Chainalysis s’interroge sur la réelle décentralisation des DAO

Dans une étude sur les DAO, Chainalysis montre que sur les 10 principales, le pouvoir de vote est concentré sur moins de 1 % des acteurs. Ce constat nous amène à nous questionner sur la réelle décentralisation de celles-ci.

Chainalysis s’interroge sur la réelle décentralisation des DAO

Cacher le player

1.0x

0.75x

1.0x

1.25x

1.5x

2.0x

0:00
0:00

Chainalysis publie une enquête sur les DAO

Chainalysis, le spécialiste de l’analyse des blockchains, a dévoilé une enquête sur les organisations autonomes décentralisées (DAO). Une partie de cette étude se concentre sur le manque de décentralisation de celles-ci.

En effet, ces organisations sont construites de telle façon que le pouvoir de vote se répartit au prorata du nombre de tokens de gouvernance possédés. En cas de forte concentration de ces tokens chez une faible population d’acteurs, cela peut alors conduire à une centralisation accrue.

Sur les dix principales DAO de l’écosystème, Chainalysis constate d’ailleurs qu’elles concentrent toutes le pouvoir de vote sur moins de 1 % des processeurs de tokens de gouvernance.

Répartition du pouvoir de vote des DAO

Figure 1 : Part des utilisateurs totalisant 90 % de tokens de gouvernance

 

Comme le montre le graphique ci-dessus, cette centralisation va même jusqu’à voir 7 de ces 10 DAO où 90 % de leurs tokens de gouvernance sont répartis entre moins de 0,3 % des investisseurs. Cela implique que seules quelques personnes peuvent influer sur la direction à prendre du projet.

Cette limite a d’ailleurs été constatée dans une récente série de votes impliquant le protocole Solend (SLND). Alors que le protocole était en danger à cause d’une importante position, proche de la liquidation, trois scrutins ont été organisés pour tenter de trouver une solution. Sur ces trois votes, une unique adresse a pu, à elle seule, décider de l’issue des résultats, pourtant les développeurs du projet n’ont pas pris part aux scrutins :

Vote Solend

Figure 2 : Répartition du pouvoir de vote sur une proposition de gouvernance de Solend

 

Sur l’exemple du vote de gouvernance ci-dessus, qui a totalisé 1 504 822 voix, l’adresse « 6HF […] f6g4 » représente à elle seule plus de 1 million de ces voix. Bien que le « oui » l’aurait quand même emporté sans cet acteur, celui-ci aurait pu, à lui seul, faire gagner le « non ».

De plus, il s’avère que la communauté n’exerce pas toujours son droit de vote, laissant ainsi le champ libre à des acteurs plus impliqués. Cette abstention s’est particulièrement démontrée dans ce vote :

Absention Solend

Figure 3 : Résultat d’un vote de gouvernance intégrant l’abstention

 

L’analyse des résultats montre que moins de 2 % des possesseurs de SLND ont voté. Si l’on ajoute le fait qu’une seule adresse fasse pencher la balance, cela ne peut donc pas être représentatif de la tendance générale.

👉 Pour aller plus loin – Retrouvez notre guide sur les tokenomics, pour comprendre la répartition des tokens de gouvernance

cryptoast logo

Découvrez Stake DAO

Faites travailler vos crypto-monnaies 👆

toaster icon
Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués (en savoir plus)

La répartition des tokens de gouvernance

Ce constat montre de fait les limites de la décentralisation dans la finance décentralisée (DeFi). En effet, si le principe fondamental des DAO permet une réelle démocratie, la réalité est différente.

Pour qu’un protocole soit réellement décentralisé, il faudrait une juste répartition des tokens de gouvernance. Or, ceux-ci sont d’abord attribués à l’équipe fondatrice et aux premiers investisseurs, tandis que la communauté se partage les tokens restants. Pour illustrer cette répartition, nous pouvons par exemple nous pencher sur les tokenomics d’Uniswap (UNI) :

 

Tokenomics Uniswap

Figure 4 : Tokenomics du protocole Uniswap

 

Bien que ces tokenomics aient une répartition relativement équitable, cela permet de se rendre compte des différents rapports de force. À gauche, nous avons la répartition initiale des tokens UNI, tandis que le graphique de droite se projette avec une inflation à 10 ans.

Ainsi, la communauté se partage 60 à 67 % des UNI en circulation, tandis que cette valeur varie entre 21,51 et 17,65 % pour l’équipe. Le reste va aux premiers investisseurs et aux conseillers.

Pour chaque DAO, il conviendra d’étudier les tokenomics pour appréhender la répartition du pouvoir de vote.

Les limites de cette répartition

Tout aussi équitables soient des tokenomics, il faut comprendre que rien n’empêche l’équipe fondatrice d’un protocole d’acheter des tokens supplémentaires à la communauté. Cela permet alors d’augmenter son droit de vote. Si en plus de cela, on tient compte de l’abstention, on se rend compte que le pouvoir décisionnaire reste centralisé.

Cependant, ce n’est pas nécessairement mauvais en soi. Il est utile qu’un protocole bénéficie d’une certaine centralisation, tout du moins à ses débuts, pour garder un cap de navigation.

De plus, cela permet à l’équipe d’avoir de la flexibilité. Imaginons qu’une faille critique soit trouvée, mais que sa résolution nécessite un vote de gouvernance. Le temps que celui-ci arrive à terme, un hacker pourrait causer des dégâts.

Toutefois, alors que notre écosystème s’ouvre de plus en plus aux institutionnels, ceux-ci ont des moyens financiers tels qu’ils seraient en mesure d’acquérir de grandes quantités de tokens. Cela peut donc amener à des votes dans leurs propres intérêts, qui ne seront pas forcément alignés sur ceux des utilisateurs.

Comme le souligne Chainalysis, les DAO devront trouver le juste équilibre entre centralisation et décentralisation. Ces entités sont encore jeunes et doivent expérimenter pour trouver le modèle le plus efficace possible. À mesure que l’écosystème se développe, nul doute que ces organisations seront amenées à évoluer.

👉 Dans l’actualité également – La Russie pourrait alléger la TVA pour les entreprises émettrices de cryptomonnaies

Sources : Chainalysis, Solend, Uniswap

bannière formation cryptomonnaies
Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page présente des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !

Achetez sur Binance

-10% de réduction sur les frais, avec le
code SVULQ98B 🔥 Et aussi -10% sur
Binance Futures avec le code cryptoast

Les articles les plus lus

Le protocole Acala a été exploité – Les attaquants créent artificiellement 1,2 milliard de dollars

Le protocole Acala a été exploité – Les attaquants créent artificiellement 1,2 milliard de dollars

Bitcoin (BTC) : Machankura permet de recevoir des satoshis sans connexion Internet

Bitcoin (BTC) : Machankura permet de recevoir des satoshis sans connexion Internet

Le fondateur d'Huobi veut revendre ses parts - l'une des plus grosses transactions de l'histoire ?

Le fondateur d'Huobi veut revendre ses parts - l'une des plus grosses transactions de l'histoire ?

Le géant BlackRock lance un trust privé afin de proposer du Bitcoin (BTC) sur le marché spot

Le géant BlackRock lance un trust privé afin de proposer du Bitcoin (BTC) sur le marché spot

Achetez sur Binance

-10% de réduction sur les frais, avec le
code SVULQ98B 🔥 Et aussi -10% sur
Binance Futures avec le code cryptoast