Sam Bankman-Fried libéré sous caution contre 250 millions de dollars

Nouveau rebondissement dans l'affaire FTX : après avoir été extradé aux États-Unis, Sam Bankman-Fried a obtenu une libération sous caution pour la somme de 250 millions de dollars. Deux personnes actuellement inconnues ont participé à sa libération provisoire.

Sam Bankman-Fried libéré sous caution contre 250 millions de dollars

250 millions de dollars pour sa libération

Alors qu'il s'est récemment fait extrader des Bahamas vers les États-Unis, Sam Bankman-Fried, fondateur de FTX, vient d'être libéré sous caution : un juge new-yorkais a accepté sa libération contre la modique somme de 250 millions de dollars. Ainsi, l'homme à la tête d'un des plus grands scandales du secteur des cryptomonnaies restera libre jusqu'à son procès.

Tandis que sa fortune était estimée à 32 milliards de dollars en début d'année, l'ancien PDG de la plateforme FTX avait annoncé n'avoir plus que 100 000 dollars de disponibles à la suite de sa faillite. Par conséquent, une partie de sa caution a été prise en charge par ses parents, notamment grâce à une maison située en Californie et estimée à 4 millions de dollars, ainsi que par deux autres personnes décrites comme ayant un nombre d'actifs « considérable ».

Cette libération, dont le prix est démesuré, a été qualifiée par les procureurs de la « plus importante caution jamais versée avant un procès ». De son côté, Sam Bankman-Fried est aujourd'hui assigné à vivre au domicile de ses parents et est équipé d'un bracelet de surveillance électronique.

Les modalités de la liberté sous caution

Que cela soit pour éviter les surpopulations des prisons ou pour garantir la présomption d'innocence, les libérations sous caution sont monnaie courante aux États-Unis. D'après le huitième amendement de la Constitution américaine, le montant demandé par le juge doit être en adéquation avec les crimes et les moyens de l'accusé.

De plus, le métier de « bondsman », une exception américaine, permet à des accusés de financer leur liberté sous caution par le biais d'un agent ou d'une société. En contrepartie, l'accusé doit verser une commission pour le service qui lui est rendu. De cette manière, nous pouvons imaginer que les deux personnes inconnues ayant financé la libération de Sam Bankman-Fried soient potentiellement des « bondsmans ».

À l'heure actuelle, l'accusé est visé par 8 chefs d'accusation avec une peine pouvant s'élever jusqu'à 115 ans de prison. La prochaine audience du trentenaire se déroulera à New York le 3 janvier 2023, où il plaidera sa cause contre les accusations qui lui sont faites.

Pour rappel, lorsqu'il était à la tête de son empire, l'ancien dirigeant de FTX utilisait les fonds de ses clients pour les détourner sans leur consentement. Il s'en servait notamment pour les convertir vers la cryptomonnaie de sa plateforme, le token FTT.

👉  Pour aller plus loin, retrouvez notre vidéo qui résume toute l'affaire FTX en 3 actes :

 

Source : CNBC

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page présente des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.


Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.


Recommandations de l'AMF. Il n’existe pas de rendement élevé garanti, un produit présentant un potentiel de rendement élevé implique un risque élevé. Cette prise de risque doit être en adéquation avec votre projet, votre horizon de placement et votre capacité à perdre une partie de cette épargne. N’investissez pas si vous n’êtes pas prêt à perdre tout ou partie de votre capital.


Pour aller plus loin, lisez nos pages Situation Financière, Transparence du Média et Mentions Légales.

guest
3 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
l'ORACLE

De qui se moque-t-on... C'est évident qu'il va soit ce S°°°°°, soit être A°°°° par un ex-client mécontent ou alors, il n'a plus qu'à se faire refaire la face et disparaitre. Par contre, s'il est abandonné par ses complices politiques et qu'il parle, il y a du scandale en perspective. Maintenant que grâce à lui une nouvelle réglementation des cryptos est en cours et bizarrement sans faire de distinguo entre blockchain centralisé et décentralisé. Le piège FTX se referme politiquement sur tous les possesseurs de comptes crypto centralisé ou non. L'ouverture d'un compte sur BRAVE reste une des très bonnes… Read more »

Jean-Michel BERTRAND

Eh bien ! On peut dire qu'il a des soutiens puissants ...
Les Démocrates ?
Leurs alliés et financiers (Soros et compagnie ?)

fric ou voyou

Il a aussi financé les républicains mais en cachette (lu un article ici ou ailleurs ne me rappelle plus). Il a avoué qu'il fait du social publiquement juste pour la réputation mais en vrai il s'en fout totalement...

Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

Bitcoin (BTC) : la crainte du piège haussier (ou bull trap)

Bitcoin (BTC) : la crainte du piège haussier (ou bull trap)

Société Générale, Banque populaire, Netflix, Apple… La longue liste des créanciers de FTX a été publiée

Société Générale, Banque populaire, Netflix, Apple… La longue liste des créanciers de FTX a été publiée

L'Ether (ETH) redevient déflationniste pour la première fois en 2023

L'Ether (ETH) redevient déflationniste pour la première fois en 2023

Binance avoue avoir mélangé les fonds de ses clients avec ses wallets dédiés aux collaterals

Binance avoue avoir mélangé les fonds de ses clients avec ses wallets dédiés aux collaterals