États-Unis : un projet de loi veut interdire le yuan numérique pour empêcher l’espionnage

Ce jeudi, un projet de loi a vu le jour aux États-Unis, pour interdire les applications prenant en charge le yuan numérique. Soutenue par trois sénateurs, cette proposition est justifiée par une méfiance vis-à-vis d’une éventuelle tentative d’espionnage de la part de la Chine.

États-Unis : un projet de loi veut interdire le yuan numérique pour empêcher l’espionnage

Le yuan numérique n’est pas le bienvenu aux États-Unis

Ce jeudi, trois sénateurs des États-Unis ont dévoilé un projet de loi visant à empêcher le yuan numérique (e-CNY) d’être utilisé au sein du pays. Cette monnaie numérique de banque centrale (MNBC) est effectivement disponible sur des applications mobiles comme WeChat et Alipay, elles-mêmes téléchargeables sur le Play Store de Google et l’App Store d’Apple par exemple.

C’est donc cette éventualité, de voir le yuan numérique se déployer aux États-Unis, qui pose un problème.

Tom Cotton, le sénateur représentant l’Arkansas, n’a pas mâché ses mots en avançant que le gouvernement chinois bénéficiait d’un moyen d’espionner les citoyens américains :

« Le Parti communiste chinois utilisera sa monnaie numérique pour contrôler et espionner quiconque l’utilise. Nous ne pouvons pas donner cette chance à la Chine […] de saper notre économie à son niveau le plus élémentaire. »

De son côté, Mike Braun, le sénateur représentant l’Indiana, a tenu des propos similaires :

« Le yuan numérique du Parti communiste chinois permet un contrôle et un accès directs à la vie financière des individus. Nous ne pouvons pas permettre à ce régime autoritaire d’utiliser sa monnaie numérique contrôlée par l’État comme un instrument pour infiltrer notre économie et les informations privées des citoyens américains. »

Ainsi, si ce projet de loi venait à se concrétiser, les différents fournisseurs d’applications ne seraient plus à même de proposer au téléchargement celles permettant l’utilisation du e-CNY.

👉 Pour aller plus loin – Découvrez notre guide pour acheter vos premières cryptomonnaies

Commander notre Livre pour tout comprendre aux cryptos

Publié aux Éditions Larousse

toaster icon

La position de la Chine

Face à ce projet de loi, l’ambassade chinoise de Washington n’a pas manqué d’affirmer sa position. Elle a qualifié cette manœuvre d’une tentative d’intimidation gratuite à l’encontre d’entreprises étrangères, en invoquant une utilisation injustifiée de l’argument de la sécurité nationale.

Il est vrai qu’un État peut théoriquement surveiller dans quelles circonstances est utilisée sa MNBC, voire de potentiellement en contrôler l’utilisation. Mais il est difficile de concevoir en quoi cela peut aller plus loin une fois que l’on utilise une autre devise. D’ailleurs, un smartphone peut déjà, à lui seul, être un outil d’espionnage.

Nous voyons là que ces considérations sont plutôt d’ordre politique et macroéconomique.

À l’heure où l’administration Biden discute encore de la position à adopter concernant une potentielle MNBC, la Chine, elle, a déjà pris une longueur d’avance sur le sujet. Cette affaire touche donc à la souveraineté de deux des plus grandes puissances mondiales.

👉 Dans l’actualité également – MNBC au Brésil : Mercado Bitcoin et Stellar (XLM) travaillent sur le projet

Sources : Reuters, Site Web du sénateur Tom Cotton, Projet de loi

L'exchange n°1 au monde - Régulé en France

10% de réduction sur vos frais avec le code SVULQ98B 🔥

toaster icon
Investir dans les crypto-monnaies est risqué (en savoir plus)
Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page présente des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.


Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.


Recommandations de l'AMF. Il n’existe pas de rendement élevé garanti, un produit présentant un potentiel de rendement élevé implique un risque élevé. Cette prise de risque doit être en adéquation avec votre projet, votre horizon de placement et votre capacité à perdre une partie de cette épargne. N’investissez pas si vous n’êtes pas prêt à perdre tout ou partie de votre capital.


Pour aller plus loin, lisez nos pages Situation Financière, Transparence du Média et Mentions Légales.

guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
Thomas Mang

Bien entendu seul le PCC et son Yuan espionne, ça ne viendrait jamais à l'idée de Washington et de son dollar de faire pareil.

PS : Pour vous en convaincre informez-vous sur l'oeuvre d'Edward Snowden...

Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

Bitcoin (BTC) : la crainte du piège haussier (ou bull trap)

Bitcoin (BTC) : la crainte du piège haussier (ou bull trap)

Société Générale, Banque populaire, Netflix, Apple… La longue liste des créanciers de FTX a été publiée

Société Générale, Banque populaire, Netflix, Apple… La longue liste des créanciers de FTX a été publiée

L'Ether (ETH) redevient déflationniste pour la première fois en 2023

L'Ether (ETH) redevient déflationniste pour la première fois en 2023

Binance avoue avoir mélangé les fonds de ses clients avec ses wallets dédiés aux collaterals

Binance avoue avoir mélangé les fonds de ses clients avec ses wallets dédiés aux collaterals