Les centres seront alimentés par de l'énergie hydraulique

Dans un communiqué de la bourse de Londres, la société Argo annonce l'acquisition de deux data centers, alimentés par énergie hydraulique, au Québec.

Argo est une société de minage de cryptomonnaies. Ces acquisitions ont pour objectifs de miner du bitcoin (BTC), tout en respectant l'environnement.

C'est une démarche volontaire de la part de la société. Cette dernière a toujours eu pour vision de miner de façon plus durable et plus verte. Dans le communiqué, le PDG Peter Wall, déclare :

« L'achat par Argo des data centers au Canada représente une autre étape importante pour la société, car nous cherchons à mieux contrôler notre production de mining et nos coûts d'exploitation, tout en ayant des bases solides pour une croissance à long terme. »

Les deux centres ont une capacité de 20 mégawatts et abritent actuellement une grande partie des équipements de minage de bitcoins d'Argo.

« Les centres sont presque entièrement alimentés par de l'électricité produite à partir de l'énergie hydraulique, ce qui est un élément clé de la vision de l'exploitation écologique de minage d'Argo. »

👉 À découvrir, Algorand (ALGO) s'engage à devenir une blockchain neutre en carbone

Vers un minage respectueux de l'environnement

La société Argo souhaite orienter ses opérations de minage vers des alternatives et des solutions plus écologiques. L'idée est de mettre l'accent sur des énergies renouvelables telles que l'éolien ou encore l'énergie solaire.

Ces enjeux écologiques liés au minage sont au cœur de l'actualité, notamment depuis un récent tweet d'Elon Musk. Ce dernier a indiqué vouloir arrêter la possibilité d'acheter une Tesla en Bitcoin, notamment à cause du coût environnemental du mining et du traitement des transactions.

C'est un débat qui est souvent remis sur la table. Il est vrai que les industries du mining se tournent souvent vers les sources d'énergie les moins chères possibles, dont le charbon. Une énergie low cost permet d'assurer une rentabilité non négligeable.

Il ne peut être nié que cela a un coût pour l'environnement. Néanmoins, l'industrie commence à se pencher et à se mettre aux énergies renouvelables et l’hydraulique est très largement utilisée en Chine par les fermes. D'après l'Université de Cambridge, 39% du réseau Bitcoin est alimenté par ce type d'énergie.

Citons aussi l'exemple du Texas qui lance des initiatives sur les énergies vertes. Grâce à sa politique d'énergies renouvelables à faible coût, cela a permis d'attirer la société Argo.

Par conséquent, grâce à des mesures incitatives appropriées, les États peuvent encourager les mineurs de bitcoins à se tourner davantage vers des sources d'énergie moins nocives pour la planète. L'objectif serait d'avancer vers une transition énergétique axée sur ces nouvelles énergies pour une production plus propre et respectueuse de l'environnement.

👉 En savoir plus - Comment le Bitcoin (BTC) permet-il de développer l'énergie verte et renouvelable ?

Découvrir Summit Mining

33% de réduction avec le code CRYPTOAST 🔥

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués (en savoir plus)
Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page présente des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.

A propos de l'auteur : Antho Crypto

guest
2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Vincente

Bonjour,

Où peut-on retrouver les statistiques avancées, fondées sur les recherches de l'Université de Cambridge ?

Clément Wardzala