Une surprenante lettre

Dans une lettre envoyée au fournisseur de services pour Bitcoin Blockstream, le cabinet d'avocats de Wright prétend qu'il a le contrôle de deux adresses Bitcoin, dont l'une correspond à l'adresse ayant reçu les bitcoins volés de Mt. Gox.

L'information a été partagée sur Twitter par Samson Mow, directeur de la stratégie chez Blockstream : 

L'adresse « 1FeexV6bAHb8ybZjqQMjJrcCrHGW9sb6uF », surnommée « 1Feex », contient bel et bien les 79,957 BTC volés à Mt. Gox, soit près de 756 millions de dollars à l'heure de l'écriture de cet article.

Cette même adresse est déclinée sur les réseaux du Bitcoin Cash (BCH) et du Bitcoin SV (BSV), lesquelles contiennent chacune 79,957 coins.

Dans leur lettre, les avocats prétendent que Wright s'est fait dérober l'accès à l'adresse le 5 février 2020. Ils demandent ainsi à Blockstream - qu'ils pensent être le seul responsable de la blockchain Bitcoin - de leur fournir une solution à cet égard :

Tulip et le Dr Wright estiment que, en tant que responsables de la blockchain du "Bitcoin" Core (BTC), vous avez des obligations en ce qui concerne les transactions effectuées sur cette blockchain dans des circonstances où vous avez été informés des intérêts en jeu, notamment en évitant que des transactions illégitimes soient introduites dans la blockchain lorsque vous en avez connaissance.

Avec cette demande, les avocats espèrent que Blockstream reconnaîtra que ces BTC appartiennent toujours à Wright et que la société doit faire en sorte qu'ils ne puissent pas être transférés à une autre adresse.

Les revendications des avocats de Wright sont toutefois complètement faussées. En effet, Blockstream n'est en aucun cas le seul gestionnaire de Bitcoin et encore moins responsable des transactions qui transitent par le réseau.

En réalité, Blockstream est l'un des plus importants contributeurs au développement de Bitcoin Core, l’infrastructure open source qui soutient le réseau du BTC. Pour autant, cela ne signifie en aucun cas que l'entreprise contrôle Bitcoin.

 

Craig Wright vient-il d'avouer son implication ?

Dans un tweet, Mark Karpelès, ancien PDG de Mt. Gox, suggère que Wright vient d'avouer sa responsabilité dans le hack de la plateforme :

L'adresse 1Feex contient ~80k BTC volés à MtGox en mars 2011. Craig Wright prétend avoir eu le contrôle de cette adresse dernièrement, vient-il d'admettre sa responsabilité légale en matière de dommages et intérêts ?

Bien qu'il ne le revendiquait pas personnellement, mais par l'intermédiaire de ses avocats, l'attente n'aura pas été longue avant que Wright réponde aux allégations, tout en avouant de lui-même sur Slack qu'il est bien le propriétaire de cette adresse:Craig Wright Mt.Gox

Non, elle [l'adresse] n'a pas été volée. M. Karpelès ne l'a jamais signalé et n'a rien fait de tel jusqu'à ce qu'il découvre que j'en étais le propriétaire.

Faketoshi semble s’embourber dans une nouvelle affaire qui lui portera très certainement préjudice. S'il s'avère qu'il est réellement impliqué dans le hack de Mt. Gox, il est difficile de s'imaginer comment Wright parviendra à s'en sortir.

👉 Lisez notre portrait de Mark Karpelès, l’ancien dirigeant de Mt. Gox

 

Dans son interminable quête de prouver qu'il est bel et bien Satoshi Nakamoto, il s'est récemment retrouvé dans une situation plutôt délicate.

Alors qu'il prétendait détenir des adresses Bitcoin utilisées pour miner du BTC à ses tout débuts, 145 d'entre elles comprennent un message parlant de lui même :

Craig Steven Wright est un menteur et un imposteur. Il ne possède pas les clefs utilisées pour signer ce message.

Si l'implication de Craig Wright dans le hack de Mt. Gox est avérée, les conséquences pour l'entrepreneur australien seront dramatiques.

👉 Pour aller plus loin : Craig Wright humilié par des adresses Bitcoin qu’il prétend posséder

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
Cryptocat

De quoi rembourser les personnes lésées ! La procédure de réclamation auprès de Mt.gox se termine en Juillet, on est nombreux à n'avoir que très peu de BTC concernés, mais la valeur de ceux-ci ayant été arrêtée en 2018 (June 22, 2018), même un demi BTC ne se refuse pas ! 🙂