Il y a ceux qui estiment que le coronavirus (Covid-19) n’est rien de plus qu’une grippe saisonnière, et ceux qui ont déjà fait leur stock de boîtes de conserve. Entre ces deux extrêmes, la communauté crypto s’est elle aussi attaquée au sujet. On fait le point sur les initiatives qui essaient d’associer blockchain et combat contre la propagation du coronavirus.

 

Binance en première ligne

La plateforme Binance est sans surprise une des premières à avoir annoncé des initiatives d’ampleur pour aider à lutter contre le coronavirus. Son PDG Changpeng Zhao avait expliqué dès janvier avoir donné 10 millions de yuans pour les victimes. La responsable de Binance Charity Helen Hai avait expliqué où était parti ce montant, notamment dans des achats de masques, gants et outils de stérilisation destinés aux hôpitaux.

Hier, Binance a lancé la “Phase 2” de son opération de dons, en annonçant que six lots de matériel médical avaient été distribués à 130 hôpitaux. Ils incluent notamment des combinaisons de protection, ainsi que des machines de distribution d’oxygène.

👉 A lire sur le même sujet : l’industrie crypto sud-coréenne victime du coronavirus

 

Utiliser la blockchain pour contrer le coronavirus

Au-delà des dons venant d’exchanges majeurs, la blockchain est utilisée en tant que technologie pour contrer le Covid-19. La startup chinoise Hyperchain a ainsi sorti une solution de traçabilité des dons, qui permet de s’assurer qu’ils sont délivrés aux bonnes organisations. A l’heure actuelle, plus de deux millions de dollars de dons ont ainsi été livrés grâce à ses services.

Du côté des assurances, l’application Blue Cross s’est également distinguée en offrant ses services aux personnes victimes du coronavirus Covid-19. Ils permettent aux assurés de réclamer la protection de leurs services d’assurance en limitant le contact physique entre les deux parties. Quant au mastodonte Alipay, il a permis d’améliorer la chaîne logistique des équipements médicaux grâce à une solution blockchain, afin de s’assurer que ceux-ci arrivent à bon port.

Une autre application de l’inviolabilité de la blockchain est la surveillance du virus. La plateforme HashLog, publiée par Hedera Hashgraph, permet ainsi de suivre la diffusion du Covid-19 en temps réel. Elle est destinée aux journalistes, scientifiques et chercheurs.

👉 Plus d’infos dans notre guide : la blockchain en pratique

Toutes les initiatives cryptos ne sont cependant pas saluées. A la fin du mois de février, un nouvel altcoin avait fait parler de lui. Baptisé “CoronaCoin”, il ajuste son offre en fonction du nombre de cas de coronavirus déclarés : plus il y en a, plus le prix grimpe en théorie. L’initiative a été jugée morbide par une grande partie de la communauté crypto.

 

La communauté crypto se mobilise donc, à défaut de se rassembler physiquement. Comme nous vous l’expliquions la semaine dernière, le Paris Blockchain Week Summit a été reporté à une date ultérieure. La London Blockchain Week a elle été maintenue, mais elle attire moins de personnes que ce qui avait été initialement prévu.

👉 Découvez notre dossier : le coronavirus et les crypto-monnaies

 

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments