

L'Ether (ETH) redevient déflationniste pour la première fois en 2023

Binance avoue avoir mélangé les fonds de ses clients avec ses wallets dédiés aux collaterals

Binance avoue avoir mélangé les fonds de ses clients avec ses wallets dédiés aux collaterals