Des nouvelles preuves affirment que l’ICO réalisée par EOS aurait été manipulée

Une nouvelle étude affirme que 21 wallets ont été utilisés pour manipuler l’Initial Coin Offering (ICO) de 4,4 milliards de dollars d’EOS. Ils affirment que le wash-trading a joué un rôle clé dans la détermination du prix du token.

Des nouvelles preuves affirment que l’ICO réalisée par EOS aurait été manipulée

Des manipulations de prix lors de l’ICO d’EOS ?

La vente de token d’EOS a permis de lever 4,4 milliards de dollars entre 2017 et 2018, devenant la plus grande Initial Coin Offering (ICO) de l’histoire et un sujet de controverse récurrent.

Une nouvelle étude publiée par John Griffin, professeur de finance à l’Université du Texas, et par la société d’analyse Integra FEC, a mis au jour de nouvelles preuves d’irrégularités sous la forme d’un ensemble de « trades suspects » pendant l’ICO. L’étude affirme que des manipulations ont joué un rôle clé dans la détermination du prix du token.

EOS aurait fait l’objet de wash-trading sur Binance et Bitfinex dans le but de gonfler artificiellement les prix. Le wash-trading désigne le processus par lequel une entité agit simultanément en tant qu’acheteur et vendeur d’un même actif afin d’augmenter artificiellement le volume et manipuler les prix.

Les chercheurs ont expliqué que cette technique de manipulation a créé l’illusion d’une demande pour le token et a fait grimper les prix. Les fonds identifiés comme suspects s’élevaient à 1,2 million d’Ether (ETH) soit environ 815 millions de dollars à l’époque.

Rejoignez des experts et une communauté Premium

PRO

Investissez dans vos connaissances crypto pour le prochain bullrun

toaster icon

Dans le collimateur de la SEC ?

La Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis a déjà infligé une amende de 24 millions de dollars à EOS en 2019 pour ne pas avoir enregistré son ICO.

En 2020, plusieurs investisseurs ont poursuivi Block.one, alléguant que la société à l’origine d’EOS, a violé les lois sur les valeurs mobilières en faisant « des déclarations fausses et trompeuses », qui ont gonflé artificiellement les prix du token EOS. Un règlement de 27,5 millions de dollars a été conclu dans le cadre de ce recours collectif en juin.

Block.one avaait déclaré que les fonds de l’ICO seraient utilisés pour construire des applications qui accéléreraient l’adoption de la blockchain. Une promesse qui est loin n'avoir été mise en oeuvre. En juin 2020, une étude a suggéré un exode des développeurs utilisant le réseau.

Aujourd’hui, EOS recule à la trentième place en termes de capitalisation avec une capitalisation de 5,2 milliards de dollars.

👉 À lire sur le même sujet : Procès de Block.One (EOS) : 27,5 millions de dollars seront versés aux investisseurs

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Achetez sur Binance

-10% de réduction sur les frais, avec le
code SVULQ98B 🔥 Et aussi -10% sur
Binance Futures avec le code cryptoast

Les articles les plus lus

Le PDG de Telegram révèle les ambitieux projets crypto de l'entreprise

Le PDG de Telegram révèle les ambitieux projets crypto de l'entreprise

🔴 DIRECT – Suivre l'affaire FTX en temps réel

🔴 DIRECT – Suivre l'affaire FTX en temps réel

La Banque Centrale Européenne détruit le Bitcoin (BTC)

La Banque Centrale Européenne détruit le Bitcoin (BTC)

Coinbase Wallet abandonne certaines cryptomonnaies, dont le XRP de Ripple et Bitcoin Cash (BCH)

Coinbase Wallet abandonne certaines cryptomonnaies, dont le XRP de Ripple et Bitcoin Cash (BCH)

Achetez sur Binance

-10% de réduction sur les frais, avec le
code SVULQ98B 🔥 Et aussi -10% sur
Binance Futures avec le code cryptoast