La France perd 8 distributeurs de bitcoins (BTC)

Tous les distributeurs appartenant à la marque Shitcoins Club ont été placés sous scellés par la justice française. Ainsi, 8 des 11 distributeurs présents sur le territoire ne sont plus accessibles. Selon France Info, une enquête visant Shitcoins Club a été ouverte pour blanchiment aggravé… La justice a par ailleurs saisi près de 191 000 euros, que contenaient les distributeurs.

Au cours d'une opération coordonnée sur tout le territoire national, ces distributeurs répartis à Lille, Rouen, Paris, Grenoble, Marseille, Cannes et Nice sont maintenant inaccessibles.

L'information a été relayé sur Twitter par le journaliste Pierre Januel, l'une de ses photos mettant en évidence la nature de l'infraction : « Blanchiment Aggravé » :

Une source proche de l'enquête a précisé :

« Nous soupçonnons le caractère illicite des fonds parce que nous avons fait le rapprochement avec un contrôle des douanes à la frontière franco-belge d’employés de cette société, avec un peu plus de 40 000 euros à la provenance douteuse. »

D'après les informations recueillies par France Info, le dispositif permettant à ces distributeurs de fonctionner s'est avéré relativement opaque, le tout étant implémenté par une Bitcoin Technologies, une entreprise polonaise non réglementée en France.

Cette surprenante saisie survient au même moment où toute entreprise française proposant l'échange de cryptomonnaies à ses clients doit s'enregistrer auprès de l'AMF pour obtenir le statut de Prestataires de Services sur Actifs Numériques (PSAN). Une obligation à laquelle Shitcoins Club ne s'est pas tenu.

👉 Pour aller plus loin - Un nouvel ATM Bitcoin (BTC) sort de terre toutes les heures

La France, futur désert d'ATM Bitcoin

Cette action menée par la justice fragilise grandement la situation des distributeurs de bitcoins en France. À ce jour, seuls 3 distributeurs sont encore en activité sur le territoire, tous implantés à Paris. En Europe, la France était déjà mal desservie par ces distributeurs, et fait maintenant pâle figure face à ses voisins.

Par ailleurs, il est fort probable que les distributeurs de bitcoins restants soient eux aussi dans le viseur de la justice. Non pas pour blanchiment d'argent, mais pour sa non-obtention du statut PSAN. La France pourrait donc d'ici quelque temps devenir un véritable désert d'ATM Bitcoin.

La carte fournie par Coin ATM Radar parle d'elle-même (un zoom sur Paris fait apparaître les 3 derniers ATM du territoire) :

France ATM Bitcoin

 

La marque Shitcoins Club était déjà dans le viseur de la BaFin, l'Autorité fédérale allemande de surveillance financière. En août dernier, le régulateur avait ordonné à Shitcoins Club de mettre un terme à ses activités sur le territoire, l'entreprise ne répondant pas à la législation en vigueur dans le pays.

Shitcoins Club opère encore des distributeurs de bitcoins (BTC) à travers toute l'Europe, notamment en Belgique, en Espagne, en Italie et aux Pays-Bas.

👉 Sur le même thème - Le fisc américain enquête sur les opérateurs d'ATMs Bitcoin

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
guezito

C'est vraiment catastrophique, les différentes libertés dont jouissent encore les français sont en train de disparaître. Ce pays va droit dans le mur.

Francis ARNOULD

A la solde de Bercy, la France devient un état policier.