Après un mois d'interruption, le nœud du réseau de IOTA, appelé le Coordinator, a finalement été redémarré. Cet arrêt prolongé faisait suite à une attaque de grande ampleur ayant eu lieu le 12 février 2020 envers des utilisateurs du Trinity Wallet, le portefeuille de stockage développé par la Fondation IOTA.

 

L'attaquant toujours recherché

Selon le communiqué de la Fondation, l'équipe travaille toujours aussi activement à l'identification de l'attaquant :

Nous continuons à travailler avec le FBI, ainsi qu'avec les polices britannique, allemande et maltaise pour identifier et suivre l'agresseur. Avec le redémarrage du Coordinator, nous surveillons activement toute activité suspecte.

L'attaquant du Trinity Wallet a réussi à dérober auprès de 50 utilisateurs de l'application 8,55 millions de MIOTA, soit 1,97 million de dollars au moment des faits.

Se sentant responsable et pour éviter que l'image du projet IOTA soit davantage entachée, le co-fondateur de IOTA, David Sønstebø, a pris la décision de dédommager toutes les victimes du piratage à l'aide de ses fonds personnels.

La Fondation IOTA rappelle que si vous avez utilisé Trinity Wallet entre le 17 décembre et le 17 février et que vous n'avez pas migré votre seed pendant la période de migration, assurez-vous de créer une nouvelle seed dans le wallet mis à jour et d'y transférer les fonds de votre ancienne seed dès que possible.

👉 À lire sur le même sujet : IOTA suspend son réseau en raison d'une faille critique du wallet Trinity.

 

Vers une décentralisation complète ?

Bien que beaucoup ont critiqué le Coordinator en tant que composante centralisée du réseau de IOTA, la Fondation gardera ce système en place pour le moment :

Nous maintenons de tout cœur notre décision de mettre en œuvre ce dispositif de sécurité essentiel. Avec le Coordinator en place, la Fondation IOTA a pu protéger les tokens des utilisateurs et empêcher d'autres vols. Par prudence, nous avons choisi la voie de la décentralisation progressive. La décentralisation complète reste notre objectif premier.

En tant que fondation à but non lucratif, la Fondation IOTA précise que son principal objectif reste de devenir l'une des organisations les plus fiables de son secteur d'activité :

Nous continuerons à nous efforcer d'assurer une transparence absolue dans tous les aspects de notre recherche et de notre développement, en instaurant une gouvernance ouverte dans notre cycle de développement de logiciels et en lançant un processus de contribution et de publication très contrôlé.

👉 Pour en savoir plus : IOTA : le fondateur remboursera de sa poche les victimes du hack de $1,97M.

 

En conclusion, la Fondation IOTA estime que cet incident souligne l'importance de pratiques de sécurité logicielle très strictes et constitue un événement dont les autres devraient s'inspirer.

Avec cette épreuve la Fondation IOTA assure que l'accent sera mis sur la transparence et sur la décentralisation de ses activités. On espère vivement que l'équipe parviendra à tenir ses promesses et à redorer l'image de IOTA dans les mois à venir.

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments