Réduire les durées de traitement

Selon des sources proches du dossier, un grand nombre de banques membres de l'Association bancaire italienne (ABI) utilisent désormais Spunta, une solution blockchain mise au point avec Corda, la plateforme de blockchains conçue par l'entreprise américaine R3.

La solution Spunta a été conçue par NTT Data, une entreprise japonaise spécialisée dans le service d'ingénierie informatique et elle est exploité par SIA, une entreprise de technologie bancaire.

L'objectif est de réduire considérablement le temps nécessaire pour effectuer les transferts de données interbancaires, notamment dans le cadre des rapprochements bancaires.

Auparavant, le temps moyen pour effectuer un rapprochement bancaire était de 30 à 50 jours et le résultat était parfois incertain, souligne Silvia Attanasio, responsable de l'innovation pour l'ABI. En utilisant la solution blockchain développée basée sur Corda, le processus est maintenant achevé dans un délai de 24 heures.

L'intégration de cette solution blockchain résulte d'un accord interbancaire entré en vigueur en mai 2019 et qui exige que toutes les banques italiennes adoptent de nouvelles règles de standardisation des données au plus tard le 1er octobre 2020.

👉 Pour en savoir plus : Qu'est-ce que le Blockchain as a Service (BaaS) ?

 

La blockchain bientôt chez toutes les banques italiennes ?

Le projet Spunta est déjà entré dans sa deuxième phase et près de 55 banques italiennes l'utilisent actuellement. La troisième et dernière phase de la diffusion aura lieu en octobre 2020. D'ici là, l'association prévoit que près de 70 à 100 banques auront adhéré à la solution blockchain.

« L'avantage est lié à la nouvelle normalisation plus qu'à la technologie elle-même. C'est un peu comme le rythme que vous donnez à votre métronome qui détermine un rythme plus rapide, » a ajouté Silvia Attanasio.

En plus d'effectuer des transferts de données interbancaires, certaines institutions financières italiennes ont déjà commencé à utiliser Spunta pour partager les données KYC de leurs clients et les garanties de crédit.

À l'essai depuis juin 2019, la solution Spunta fait désormais partie du paysage interbancaire italien en ayant prouvé son efficacité.

Ainsi, il est fort probable que dans les prochains mois, davantage de solutions blockchain viennent s’immiscer dans d'autres services relatifs aux processus bancaires.

 

Les banques italiennes expérimentent déjà des solutions blockchain depuis longtemps, et les résultats semblent être concluants. De plus, ces dernières ont récemment souligné qu'elles étaient prêtent à accueillir les premières expérimentations d'un euro numérique.

👉 Pour aller plus loin : Les banques italiennes s’unissent pour ne pas se laisser dépasser par l’e-euro

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Depuis 2017, je m'intéresse au Bitcoin, aux cryptomonnaies et à la technologie blockchain associée. Je crois fermement en ces innovations technologiques et qu’elles révolutionnent déjà de nombreux secteurs.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments