Bonjour et bienvenue dans le Crypto Brunch. Je partage avec vous chaque dimanche un condensé de l'actualité crypto de la semaine.

C'est parti ! 😃


Le Bitcoin et sa consommation

 

Bitcoin Cryptoast

 

En ce moment un sujet revient souvent sur la table, il s'agit de la consommation électrique des crypto-monnaies et de la pollution qu'elles entraînent. Concernant l'aspect polluant, il est à relativiser car le minage tourne principalement au renouvelable. La question de la consommation continue cependant de se poser. Comment suivre ce que consomme cet immense réseau ?
Des chercheurs de Cambridge ont développé un indice qui suit la consommation d'électricité du réseau de minage du Bitcoin en temps réel, se mettant à jour toutes les trente secondes.

Nous sommes actuellement à 60 terawatt-heure annualisé soit 0.28% de la consommation électrique mondiale, autant que la Suisse ou l'équivalent de 13% de la France.
Pour la comparaison une année de minage de BTC représente 1 trimestre de ce que consomment les appareils ménagers laissés en veille en États-unis. On se demande lequel des deux est un gâchis d'énergie ... 😏
Faites un tour sur le comparateur.

Plus d'informations sur le sujet : Des chercheurs de Cambridge créent un indice pour suivre le coût énergétique du Bitcoin en temps réel


Binance : Elrond, futures, DogeCoin

 

Crypto BNB Binance Coin

 

La levée de fond pour Elrond a eu lieu et nous permet d'avoir un tableau comparatif des différentes IEO Binance.

 

 

On remarquera globalement que depuis l'instauration du système de loterie, le nombre de participants n'a cessé d'augmenter. Ceci rend le pourcentage de gagnants de plus en plus faibles. Seuls 11% des tickets étaient gagnants lors de la dernière IEO. Le succès reste présent, le jeton ERD s’échangeant à neuf fois son prix d'IEO.

Juste après ceci, CZ était à Taiwan pour l'Asia Blockchain Summit. Il a révélé le prochain projet de Binance, une plateforme de contrats à expiration. Sans avoir donné de date pour l'instant, la fonctionnalité devrait permettre de parier sur le cours du bitcoin à la hausse comme à la baisse tout en ayant accès à un levier allant jusqu'à x20. Un système de funding sera présent pour renouveler indéfiniment les contrats, à l'instar de BitMex.
Il sera possible de voir à terme l'apparition d'autres cryptos et de leviers plus élevés.

Binance lancera très prochainement une plateforme de contrats à terme. Je n’ai pas encore la date exacte. La version de test sera en ligne dans quelques semaines. Ceci est une capture d’écran réelle du système en fonctionnement. Ainsi, les contrats à terme de Binance arrivent. ” -CZ

 

 

Binance a ensuite annoncé l'arrivée d'une crypto qui manquait vraiment à l'exchange : le DogeCoin. La monnaie a très vite grimpé, jusqu'à plus de 50%, avant de se stabiliser sur une hausse globale de 15%.
DogeCoin était pratiquement la seule crypto autant valorisée à être absente de Binance. La principale raison en est l'absence de développeurs officiels et donc de garantie pour Binance, DOGE se développant bénévolement.
Pour rappel il s'agit d'un fork issue du Litecoin et à émission infinie. Elle est principalement utilisée comme pourboire et pour des collectes de fonds humanitaires.
C'est bien la seule crypto-monnaie qui a réussi à créer un aspect communautaire avant l'aspect spéculatif. Vous, aussi devenez un Shiba ! 🐶

Enfin, si vous avez pour habitude de déposer des USDT sur Binance, faites attention. Dorénavant leur format sera ERC-20 et non OMNI.

Plus d'informations sur le sujet : Binance lancera bientôt une plateforme de contrats à terme


Et si l'euro devenait une crypto privée ?

 

Euro numérique

 

L'un des principaux groupes politiques allemands a soumit l'idée de créer un stablecoin de l'euro géré par l'État. L'ambition étant de passer à une monnaie entièrement numérique mais qui permette en même temps une réduction des coûts, une surveillance accrue et une rapidité de transaction. Il serait même envisageable de créer un jeton ERC-20 représentant officiellement un euro.

