Chainlink Functions : la dernière innovation pour connecter les données du monde réel à la blockchain

Chainlink (LINK) a présenté sa nouvelle technologie en matière d’oracles : Chainlink Functions. Cette dernière doit permettre de relier les données du monde réel à la blockchain par le simple biais d’API, à l’image de ce que l’on retrouve sur le Web2.

Chainlink Functions : la dernière innovation pour connecter les données du monde réel à la blockchain

Chainlink Functions : la dernière avancée en matière d’oracle

Importer des données du monde réel dans une blockchain peut être un défi. En effet, ces dernières sont à l’origine des systèmes fermés, et c’est pourquoi les oracles ont commencé à se développer de manière à servir d’intermédiaire avec l’extérieur. C’est dans la continuité de ces innovations que Chainlink (LINK) a dévoilé son dernier produit : Chainlink Functions.

La promesse de Chainlink Functions est simple : connecter les API du Web2, à l’univers du Web3. En effet, il existe des verrous techniques à cela, des verrous qu’entend lever cette technologie :

« Jusqu’à présent, les développeurs Web3 ne pouvaient pas connecter leurs smart contracts aux API Web2 […]. À l’inverse, les 30 millions de développeurs Web2 ne pouvaient pas tirer parti de leur infrastructure Web2 existante lorsqu’ils envisageaient de créer une application Web3. »

Par ailleurs, Chainlink annonce que les équipes de Meta, Google Cloud ainsi qu’Amazon Web Services (AWS) ont collaboré afin de présenter des cas d’utilisations sur les possibilités permises par ce nouveau service.

? Pour aller plus loin – Apprenez-en plus sur le fonctionnement des oracles dans la blockchain

dYdX : le leader des exchanges décentralisés (DEX)
Publicité - Investir comporte des risques (en savoir plus)

Écoutez cet article et toutes les autres actualités crypto sur Spotify

Les données du monde réel importées dans la blockchain

Grâce à Chainlink Functions, l’import de données du monde réel sur une blockchain doit ainsi être facilité. Cela regroupe un large éventail de possibilité, comme l’exécution d’un smart contract, en fonction des résultats d’un vote hébergé hors chaîne, et connecté par le biais d’API.

Un autre cas d’utilisation pourrait être un smart contract connecté à un logiciel d’entreprise, qui permettrait par exemple le passage de commandes tracées sur une blockchain, directement en fonction de l’état des stocks dans un entrepôt.

D’autre part, l’entreprise avance que couplée aux services de Chainlink Automation, la technologie de Chainlink Functions facilite les mises à jour des tokens non fongibles (NFT) dynamiques suivant des évènements ayant lieu hors chaîne, tels que la météo ou un résultat sportif.

Pour le moment, cette nouvelle fonctionnalité est en phase d’expérimentation sur les testnets d’Ethereum (ETH) et Polygon (MATIC) : Sepolia et Mumbai.

À mesure que de telles solutions d’oracles se développent, cela participera à briser des barrières, permettant une accélération de la démocratisation de notre écosystème. En effet, un oracle performant permet de relier le meilleur des deux mondes : l’énorme quantité de données du Web2 ainsi que la transparence et l’immuabilité de la blockchain.

? Dans l’actualité également – MetaMask et Unity : bientôt des fonctionnalités Web3 dans le gaming ?

Cryptoast Research : profitez de 50 % de réduction pour célébrer le halving !

Source : Chainlink

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page peut présenter des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article peuvent être affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.


Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.


Recommandations de l'AMF. Il n’existe pas de rendement élevé garanti, un produit présentant un potentiel de rendement élevé implique un risque élevé. Cette prise de risque doit être en adéquation avec votre projet, votre horizon de placement et votre capacité à perdre une partie de cette épargne. N’investissez pas si vous n’êtes pas prêt à perdre tout ou partie de votre capital.


Pour aller plus loin, lisez nos pages Situation Financière, Transparence du Média et Mentions Légales.

Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Les articles les plus lus

Des investisseurs de FTX proposent à Sam Bankman-Fried d'annuler les poursuites à son encontre – Pourquoi ?

Des investisseurs de FTX proposent à Sam Bankman-Fried d'annuler les poursuites à son encontre – Pourquoi ?

Shiba Inu (SHIB) lève 12 millions de dollars pour créer un layer 3 basé sur l'anonymat

Shiba Inu (SHIB) lève 12 millions de dollars pour créer un layer 3 basé sur l'anonymat

L'USDT de Tether débarque sur Telegram grâce à la blockchain TON

L'USDT de Tether débarque sur Telegram grâce à la blockchain TON

Bitcoin : les mineurs se tourneraient-ils vers l’intelligence artificielle (IA) suite au halving ?

Bitcoin : les mineurs se tourneraient-ils vers l’intelligence artificielle (IA) suite au halving ?