La promesse de restituer des frais de transaction exorbitants

Jeudi dernier, une transaction de 350 ethers (ETH) a occasionné un gain de 10 668 ETH pour Ethermine, le pool de mining qui l'a validé. Cet énorme profit suivait celui du même montant pour une transaction de 0,55 ETH approuvée par des mineurs de Spark Pool.

Quelques heures plus tard, Spark Pool a exprimé son souhait - dans l'éventualité qu'il s'agisse d'une erreur de manipulation - de restituer les éthers à leur propriétaire. Par la suite, Ethermine lui a emboîté le pas en accordant au détenteur un délai (non précisé) pour revendiquer ses éthers.

Cette réaction de générosité est induite par le fait que les frais facturés pour de telles transactions auraient dû être d'environ 0,55 dollar chacune, soit un peu plus de 1 dollar pour les deux. Au lieu de cela, l'utilisateur s'est vu imputer de gas d'une valeur avoisinant les 5 millions de dollars à l'heure de la rédaction de cet article.

👉 Pour en savoir plus, lisez  Introduction au minage de crypto-monnaies

 

La distribution des gains aux mineurs

Finalement, Bitfly, la société possédant Ethermine a annoncé hier sur Twitter son intention de vouloir conserver la récompense mentionnée ci-dessus :

Selon ce communiqué, 4 jours seraient largement suffisants pour que le propriétaire des dits éthers se rende compte de son erreur et essaye de récupérer ses avoirs.

La société indique qu'elle a reçu de nombreuses réclamations d'inconnus revendiquant ces biens. Il semble cependant qu'aucun d'entre eux n'ait réussi à fournir la clé privée du wallet émetteur correspondant.

Au regard de la situation, l'entreprise aurait décidé de partager le bénéfice avec les mineurs ayant participé à l'exploitation du bloc n°10241999. Bitfly a conclu son propos en précisant ceci :

« À l’avenir, nous n’interfèrerons plus dans le paiement de frais de transmission importants. Notre politique de paiement annoncée est de toujours distribuer la récompense de bloc complet et nous nous en tiendrons à cela indépendamment du montant impliqué. »

Comme on pouvait s'en douter, cette décision n'est pas passée inaperçue aux yeux de la communauté crypto. Cette dernière a déprécié ce comportement de Bitfly qui selon elle, aurait pu attendre encore un peu.

👉 Découvrez comment devenir mineur de Bitcoin

 

Qu'en est-il du sort des autres transactions ?

Spark Pool, le validateur de la première transaction, continue d'attendre que l'expéditeur établisse un contact. Le PDG de ce pool minier aurait déclaré au média The Block ce qui suit :

« Pour l'instant, le véritable expéditeur n'a pas pris contact, nous avons une fois de plus fait une déclaration dans l'espoir d'entrer en contact. Il y aura des consignes cette semaine, qui préciseront le délai d'attente, et nous donneront le temps de contacter le payeur. »

Toujours selon The Block, F2Pool, le pool ayant miné la troisième transaction affirme ne pas être à l'aise avec le fait de conserver ces ETH s'ils sont le fruit d'un piratage. Il évoque ainsi l’hypothèse du chantage reporté dimanche dernier par Cryptoast.

Cet enchaînement d'événements ne nous informe toujours pas sur ce qui se cache véritablement derrière ces mystérieuses transactions.

👉 A lire sur le même sujet : Ethereum : le chantage d'un exchange serait la cause des $5,2M de frais de transaction

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Junie Maffock

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Avec un fort intérêt pour la blockchain et les cryptos, je souhaite contribuer à la vulgarisation de ces technologies. Je suis également très intriguée par les méthodes d'apprentissage ludiques et actives.
Tous les articles de Junie Maffock.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments