Répression en Chine : l’accès à CoinMarketCap, CoinGecko et TradingView a été coupé

La Chine ne semble pas disposée à arrêter sa croisade contre le secteur des cryptomonnaies, après avoir été dans une posture plutôt passive ces dernières années. Ce sont trois sites d’ampleur qui sont désormais indisponibles pour les résidents chinois : CoinMarketCap, CoinGecko et TradingView.

Répression en Chine : l’accès à CoinMarketCap, CoinGecko et TradingView a été coupé

La Chine vise CoinMarketCap, CoinGecko et TradingView

Après les mineurs, les sites Internet ? Pékin semble avoir trouvé une nouvelle cible dans sa guerre contre les cryptomonnaies. Plusieurs rapports locaux ont émergé hier : les agrégateurs de données CoinMarketCap et CoinGecko, qui sont particulièrement populaires au sein de la crypto-communauté, ne sont plus accessibles en Chine.

Selon le site GreatFire.com, qui recense les sites ayant fait l’objet du couperet, ces deux plateformes sont indisponibles à 100 %. Il semblerait également que TradingView ait subi le même traitement : il serait indisponible à 96 % en Chine actuellement.

👉 Retrouvez toute l’actu de la régulation des cryptomonnaies

Cryptoast Research

Passez vos investissements à la vitesse supérieure

toaster icon

Une répression qui s’intensifie

Ce qui est notable, c’est bien sûr que ces sites ne proposent pas en soi des services d’achat ou de vente de cryptomonnaies. Ce sont simplement des plateformes rassemblant des données liées aux marchés. Cela montre donc que le gouvernement chinois vise de plus en plus large.

On l’a déjà évoqué en fin de semaine dernière, c’est la onzième fois que la Chine interdit les cryptomonnaies. Mais cette fois, les répercutions semblent bien plus palpables. Les mineurs chinois ont été forcés à l’exode, et deux pools de mining d’Ether (ETH) d’ampleur ont aussi été obligés d’arrêter leurs services.

Les marchés semblent également avoir pâti de ces nouvelles initiatives de la Chine. Bitcoin (BTC) vivote actuellement aux alentours de 42 000 dollars, et l’Ether (ETH) n’est toujours pas parvenu à repasser au-dessus du seuil des 3 000 dollars.

Pour certains, le rejet chinois est une bénédiction puisqu’il rebat les cartes en faveur de territoires moins verrouillés. Pour d’autres, cela fragilise trop le secteur. Ce qui est sûr, c’est que nous sommes au milieu d’un changement de paradigme, et qu’il est trop tôt pour en percevoir l’ampleur.

👉 Sur le même sujet – L'exchange Huobi va supprimer tous les comptes utilisateurs en Chine d'ici fin 2021

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

Top 5 des cryptomonnaies les plus performantes en janvier 2023

Top 5 des cryptomonnaies les plus performantes en janvier 2023

Bitcoin (BTC) : la crainte du piège haussier (ou bull trap)

Bitcoin (BTC) : la crainte du piège haussier (ou bull trap)

Société Générale, Banque populaire, Netflix, Apple… La longue liste des créanciers de FTX a été publiée

Société Générale, Banque populaire, Netflix, Apple… La longue liste des créanciers de FTX a été publiée