L'idée est accompagnée de nombreuses autres formes d'utilisation des blockchains. Notamment la titrisation, l'actionnariat et les identités numériques. Toutes ces applications seraient évidemment gérées par l'Europe et ses états, en faisant de ce fait des blockchains privées.

Bien que l'aspect décentralisé n'intéresse nullement les monnaies fiduciaires, les réductions de coûts des blockchains rendent la proposition tout à fait pertinente. Celle-ci irait en accord avec la volonté déjà affichée de supprimer à terme l'argent liquide.
Il ne resterait alors plus qu'un point fort aux crypto-monnaies : la décentralisation.

Plus d'informations sur le sujet : La volonté de créer un euro numérique émerge en Allemagne


Les cryptos pour relancer les économies

 

Rue de Cuba

 

L'Europe envisage peut-être le passage sur blockchain, mais ce ne sont pas les seuls. Le Président de Cuba a prit la parole lors d'une intervention télévisé et annoncé plusieurs mesures économiques pour résoudre l'hyper-inflation du pays. L'une d'entre elle consiste à contourner les sanctions américaines très présentes en passant son économie sur une crypto-monnaie.

Pour l'heure seulement à l'objet d'étude, l'objectif serait de rendre ces monnaies utilisables partout et pour tous afin de booster la croissance du pays. L'utilisation serait nationale comme internationale mais permettrait surtout de réparer le tissu économique en privilégiant le commerce local. L'application d'une telle initiative serait précédée d'une augmentation sensible des salaires, qui renforcerait la consommation, laquelle peut relancer la production et suffire à faire repartir tout un pays vers la stabilité économique.

L'idée pourrait d'avantage percer que celle de leur voisin, le Venezuela. Le Président Maduro a d'ailleurs récemment imposé aux banques du pays de permettre l'accès au Petro à tout les vénézuéliens.

Créer des cryptos nationales pourraient être un des ingrédients permettant à certains pays de sortir du maelström de l'inflation. Leur principal avantage étant l'indépendance vis-à-vis du dollar américain, régnant en hégémonie sur le commerce mondial.

En plus de Cuba, c'est aussi Busan, une métropole Coréenne, qui prévoit de rendre disponible un stablecoin propre à sa ville. Cette monnaie serait adossée au Won et aurait pour objectif la relance du commerce local.
Ce dernier exemple montre une autre application des cryptos privées, rendre à un lieu, à une communauté, son pouvoir sur l'argent. Relancer la croissance à petite échelle.
La question serait de savoir si une crypto volatile pourrait accomplir le même objectif ...

Plus d'informations sur le sujet : Cuba se penche sur les cryptos pour résoudre sa crise économique


Les deux apocalypses de la volatilité

 

 

Avec la reprise haussière du Bitcoin, vous avez tous dû remarquer sa réapparition dans les médias, celle-ci faisant directement écho à ce qu'il s'est passé fin 2017.
À ce moment-là, il était communément admit qu'il faudrait penser à vendre ses positions lorsque les particuliers entendraient parler des crypto-monnaies dans la presse traditionnelle et y investiraient leur épargne. Cela n'a pas loupé, quelques mois plus tard nous avons connu l'explosion de la bulle.

C'est sur ce constat qu'aujourd'hui beaucoup de spéculateurs anticipent une implosion des cours. Leur réapparition dans les médias fait penser que l'histoire se répètera. Cependant le contexte est différent.
Aujourd'hui la majorité des gens ont entendu parler du Bitcoin, les médias le connaissent déjà. Par conséquent, dès que la volatilité reprend, à la hausse notamment, on peut être certain de voir l'actif faire les gros titres. Cela fait seulement quelques mois que le marché est devenu haussier et il nous est déjà impossible d'échapper aux feux des projecteurs.
Qui plus est, l'anticipation d'un retournement baissier pousse les spéculateurs à faire des ventes à découvert. Lesquelles finissent par provoquer des achats lors de leur fermeture car la tendance reste haussière, poussant d'avantage les prix à la hausse et clôturant d'autres positions short. Ce que les traders appellent le fuel.
Ces deux phénomènes se nourrissent l'un l'autre et participent à la hausse du bitcoin.

L'un des constats faits par certains traders est que l'arrivée des particuliers en 2017 a directement conduit à la bulle des altcoins et participe toujours activement à l'exacerbation des mouvements de prix.
Partant de cette idée, une théorie des prix s'est développée dans divers forums quant à l'arrivée massive de spéculateurs particuliers. Si le BTC reste sans imbrication dans l'économie, sans que d'énormes quantités d'argent soient bloqués en collatéral, sans une inertie de la valeur, alors la volatilité pourrait exploser. Le bitcoin répondant uniquement à l'offre et à la demande et étant le terrain de jeu de gros traders, il serait théoriquement possible de voir la volatilité atteindre des sommets jamais égalés. En augmentant drastiquement les sommes spéculatives en jeu on pourrait créer une boucle de rétroaction positive contribuant par exemple au fuel d'une bulle, à des cascades de liquidation qui pourraient ensuite faire s'écraser le prix en quelques jours puis de nouvelles bulles, etc ... rendant les cours des crypto-monnaies aussi illisibles qu'un sismogramme.
Ce scénario rendrait toute utilisation du bitcoin complètement inutile, il resterait un actif spéculatif, terrain d'entraînement pour les traders. Cependant une chose permettrait d'éviter complètement le scénario du sismogramme : la vélocité.

La vélocité d'une monnaie correspond à la vitesse de circulation de ses unités. Concernant les cryptos on utilise une définition légèrement différente. La vélocité devient l'incitation à conserver des jetons, processus donnant une valeur non nulle car créant une demande à long terme. Si l'on prend l'exemple de XRP la vélocité actuelle est de zéro car il n'y a pas d'intérêt à hold ces jetons. Par conséquent tout les achats hors spéculation se font par nécessité et sont théoriquement suivis d'une vente, il n'y a pas de demande à long terme.
Dans le cas d'ETH, lors de son passage futur en preuve d'enjeu, les détenteurs auront un intérêt pécuniaire à conserver les pièces car ils auront un retour sur investissement. La vélocité sera positive. Ce processus permet de conserver une valeur minimale sur l'actif mais aussi de stabiliser relativement son prix.

Voilà où arrive le deuxième scénario dont je veux parler, la crypto-forex. Dans l'éventualité où le marché des cryptos gagne massivement en vélocité, sa volatilité pourrait grandement en souffrir.
Cette option se révèlerait possible si une énorme quantité de capitaux est posée en collatéral des crypto-monnaies, les imbriquant dans le reste de l'économie et stabilisant leur cours. Cette théorie est soutenue par les actualités récentes faisant état de l'ouverture croissante du marché aux institutionnels, du développement de produits dérivés et de l'arrivée prochaine de la preuve d'enjeu sur l'Ethereum.

C'est une opinion qui est déjà bien plus partagée que le scénario du sismogramme. Il impliquerait cependant un contre-coup regrettable pour nous. Le soucis d'une stabilisation des cours qui suivrait une accroissement massif de la vélocité entraînerait la mort progressive de la spéculation, les rendant aussi intéressant que le marché des devises. En échange de quoi les cryptos pourraient enfin atteindre la prochaine étape de leur évolution, cette légende urbaine, l'adoption.

Bien que ces deux scénarios relèvent de la théorie, je pense qu'il est important de les garder à l'esprit afin d'être préparé à toute éventualité.


Bon brunch !

A propos de l'auteur : Ryo

twitter-soothsayerdata

Rédacteur sur Cryptoast depuis début 2018, j’aime partager mes découvertes sur les cryptos et participer à la démocratisation du Bitcoin et de la blockchain. Je m’occupe notamment de rédiger des résumés de l’actualité crypto chaque semaine que je vous présente le dimanche durant le “Crypto Brunch”.
Tous les articles de Ryo.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments