De nombreuses mesures immédiates

Cet important plan de sécurité a été révélé par l'équipe d'Ethereum Classic Labs, le principal développeur de l’infrastructure de cette blockchain.

Deux semaines plus tôt, un mineur malveillant est parvenu à subtiliser environ 7,3 millions de dollars en ETC en menant deux attaques consécutives des 51% sur la blockchain Ethereum Classic. D'importantes mesures étaient donc attendues par la crypto-communauté.

Ce plan se déroulera en deux phases, la première comprend des mesures immédiates tandis que la seconde comporte des changements sur le long terme, encore en cours d'élaboration.

Dès aujourd'hui, la coopération entre les mineurs et les pools miniers sera renforcée afin de maintenir un hashrate plus cohérent et de l'augmenter si nécessaire.

Ethereum Classic Labs prévoit également d'améliorer la surveillance du réseau pour identifier les anomalies et les pics inhabituels en ce qui concerne le hashrate. En effet, la première attaque des 51% n'avait pas été détectée avant plusieurs jours, permettant au mineur de réaliser ses opérations malveillantes sans le moindre problème.

L'équipe de développement travaille aussi sur « Permapoint », un système d'arbitrage qui devrait empêcher les réorganisations de chaînes causées par des attaques des 51%.

👉 Pour aller plus loin : Qu'est-ce qu'une attaque des 51 % ou double-spending ?

Des mesures sur le long terme plus pertinentes

Dans un premier temps, l'équipe souhaite intégrer d'ici 3 mois le protocole PirlGuard. Cette solution permet notamment de doubler le coût d'une attaque des 51%. Si un mineur tente de réorganiser une chaîne, il devra faire face à des « blocs de pénalité », qu'il devra miner et qui lui demandera donc des ressources supplémentaires.

Plus inattendue mais nécessaire, les développeurs envisagent qu'Ethereum Classic migre de son algorithme de consensus actuel Ethash à un nouvel algorithme. À condition que la communauté approuve le changement :

« Les deux alternatives envisagées sont Keccak-256, ou RandomX. Elles pourraient être mises en œuvre au moyen d'un hard fork dans environ 6 mois, à condition que les tests soient concluants, » explique le communiqué.

La principale motivation pour changer l'algorithme est de sortir de l'ombre du réseau Ethereum, qui utilise également Ethash. Ainsi, le passage à un autre algorithme rendrait plus complexe la location de hashrate sur des plateformes, grandement répandue pour Ethash.

L'équipe semble avoir donc une préférence pour le passage à Keccak-256 :

« L'utilisation de Keccak-256 mettrait Ethereum Classic dans une position unique en tant que leader potentiel en ce qui concerne le hashrate de son propre algorithme de mining. Cela permettrait à ETC de devenir plus indépendant de sa chaîne sœur basée sur Ethash, réduisant ainsi considérablement le risque d'attaques grâce à un algorithme de mining partagé. »

En effet, le passage à RandomX, qui est actuellement utilisé par Monero (XMR), pourrait ne pas entièrement résoudre les problèmes auxquels la blockchain Ethereum Classic est confrontée. De plus, le passage à cet algorithme signifierait également qu'ETC « sortira de l'ombre du réseau Ethereum et entrera dans l'ombre du réseau Monero. »

Ces mesures sur le long terme seront déterminantes, et apporteront la couche de sécurité supplémentaire dont Ethereum Classic a bien besoin. Rendez-vous donc en janvier 2021 pour le hard fork d'Ethereum Classic et découvrir son nouvel algorithme de mining.

👉 Lisez notre fiche de présentation d'Ethereum Classic (ETC)

 

Bien que ces mesures puissent s'avérer suffisantes pour endiguer le problème des attaques des 51%, la réputation d'Ethereum Classic a été fortement entachée par ces malheureux événements.

En outre, les mineurs se sont désintéressés de cette blockchain et son hashrate continue toujours d'atteindre de nouveaux plus bas. Tout cela rend le réseau de plus en plus fragile. Une nouvelle attaque des 51% pourrait très bien l'affecter de nouveau avant la mise en place des mesures sur le long terme.

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments