Le co-fondateur historique de SushiSwap se retire de son rôle de leader

Le cofondateur et principal développeur de l'exchange décentralisé SushiSwap, connu sous le pseudonyme 0xMaki, a décidé de quitter la direction du projet. Par cette décision, il souhaite « encourager la décentralisation » de l'écosystème Sushi.

Le co-fondateur historique de SushiSwap se retire de son rôle de leader

SushiSwap se sépare d'un membre historique

Le co-fondateur de SushiSwap (SUSHI), l'un des exchanges décentralisés (DEX) les plus importants de l'écosystème, connu sous son pseudonyme 0xMaki, a décidé de se retirer de son rôle de leader du projet.

Après que les rumeurs aient circulé sur les réseaux sociaux, le principal intéressé a lui-même confirmé l'information dans un communiqué publié sur le blog de SushiSwap.

Un an après avoir rejoint le projet, alors encore en genèse, celui que la communauté considère comme le principal artisan de la construction de SushiSwap, lui fait donc ses adieux. Ou presque, puisqu'il a indiqué qu'il ne se retirait pas totalement et prendrait au fil du temps un nouveau rôle de conseiller.

« Je vais m'éloigner des opérations quotidiennes pour jouer un rôle de conseiller afin d'encourager la prochaine génération d'équipes construisant sur Sushi, en les soutenant depuis la ligne de touche et en aidant sans affiliation l'ensemble de l'écosystème DeFi, » a déclaré Maki dans son communiqué. 

Une décision qui étonne, quelques jours après la publication d'un interview célébrant l'anniversaire de SushiSwap et dans lequel Maki se projetait sur son avenir et celui du protocole. Finalement, l'histoire se répète pour SushiSwap, un an après la démission de son développeur initial, Chef Nomi.

👉 À lire également – Uniswap (UNI) restreint l’accès à certains tokens et invoque l’évolution du paysage réglementaire

🎁 Offre de lancement Cryptoast Research

1ère Newsletter Offerte avec le code TOASTNL

toaster icon

« Encourager la décentralisation »

Dans son communiqué, Maki justifie sa décision en expliquant avoir toujours eu la volonté « que Sushi demeure sans leader ».

« J'espère que personne n'essaiera de mettre quelqu'un sur un piédestal pour « diriger » Sushi et j'encourage la décentralisation autant que possible. Pour y arriver, il reste quelques choses cruciales à compléter, comme par exemple la gouvernance on-chain, » a expliqué Maki.

Le développeur estimait que malgré son pseudonymat, son rôle et sa personne prenaient trop d'ampleur au sein de la communauté.

Depuis septembre 2020, il était membre du multisig « Operations », une équipe de cinq personnes formant la direction des opérations de SushiSwap. Cela faisait d'0xMaki l'un des principaux décideurs de l'écosystème. Il était notamment responsable de l'ajout et de la suppression des protocoles, de l'approbation des transactions et de toute modification concernant les smart-contracts.

Depuis le mardi 14 septembre, ses droits de « propriétaire » ont été retirés du portefeuille du multisig, selon les détails de cette transaction Ethereum. Pour le moment, 0xMaki est toujours répertorié comme un membre du multisig « Treasury » de la communauté, qui supervise environ 154 millions de dollars d'actifs, à l'heure de l'écriture de ces lignes.

👉 Sur le même sujet – SushiSwap propose de vendre 50M$ en SUSHI à des fonds de capital-risque : la communauté en colère

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

Le TOP 5 des cryptomonnaies du metaverse

Le TOP 5 des cryptomonnaies du metaverse

L'influenceur Logan Paul poursuivi en justice pour arnaque aux NFTs

L'influenceur Logan Paul poursuivi en justice pour arnaque aux NFTs

Ethereum : les projets cryptos à surveiller avec la sortie de Shanghai

Ethereum : les projets cryptos à surveiller avec la sortie de Shanghai