Les producteurs de blocs (block producers) d’Eos ont voté pour réduire l’inflation du réseau à 1%. Mais la manœuvre n’est pas du goût de tout le monde, elle ravive le débat sur la centralisation de l’altcoin.

 

Eos : un vote pour réduire l’inflation

La proposition de réduire l’inflation à 1%, contre 5% jusque là, était un sujet de discussion particulièrement suivi au sein de la communauté d’Eos. Sur les 5% dégagés, 1% était distribué en tant que récompense pour les producteurs de blocs, qui gèrent le réseau et qui sont au nombre de 21. Les 4% restants étaient stockés sur un compte eosio. Si l’idée était louable, elle posait de plus en plus problème au sein de la communauté, qui ne parvenait simplement pas à décider comment utiliser ce fonds de financement.

Le résultat, c’est que la quantité d’Eos stockée grimpait de plus de 3 millions chaque mois : elle avait récemment dépassé 34 millions de tokens au total. Pour Eos, cela commençait à représenter un risque, car cette somme très importante aurait pu être un vecteur d’attaques. Le vote qui a eu lieu a donc permis une inflation réduite à 1%. Le montant sera intégralement distribué aux producteurs de blocs, et la somme qui existait dans le compte eosio a été détruite.

👉 Apprenez-en plus sur ce fonctionnement dans notre guide sur le projet Eos (EOS)

 

De nouvelles accusations de centralisation

Certains membres de la communauté trouvent cependant des défauts à la manière dont le vote a été exécuté. Sur le réseau Eos, il est nécessaire de bloquer 15% des tokens afin de pouvoir voter pour un changement, comme l’ont établi les règles de gouvernance au lancement de l’altcoin. Or le vote d’hier n’a pas atteint ces 15%. Mais les 17 producteurs de blocs qui ont participé au vote ont quand même approuvé la mesure. Cela suscite des interrogations sur la gouvernance d’Eos.

D’autres pointent du doigt le vote très rapide des bloc producers, qui n’aurait selon eux pas laissé le temps à la communauté de s’exprimer. Mais l’argument est peu entendable : la communauté débat du sujet depuis mars 2019, ce n’est donc pas une nouvelle proposition.

 

Toute cette zizanie montre encore une fois la division qui existe au sein de la communauté Eos. Par nature très centralisé, le réseau ne cesse de recevoir des critiques de la part des utilisateurs qui estiment que le pouvoir est concentré entre trop peu de mains. Les tensions sont hautes depuis que Block.One a annoncé qu’il utiliserait son pouvoir de vote. Et les conséquences semblent aller plus loin que de simples différences d’opinions. Il y a quelques jours, Coinbase alertait sur une dégradation des performances d’Eos, due en partie à cette centralisation.

👉 Suivez l’actu des altcoins grâce à nos articles quotidiens

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments