OpenSea acquiert Dharma Labs et son wallet

Les semaines se suivent et se ressemblent pour la plateforme de NFTs OpenSea. Après avoir achevé un tour de financement en début d’année la valorisant désormais à 13,3 milliards de dollars, OpenSea vient d’acquérir l’entreprise Dharma Labs, incluant son wallet Ethereum (ETH). La société nouvellement acquise l’a elle-même confirmé sur Twitter.

Dans un communiqué, OpenSea a également annoncé que le désormais ancien président de Dharma Labs, Nadav Hollander, est le nouveau directeur technique d’OpenSea.

Le portefeuille de Dharma Labs, qui permettait à ses utilisateurs d’emprunter et de prêter des actifs numériques, va disparaître pour être entièrement intégré à OpenSea. Les utilisateurs du wallet Dharma ont jusqu’au 18 février prochain pour vider leur portefeuille.

Le montant de la fusion-acquisition n’a pas été dévoilé. Il y a quelques jours, alors que des rumeurs faisaient état d’un intérêt d’OpenSea pour acquérir Dharma Labs, un montant allant de 110 à 130 millions de dollars était évoqué.

👉 À lire – La plateforme de NFT OpenSea pèse désormais 13,3 milliards de dollars

La technologie de Dharma Labs, une aubaine pour OpenSea ?

L’acquisition de Dharma Labs et de sa technologie est un calcul parfaitement maîtrisé pour OpenSea. En effet, Dharma Labs est l’une des premières entités à être arrivée sur la finance décentralisée (DeFi). Son objectif a été de démocratiser l’échange de tokens.

Dharma Labs a aussi permis de faire le lien entre les cryptomonnaies et les monnaies fiduciaires (fiat). Les utilisateurs pouvaient déposer sur le wallet jusqu’à 1 000 dollars en carte bancaire, afin de pouvoir ensuite les échanger contre des tokens sur Uniswap (UNI).

Si Dharma Labs disparaît, sa technologie va toutefois perdurer et va sans aucun doute aider OpenSea. Tout d’abord, son interface utilisateur devrait simplifier à court terme celle d’OpenSea, qui est loin d’être accessible à tous. Ainsi, il sera ainsi plus facile d’acheter et de vendre des NFTs.

👉 Pour aller plus loin – OpenSea, la plus grande place de marché des tokens non fongibles (NFT)

Découvrir notre Groupe Privé

Du contenu à haute valeur ajoutée et rapide à consommer

De nouveaux moyens de paiement pour OpenSea grâce à Dharma Labs

Toutefois, le principal apport de Dharma Labs n’est pas forcément son interface utilisateur. En effet, à ce jour, OpenSea est très dépendante d’Ethereum. Les achats et ventes de NFTs se font uniquement en ETH, même en passant par le wallet Polygon (MATIC).

Or, la technologie de Dharma Labs va permettre à OpenSea de disposer de nouveaux moyens de paiement, ce qui est une priorité pour la plateforme de NFTs. L’achat et la vente en monnaie fiat pourrait ainsi être une possibilité à court terme pour les utilisateurs.

Même si OpenSea a représenté 88 % du volume des transactions de NFTs en 2021, l’amélioration de son expérience utilisateur semble essentielle. En effet, la concurrence commence à se faire sentir, notamment du côté de LooksRare, qui offre des jetons LOOK à ses nouveaux utilisateurs.

👉 À lire – Le volume de la plateforme de NFT LooksRare a dépassé celui d’OpenSea hier

Découvrir FTX

5% de réduction sur vos frais avec ce bouton 👆

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués (en savoir plus)
Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page présente des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

A propos de l'auteur : Benjamin Allouch

twitter-soothsayerdata

Anciennement juriste spécialisé en droit des données personnelles et du numérique, je me suis très vite intéressé au Bitcoin, à la technologie blockchain et à leurs implications juridiques. Je suis aujourd'hui consultant indépendant et rédacteur dans le domaine des cryptomonnaies et de la blockchain.
Tous les articles de Benjamin Allouch.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments