Des messages d'avertissement pour la promotion des cryptomonnaies

Dans un communiqué, la Commission nationale des valeurs mobilières du marché (CNMV) a annoncé l'instauration de règles pour cadrer la promotion des cryptomonnaies de la part des influenceurs.

Ainsi, l'Espagne souhaite reprendre le contrôle sur la façon dont les cryptomonnaies sont promues sur les réseaux sociaux.

Dorénavant, avec l'instauration de cette circulaire, les messages faisant la promotion des actifs numériques doivent comporter un avertissement. Ce dernier devra être écrit de la manière suivante :

« Les investissements en cryptomonnaies ne sont pas règlementés. Ils peuvent ne pas être appropriés pour les investisseurs particuliers et le montant total investi peut être perdu. »

Outre cet avertissement, le message doit mettre en avant les informations sur les risques et le contenu doit être clair et non trompeur.

De plus, la circulaire impose une procédure obligatoire de communication préalable à la CNMV concernant les campagnes publicitaires de masses. C'est-à-dire celles visant 100 000 personnes et plus.

Il est important de souligner que cette notification doit respecter un préavis d'au moins 10 jours. Pour les autres activités promotionnelles, ces dernières restent soumises à l'action de contrôle de la CNMV.

La circulaire, qui entrera en vigueur en février 2022, prévoit également des amendes pouvant atteindre jusqu'à 300 000 euros en cas de non-respect de ces règles.

Découvrir notre Groupe Privé

Du contenu à haute valeur ajoutée et rapide à consommer

Des restrictions publicitaires qui deviennent courantes

L'exemple de l'Espagne n'est pas nouveau. En effet, depuis plusieurs mois, le Royaume-Uni n'hésite pas à sévir contre les publicités faisant la promotion les cryptomonnaies.

En décembre dernier, l'autorité de contrôle de la publicité (ASA) a publié une décision visant à interdire deux publicités mettant en avant le fan token du club de football d'Arsenal. Cette dernière reprochait au club d'omettre les risques liés à ce type d'investissement.

Récemment, l'organisme est venu interdire deux publicités jugées trompeuses à l'encontre de la société Crypto.com. Cette fois-ci, le régulateur reprochait à l'exchange de profiter de la crédulité des consommateurs résidents au Royaume-Uni.

Désormais, l'autorité considère la surveillance des cryptomonnaies comme une priorité.

👉 À découvrir – Le Royaume-Uni sévit face aux publicités de Coinbase et eToro visant les cryptomonnaies

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Anthony Bassetto

C’est en 2017 que j’ai découvert les cryptomonnaies et la technologie blockchain. Aussi, je souhaite vous partager les actualités de ce secteur, qui est en pleine mouvance, afin que vous puissiez être à jour des dernières nouveautés.
Tous les articles de Anthony Bassetto.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments