IOTA : un protocole de smart contracts qui se dessine

Comme l’explique un communiqué de IOTA, le protocole de smart contracts existait jusque là en version « pré-beta ». Cette nouvelle version inclut donc un changement d’ampleur : les développeurs pourront désormais tester les smart contracts, grâce à WebAssembly.

IOTA note que l’architecture de son protocole de smart contracts est plus scalable que celles existant chez d’autres projets :

« L’approche de la fondation IOTA est différente des architectures existantes, qui ont des problèmes d’efficacité. Par exemple leur incapacité à proposer une exécution en parallèle et scalable, leur incapacité à faire tourner des smart contracts externes sur différentes machines virtuelles, ou encore les frais volatils et parfois prohibitifs. »

👉 Plus d’infos sur le fonctionnement de IOTA

Binance Découvrir IOTA sur Binance

-10% de réduction sur les frais, avec le code SVULQ98B 🔥
👉 Et aussi -10% sur Binance Futures avec le code cryptoast

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués (en savoir plus)

Des smart contracts plus scalables ?

Comme l’explique IOTA, le protocole ne nécessite pas que tous les nœuds du réseau vérifient tous les smart contracts, ce qui permet d’importants gains de ressources et de temps. Par ailleurs, la création de smart contracts est particulièrement souple :

« Les développeurs et entreprises peuvent définir leurs propres environnements de manière flexible […] (langages de smart contracts, machines virtuelles), ainsi que la taille des comités de validation en fonction de leurs souhaits en termes de décentralisation et de sécurité. »

Cette approche « à la carte » est une des caractéristiques de IOTA. Elle pourrait distinguer le réseau de ses concurrents immédiats. Le protocole de smart contracts souhaite ainsi attirer des acteurs des domaines les plus suivis du moment, par exemple « les exchanges décentralisés (AMM), les places de marchés de NFT et les plateformes de liquidité ».

Une prochaine étape d’ampleur pour IOTA est le « Coordicide ». Elle vise à se débarrasser du rôle du Coordinateur : un serveur centralisé qui permet pour l’instant de s’assurer de la sécurité du réseau. Cela devrait avoir lieu courant 2021, et permettre au réseau de devenir décentralisé.

👉 A lire : IOTA dévoile ses nouveaux oracles alors que le cours du MIOTA explose

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page présente des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédactrice en chef adjointe sur Cryptoast, je suis tombée dans la marmite des cryptomonnaies il y a quelques années. Je suis passionnée par les technologies novatrices qui découlent de la blockchain et j'aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments