Une véritable "erreur" de Brave ?

Bien qu'une majeure partie de la communauté n'y voyait pas d'inconvénients, Brave a admis dans un message d'excuses avoir fait une "erreur" en ajoutant ces codes d'affiliation :

L'erreur consistait à ajouter le code d'affilié à la complétion par défaut (en appuyant sur la touche <entrée> ou <retour>) pour un petit ensemble d'URL, au lieu de seulement suggérer des complétions alternatives que les utilisateurs doivent choisir manuellement.

Par exemple, en tapant "Binance", "Coinbase", "Ledger" ou encore "Trezor" dans la barre de recherche, la requête s'autocomplétait avec un lien d'affiliation de Brave.

Selon Brave, son but originel n'était pas de suggérer ce lien d'affilié en première option lors d'une recherche. Comme le montre cette capture d'écran :

Brave Ledger

Pour toutes ces raisons et dans le but de retrouver la confiance de tous ses utilisateurs, Brave a tenu à s'excuser :

Nous nous excusons une nouvelle fois auprès de nos utilisateurs pour cette erreur et nous voulions leur expliquer comment nous allons faire en sorte que cela ne se reproduise plus.

Contrairement à ce que certaines personnes ont pu affirmer, non, Brave n'a pas ajouté ou remplacé ses propres liens d'affiliation dans un lien d'une page web. Le "bug" ne concernait que les URL saisies dans la barre d'adresse.

 

Un retrait définitif

En raison des vives réactions d'une partie de crypto-communauté à l'égard de cet événement, Brave a immédiatement réagi en corrigeant son "erreur" dans toutes les versions du navigateur. Par défaut, le paramètre "Afficher les sites suggérés par Brave dans les suggestions autocomplètes" est maintenant décoché.

Nous promettons de ne jamais rien ajouter à la complétion par défaut pour les URL tapées dans la barre d'adresse. Nous vérifierons également toutes les façons dont les codes d'affiliation peuvent apparaître dans l'interface utilisateur de Brave, et nous indiquerons clairement à nos utilisateurs les différences entre les suggestions de codes d'affiliation, les complétions basées sur l'historique, les signets et les onglets ouverts, et les requêtes de recherche, précise Brave.

Pour appuyer ses propos, le crypto-navigateur a affirmé qu'il ne tirera aucun revenu des codes d'affiliation de Binance, sans pour autant préciser ce qu'il adviendra des revenus générés avec les autres liens.

👉 Pour aller plus loin : Brave propose maintenant des appels vidéos chiffrés

 

En conclusion Brave indique que tous les navigateurs ayant des partenariats avec les principaux moteurs de recherche ajoutent eux aussi des codes d'affiliation aux requêtes de recherche.

De plus, Brave récompensant périodiquement ses utilisateurs par des Basic Attention Tokens (BAT), la cryptomonnaie native du navigateur, une partie de la somme qu'il était capable de redistribuer disparaît avec le retrait des liens d'affiliation.

L'équipe assure néanmoins qu'elle explorera au plus vite d'autres moyens de générer des revenus afin de récompenser les créateurs et les utilisateurs.

👉 Sur le même thème : Nouveaux records pour le navigateur crypto Brave

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments