La BaFin passe à l'action

En Allemagne, la BaFin a récemment entrepris de fermer les guichets automatiques Bitcoin (BTC) conformément à la législation en vigueur dans le pays.

« Actuellement, la BaFin prend des mesures pour fermer tous les guichets automatiques Bitcoin qui sont installés et exploités sans autorisation. [...] Les guichets automatiques sont littéralement fermés, donc ils ne fonctionnent plus », a déclaré un porte-parole de la BaFin.

En effet, depuis janvier 2020, le gouvernement allemand exige des fournisseurs de services relatifs aux cryptomonnaies, de se procurer au plus tard en novembre prochain, une licence délivrée par la BaFin afin de poursuivre leurs activités. Cependant, les entreprises concernées avaient jusqu'au 30 mars dernier pour signaler auprès du régulateur, leur intention d'acquérir cette licence.

À l'heure actuelle, la BaFin a déjà identifié plusieurs opérateurs en infraction. Bien que le nombre exact n'ait pas été communiqué, l'un d'entre eux est connu.

👉 Lisez aussi : L’Allemagne reconnaît les cryptos comme des instruments financiers

Les ATMs Shitcoins Club sous scellés

Shitcoins Club est une marque de guichets automatiques prenant en charge le Bitcoin, l'Ether (ETH), le Litecoin (LTC) et le Dash (DASH). La manoeuvre de saisie effectuée par la BaFin implique 17 de ses ATMs.

Par ailleurs, cela fait suite à un avis publié en février par le régulateur allemand ordonnant à KKT UG, la société derrière ces ATMs de cesser d'exploiter ses machines dans le pays sans autorisation.

Peu de temps après avoir publié un avis mentionnant cette injonction sur site web officiel de la marque, les distributeurs Shitcoins Club ont repris du service.

La BaFin a par conséquent décidé de recourir aux mesures prévues pour sanctionner cet acte frauduleux. Toutefois, KKT UG dispose d'un délai d'un mois pour s'opposer par écrit à cette décision.

Actuellement, les ATMs Shitcoins Club sont opérationnels en Pologne, en Espagne, en Roumanie, en Italie, en Belgique, aux Pays-Bas, en Estonie et en France.

👉 Pour aller plus loin, lisez : Allemagne : la BaFin ordonne à des distributeurs de Bitcoin de cesser leurs opérations

 

Certains opérateurs se plaignent du fait que les exigences formulées par la BaFin privilégient uniquement les banques et les grandes institutions financières. Le mois dernier, c'est Coin Fellow, un réseau de 40 ATMs Bitcoin opérant en Allemagne, qui a cessé ses activités.

Malgré toutes les contraintes réglementaires, le nombre de distributeurs Bitcoin dans le monde connaît une croissance exponentielle et avoisine déjà les 9 000 unités.

En France, il existe 9 ATMs Bitcoin répartis à Paris (4), Rouen (1), Lille (1), Cannes (1), Nice (1) et Marseille (1), avec Shitcoins Club (6) comme opérateur principal.

Si ce dernier ne se fait pas enregistrer auprès des régulateurs financiers français d'ici le 18 décembre 2020, la France disposera théoriquement de seulement 3 ATMs. Or, le pays est actuellement déjà parmi ceux où il y en a le moins dans toute l'Europe.

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Junie Maffock

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Avec un fort intérêt pour la blockchain et les cryptos, je souhaite contribuer à la vulgarisation de ces technologies. Je suis également très intriguée par les méthodes d'apprentissage ludiques et actives.
Tous les articles de Junie Maffock.

guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
Genno

J'ai le sentiment que les banques commencent à flipper. Ces AMT sont une pierre dans leur jardin, dans un contexte on l'on évoque la disparation des distributeurs de billets en france et en europe.
J'ai lu un article la semaine dernière qui expliquait justement comment fonctionne ces distributeurs. Il faut bien avouer que d'un point de vue des régulateurs, ça doit un peu piquer !