La Binance Smart Chain accusée de falsification de ses données

Ces dernières semaines, la Binance Smart Chain fait face à de graves accusations. En effet, la blockchain de la plateforme d'échange Binance a été accusée de falsifier certaines de ses données.

À la suite de ces événements, l'exchange décentralisé PancakeSwap a également été montré du doigt après avoir affiché un volume important d'utilisateurs.

Sur Twitter, de nombreux passionnés s'affolent pour déceler le vrai du faux et certains d'entre eux ont choisi de mener l'enquête, comme l'analyste Andrew Kong ainsi que Sam Bankman-Fried (SBF), fondateur de FTX.

Selon Andrew Kong, ce scepticisme à l'égard de la Binance Smart Chain et de PancakeSwap serait principalement lié aux données concernant les adresses uniques communiquées par ces derniers.

En parallèle, les plateformes d'échanges asiatiques sont réputées pour exercer le wash trading, une pratique qui consiste à augmenter artificiellement le volume des transactions afin de faire croire à la présence de liquidités.

Cette nouvelle tendance frauduleuse a immédiatement mis la puce à l'oreille de certains utilisateurs, pensant que la Binance Smart Chain et PancakeSwap seraient capables d'agir ainsi.

Cependant, d'après Andrew Kong, il est relativement difficile d'appliquer la technique du wash trading à une bourse décentralisée et les données sont facilement vérifiables via l'explorateur de blockchain.

👉 Sur le même sujet - Le protocole The Graph intègre la Binance Smart Chain à son écosystème

Andrew Kong aurait réponse à tout

D'après Andrew Kong, lors du récent déploiement de l'exchange décentralisé 1inch sur la BSC, son token Chi Gastoken (CHI) a été accusé d'être la principale cause de la hausse soudaine de ces adresses uniques.

« Lorsque BscScan [l'explorateur des données de la BSC] a modifié son algorithme pour exclure les adresses générées par le contrat du CHI, la courbe de progression s'est normalisée », a-t-il ajouté.

Concernant PancakeSwap, Andrew Kong a observé que la valeur totale verrouillée (TVL) a augmenté en même temps que le volume. Les chiffres seraient donc authentiques selon lui.

Andrew Kong a conclu son analyse en précisant que peu d'éléments concluants ont été trouvés durant cette enquête durement menée. Il estime ne pas avoir obtenu assez de matière pour « étayer le récit d'une activité largement falsifiée et générée par des bots ». D'après lui :

« Il s'agit plutôt d'une activité réelle en forte croissance, provenant d'utilisateurs en grande partie plus récent et moins sophistiqué, combinée à une qualité de projet variable (plus faible) ».

En relayant les propos d’Andrew Kong, Sam Bankman-Fried a estimé que la plupart des volumes signalés par une partie de la communauté sont réels.

Après ces explications complètes et détaillées, les doutes de la crypto-communauté semblent avoir été éclaircis pour le moment. Malgré la réticence de certains à l'égard de son développement, la Binance Smart Chain devrait continuer de nous offrir de nombreux projets et partenariats dans les mois à venir.

👉 Pour aller plus loin - Des projets NFTs arrivent sur la Binance Smart Chain (BSC)

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Mélody Durand

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

La crypto est un monde qui m’intrigue depuis plusieurs années. Travaillant dans le web marketing, j’ai rejoint l’équipe de Cryptoast pour participer à l’évolution du site. Je rédige, j’analyse et j’améliore au quotidien le contenu du site pour offrir aux lecteurs le meilleur des conforts.
Tous les articles de Mélody Durand.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments