83 tonnes de faux lingots d'or

Comme l'a rapporté le média chinois Caixin le 29 juin, une société fondée et exploitée à Wuhan a reçu des prêts pour plus de 20 milliards de yuans (2,8 milliards de dollars) au cours des cinq dernières années de la part de 14 institutions financières chinoises.

Les rapports indiquent qu'au moins 83 tonnes de lingots d'or ont été utilisés comme garantie et se sont finalement révélés être du cuivre doré.

Wuhan Kingold aurait contracté des prêts garantis par de l'or contrefait afin d'augmenter ses liquidités et soutenir ses opérations commerciales. Ce qui est également surprenant, c'est que les compagnies d'assurances ont accepté de couvrir la société et personne n'a vérifié l'authenticité de l'or pendant des années.

La société humblement appelée « une entreprise avec un avenir en or » est cotée au Nasdaq. Elle est la plus grande société aurifère du NYSE et commercialise de l'or depuis 2002. Dans un tel scénario, les 83 tonnes d’or contrefaits représentent 22% de tout l'or produit en Chine chaque année. De l'or qui n'a finalement jamais existé.

 

Impossible de contrefaire le Bitcoin

Pour les supporters du Bitcoin, les problèmes d'authentification de l'or constituent un argument majeur contre l'investissement ou la détention du métal précieux.

Un récent sondage de l'analyste Mati Greenspan a révélé que le BTC était de loin le choix d'investissement le plus populaire. En effet, 43% des 2 300 personnes sondées ont sélectionné le Bitcoin pour le potentiel de performance, tandis que l'or occupait la deuxième place.

Résumant le débat or contre Bitcoin à la lumière du scandale de Wuhan Kingold, le PDG de Parallax Digital, Robert Breedlove a laissé entendre que le choix serait finalement évident pour le marché :

« Le Bitcoin est plus divisible, durable, reconnaissable et plus rare que l'or. Le bitcoin est également moins cher à protéger. (...) Je me demande quel choix fera le marché libre ? »

👉 À lire sur le même sujet : Le bitcoin est-il une meilleure valeur refuge que l'or ?

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Florent David

twitter-soothsayerdata

J'ai commencé à découvrir les bases de la technologie blockchain et Bitcoin avec la publication de Satoshi Nakamoto : A Peer-to-Peer Electronic Cash System. L'aspect disruptif et controversé du sujet m'a rapidement passionné !
Tous les articles de Florent David.

guest
3 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
naos

Bonjour Florent David.
je ne suis pas complètement d'accord, le BTC n'est pas plus divisible (l'or est digitalisé, pour la première fois en 2012 ) ou durable (26 siècles de monnaie). Mais vous avez raison le BTC est beaucoup plus rare; ce qui fait du BTC une monnaie déflationniste.
J'achète du BTC pour spéculer et me couvrir, et j'utilise l'or digitalisé pour faire mes courses.

N0n0

Bien sûr que le btc est plus divisible que l’or. 10-8 btc, 1 sat, c’est très petit. Payer avec l’or? C’est quelle coin?

naos

Bonjour Florent.
je ne dit pas que le BTC n'est pas divisible. Je veux dire que l'or digital avec ou sans blockchain est suffisamment divisible pour effectuer des achats aux quotidien chez presque tout les commerçants du monde. Pour le moment j'utilise la carte de paiement VERACASH en attendant la concurrence avec la technologie blockchain. Je croie à une symbiose des crypto monnaies.