Coronavirus : l’épidémie a commencé à affecter l’industrie du mining en Chine

Coronavirus : l’épidémie a commencé à affecter l’industrie du mining en Chine

L’avancée de l’épidémie de coronavirus a commencé à toucher l’industrie du mining en Chine, comme le révèlent plusieurs rapports. Mais l’effet sur le hashrate du BTC devrait être somme toute mesuré.

 

Un pool de mining de BTC.top a été fermé

Une publication de Jiang Zhuoer, qui dirige BTC.top, a alerté en début de semaine sur la fermeture d’une mine de Bitcoin dans la province du Xinjiang, située à l’ouest de Wuhan. La province avait pourtant été peu touchée par l’épidémie pour l’instant. Interrogé par Decrypt, Zhuoer a expliqué que la fermeture de la mine était plus dangereuse pour les travailleurs que l’épidémie en soi :

« Peut-être que les autres usines ont été fermées, et que nous ne sommes pas une exception. Si cela continue, la plupart des personnes pourraient mourir de pauvreté [...] avant de mourir à cause de l’épidémie. »

Pour rappel, on estime que 66% de la puissance de calcul (hashrate) du Bitcoin est originaire de Chine, qui contient un nombre très important de « mining farms ». C’est pourquoi elles ont une influence marquée sur le hashrate du BTC. Il faudra cependant bien plus qu’une fermeture pour vraiment mettre en péril le réseau.

👉 Apprenez-en plus dans notre dossier sur le mining de Bitcoin

 

La production de machines de mining ralentie par le coronavirus

À l’heure actuelle, ce sont les producteurs de machines de mining qui sont pour l’instant les plus touchés par l’épidémie. La plupart des entreprises d’ampleur, dont Bitmain, Canaan et MicroBT, ont dû annoncer aux acheteurs de nouveaux délais en ce qui concerne l’envoi des machines. Selon CoinDesk, qui rapporte l’affaire, le halving du BTC à venir joue également un rôle dans ce ralentissement. De nombreux utilisateurs se préparent en effet à la diminution des récompenses, qui aura lieu aux alentours de mai 2020, en commandant de nouvelles machines plus modernes. L’afflux de demandes tombe donc au mauvais moment. Pour l’instant, le producteur de machines de mining le plus touché est InnoSilicon, car le siège de l’entreprise est situé à Wuhan, le lieu d’où est partie l’épidémie.

 

L’influence du coronavirus sur le réseau du Bitcoin devrait cependant rester marginale. La plupart des pools de mining ne sont pas situés dans la province de Wuhan et devraient donc être épargnés par les fermetures. Et si certains venaient à être fermés, le hashrate du BTC connaîtra alors une croissance moins rapide que prévu, mais il devrait quand même continuer à progresser.

👉 Plus d’infos dans notre article : comment devenir mineur de Bitcoin ?

 

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Achetez sur Binance

-10% de réduction sur les frais, avec le
code SVULQ98B 🔥 Et aussi -10% sur
Binance Futures avec le code cryptoast

Les articles les plus lus

Les utilisateurs de Twitter devront-ils bientôt acheter du DOGE pour tweeter ?

Les utilisateurs de Twitter devront-ils bientôt acheter du DOGE pour tweeter ?

Le taux du livret A passera à 3% en février 2023 – Plus rentable que les cryptomonnaies ?

Le taux du livret A passera à 3% en février 2023 – Plus rentable que les cryptomonnaies ?

Le Conseil européen adopte la réglementation MiCA – L'entrée en application est prévue en 2024

Le Conseil européen adopte la réglementation MiCA – L'entrée en application est prévue en 2024

Le « burn » de LUNC par Binance n’aura pas suffi à sauver Terra Classic

Le « burn » de LUNC par Binance n’aura pas suffi à sauver Terra Classic

Achetez sur Binance

-10% de réduction sur les frais, avec le
code SVULQ98B 🔥 Et aussi -10% sur
Binance Futures avec le code cryptoast