Gemini étend son influence

L'arrivée de Gemini au Royaume-Uni fait suite à l'octroi par la Financial Conduct Authority (FCA) d'une licence d'établissement de monnaie électronique (EMI).

Gemini est également l'une des premières entreprises que le gendarme financier du Royaume-Uni approuve dans le cadre de son processus d'enregistrement des cryptomonnaies au titre de la 5e Directive Anti-Blanchiment d'Argent de l'Union européenne (AMLD5).

Dès aujourd'hui, les Britanniques peuvent acheter des cryptomonnaies avec de la livre sterling directement depuis Gemini. La licence obtenue par Gemini lui permet d'accepter les paiements par carte bancaire et par virement.

En outre, tous les services autres que le trading sont également ouverts au territoire, dont la conservation des crypto-actifs des clients dans les cold wallets de Gemini.

« Le lancement de nos services complets disponibles en GBP [livre sterling] au Royaume-Uni est une autre étape passionnante de l'expansion internationale de Gemini, faisant progresser notre mission d'autonomisation des individus et des organisations dans le monde entier grâce à la cryptomonnaie, » a déclaré Tyler Winklevoss, PDG de Gemini.

Selon le communiqué officiel, Tyler Winklevoss s'est dit particulièrement fier que Gemini puisse contribuer à l'introduction des cryptomonnaies au Royaume-Uni. Il désigne le territoire britannique comme un centre mondial de l'innovation financière doté d'un régime réglementaire strict et progressif.

👉 Pour en savoir plus - L'exchange Gemini lance un service de garde pour 18 cryptomonnaies

Un futur déploiement dans toute l'Europe à venir ?

Depuis sa création, Gemini répond aux normes très strictes mises en place aux États-Unis, notamment en termes de sécurité et de conformité réglementaire. Il est notamment l'un des rares exchanges à être autorisé à opérer dans l'État de New York grâce à son obtention de la BitLicense.

Son arrivée au Royaume-Uni n'est donc pas surprenante, surtout que Gemini prévoyait depuis près d'un an de faire ses premiers pas en Europe.

Peut-on s'attendre à ce que Gemini s'ouvre à la France ? C'est fort probable. La plateforme renforce de plus en plus sa conformité avec les réglementations locales, et s'est taillé une bonne réputation aux États-Unis.

Cependant, Gemini a des difficultés à se démarquer de la concurrence pour le moment, les volumes des échanges de sa plateforme restant assez faibles face à des gens comme KrakenBinance ou Coinbase.

Contrairement à la majorité de ses concurrents, Gemini ne liste pas à outrance de nouvelles cryptomonnaies sur sa plateforme, mais se concentrent vraiment sur l'intégration de projets solides répondant aux normes réglementaires.

👉 Sur le même thème - Compound, PAX Gold et AMP débarquent sur Gemini

 

Petit à petit, Gemini pourrait donc être en mesure de s'imposer comme un leader de son secteur grâce à de nombreuses innovations. En juillet dernier, Gemini a par exemple été intégré au crypto-navigateur Brave, à partir duquel les utilisateurs peuvent directement y acheter des cryptomonnaies.

Autre intégration notable de Gemini, celle du Samsung Blockchain Wallet, créant une connexion directe entre les smartphones et les solutions de garde de cryptomonnaies de la plateforme.

👉 Pour aller plus loin - Gemini débarque sur le Samsung Blockchain Wallet

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments