Les noms des signataires de la caution ayant permis la libération de Sam Bankman-Fried ont été dévoilés

En attendant son procès, Sam Bankman-Fried, l’ex-PDG de FTX, est libre. Le milliardaire déchu a pu être libéré contre une caution faramineuse. Et l’on sait désormais qui l’a co-signée.

Les noms des signataires de la caution ayant permis la libération de Sam Bankman-Fried ont été dévoilés

Qui a co-signé la caution de Sam Bankman-Fried ?

Pour rappel, la caution de Sam Bankman-Fried, qui lui permet de rester libre jusqu’à son procès, avait atteint une somme record à 250 millions de dollars. Une somme dont s’étaient acquittés ses parents, ainsi que deux autres personnes jusque là inconnues. Des documents, révélés hier, montrent désormais que ce sont Larry Kramer et Andreas Paepcke qui ont co-signé la libération sous caution de « SBF ».

Les deux hommes sont des académiciens de l’Université de Stanford aux États-Unis, une des plus prestigieuses du pays. Ils ont respectivement versé 500 000 et 200 000 dollars. Il s’agit de proches des parents de Sam Bankman-Fried, tous deux professeurs dans le même établissement.

Larry Kramer a confirmé à nos confrères de The Block qu’il s’agissait d’une décision personnelle :

« Joe Bankman et Barbara Fried sont des amis proches de ma femme et moi depuis les années 1990. […] Nous avons cherché à les soutenir alors qu’ils font face à une crise. »

Le juge Kaplan, chargé de l’affaire, avait initialement résolu de garder l’anonymat des co-signataires de la caution de Sam Bankman-Fried. Mais un recours porté notamment par des journalistes couvrant l’affaire avait été déposé, ce qui a permis de dévoiler le nom des personnes concernées.

👉 Retrouvez les plateformes crypto les plus fiables du moment

Acheter des cryptos sur eToro
L'investissement dans les cryptomonnaies est proposé par eToro (Europe) Ltd en tant que PSAN enregistré auprès de l'AMF. L'investissement dans les crypto-actifs est très volatil. Il n'existe pas de protection des consommateurs. Investir est risqué (en savoir plus)

L’épineuse question de la liberté de Sam Bankman-Fried

Pour beaucoup, laisser Sam Bankman-Fried en liberté est une aberration – d’autant plus que l’homme ne s’est pas particulièrement montré discret. Il a en effet fait plusieurs interventions et interviews par visioconférence, et a également publié sur son compte Twitter. Au point que les procureurs aient dû faire une demande au juge pour limiter ses moyens de communication.

« SBF » aurait en effet cherché à communiquer avec d’anciens employés de l’entreprise, à soudoyer des témoins, et à accéder aux fonds de FTX. D’après les premiers éléments que l’on connaît de cette affaire judiciaire, il a de quoi être inquiet : une « backdoor » aurait bien été créée dans FTX, et aurait permis le transfert de 65 milliards de dollars de fonds entre la plateforme d’échange et Alameda Research.

Depuis une semaine, les conversations de Sam Bankman-Fried sont partiellement surveillées, et il n’est plus autorisé à utiliser des services de messagerie chiffrés. L’homme est actuellement assigné à résidence chez ses parents. Ses frasques auront certainement des conséquences, et ses contacts avec d’anciens employés de FTX ne feront qu’apporter de l’eau au moulin de l’accusation dans le procès à venir.

? Écoutez cet article et toutes les autres actualités crypto sur Spotify

Cryptoast Research : Ne gâchez pas ce bull run, entourez vous d'experts

Source : The Block

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page peut présenter des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article peuvent être affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.


Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.


Recommandations de l'AMF. Il n’existe pas de rendement élevé garanti, un produit présentant un potentiel de rendement élevé implique un risque élevé. Cette prise de risque doit être en adéquation avec votre projet, votre horizon de placement et votre capacité à perdre une partie de cette épargne. N’investissez pas si vous n’êtes pas prêt à perdre tout ou partie de votre capital.


Pour aller plus loin, lisez nos pages Situation Financière, Transparence du Média et Mentions Légales.

Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

ETF Ethereum spot : revirement de situation, une approbation probable de la SEC ?

ETF Ethereum spot : revirement de situation, une approbation probable de la SEC ?

La Chine démantèle une banque illégale qui aurait procédé à près de 2 milliards de dollars d’échanges en USDT

La Chine démantèle une banque illégale qui aurait procédé à près de 2 milliards de dollars d’échanges en USDT

Le Venezuela coupe l’électricité aux mineurs de Bitcoin (BTC) – Que s’est-il passé ?

Le Venezuela coupe l’électricité aux mineurs de Bitcoin (BTC) – Que s’est-il passé ?

Selon une étude, Solana et Sui seraient les blockchains les plus rapides, loin devant les infrastructures EVM

Selon une étude, Solana et Sui seraient les blockchains les plus rapides, loin devant les infrastructures EVM