Coinbase part à la chasse aux « fake news »

À mesure que l'écosystème des cryptomonnaies se développe, le grand public s'y intéresse davantage. De plus en plus de médias s'efforcent de fournir du contenu de qualité pour éduquer les nouveaux arrivants.

Cependant, il n'est pas rare que de fausses informations se glissent dans l'actualité, ce qui peut rendre l'appréhension du marché plus complexe pour les débutants. D'autant plus si celles-ci sont amplifiées et relayées par les réseaux sociaux et les pseudo-personnalités publiques du milieu.

Dans ce contexte de désinformation, le marché des cryptomonnaies s'est très souvent montré sensible et a réagi vivement, que ce soit à la hausse ou à la baisse. À titre d'exemple, la récente nouvelle d'interdiction des cryptomonnaies en Chine a bien contribué à enfoncer le prix du Bitcoin (BTC) et du marché en général.

Pour information, Cryptoast a justement participé à la déconstruction de cette fausse nouvelle dans un article dédié, expliquant que cette information, bien que vraie, n'était en fait qu'un rappel de la législation en vigueur depuis 2017.

Pour apporter une solution à cette problématique majeure, le PDG de Coinbase, Brian Armstrong, a annoncé le lancement d'une plateforme de vérification des faits sur le blog de la société. Dans un communiqué publié le 26 mai sur le site de Coinbase, il a exprimé le désir de l'entreprise de combattre les « fake news » qui circulent.

« Nous utiliserons cette section du blog pour lutter contre la désinformation et les descriptions erronées concernant Coinbase ou les cryptomonnaies qui sont partagées dans le monde, » a expliqué Brian Armstrong.

À l'heure de l'écriture de ces lignes, Coinbase a déjà commencé à alimenter son blog avec quatre articles. On y retrouve la réponse à un article négatif du New York Times sur Coinbase, la réponse à des « informations erronées » sur les ventes d'actions des dirigeants, un article d'opinion sur les effets du bitcoin sur l'environnement et un autre sur l'utilisation de la cryptomonnaie dans des activités illégales.

👉 Sur le même thème - Coinbase lance une extension de navigateur pour son Coinbase Wallet

Découvrir Coinbase

10€ offerts pour tout dépôt supérieur à 100€ avec le lien ci-dessus 👆

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués (en savoir plus)

La blockchain au service de l'information

L'article publié par Armstrong est intitulé « Annonce de Coinbase Fact Check : décentraliser la vérité à l'ère de la désinformation ». Il suggère donc qu'à l'avenir, la vérification des faits pourrait impliquer une certaine forme de décentralisation.

Dans le communiqué, le PDG de Coinbase a évoqué que l'entreprise deviendra plus proactive sur la création de contenu et pourrait même adopter la vérification des faits basée sur la blockchain :

« À l'avenir, il est également probable que le blog se déplace vers des plateformes natives de la blockchain, comme Bitclout ou des réseaux d'oracles. À long terme, la véritable source de vérité sera ce que l'on peut trouver on-chain, avec une signature cryptographique attachée, » justifie Brian Armstrong.

Cependant, cette initiative n'est pas nouvelle. Au contraire, d’importants organes de presse et grandes entreprises ont déjà commencé à expérimenter le contrôle et la vérification des informations à l'aide de la blockchain.

En avril 2020, la plus grande agence de presse d'Italie, Ansa a dévoilé un système de dépistage des fake news qui ont pollué l'actualité liée au coronavirus. Basée sur la blockchain Ethereum, cette solution a été effective immédiatement et a permis aux lecteurs de vérifier l'origine de toutes nouvelles publications.

En juin 2020, le New York Times avait publié les premiers résultats concernant son projet visant à lutter contre la désinformation via la technologie de la blockchain. Une solution loin d'être au point et qui nécessitait encore du travail avant d'être opérationnelle.

Brian Armstrong conclut son communiqué en appelant à suivre son exemple, expliquant que « c'est de la responsabilité de chaque entreprise de ce secteur, comme la sienne, de jouer le rôle de média auprès de ses utilisateurs ».

👉 Pour aller plus loin - Le NY Times utilise la blockchain pour contrer les fake news

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page présente des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

A propos de l'auteur : Lilian Aliaga

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur freelance situé entre Paris et Toulouse. Je souhaite partager ma passion pour l’univers des cryptomonnaies au plus grand nombre. Je m’intéresse également à l’analyse technique et au trading.
Tous les articles de Lilian Aliaga.

guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
Boux

Il faut commencer par la plus grosse fake News de ces derniers temps : elon Musk aurait un cerveau.