Le navigateur crypto Brave Browser avait connu un départ sur les chapeaux de roue, en parvenant à séduire un nombre important d’utilisateurs. Mais il semblerait que ceux-ci n’utilisent pas nécessairement son wallet et sa crypto-monnaie native, comme le souligne le média Micky.

 

3.88% des utilisateurs de Brave utilisent des wallets BAT

Le chiffre peut surprendre, quand on sait le succès confirmé du navigateur Brave. En décembre 2019, il avait franchi la barre des 10 millions d’utilisateurs actifs. Son programme de récompenses, qui permet de générer du Basic Attention Token (BAT) lors du visionnage de publicités par les utilisateurs, avait également connu une adoption accélérée, progressant de +1200% entre juillet 2018 et août 2019.

Mais selon Micky, la majorité des utilisateurs de Brave ne font pas nécessairement usage de ces fonctionnalités de récompense. Pour preuve, la publication a recensé les wallets liés à Brave sur Etherscan, et n’en a trouvé que 221 754, soit 2.2% des utilisateurs actifs. À ceux-ci s’ajoutent 167 000 wallets additionnels, qui n’apparaissent pas sur Etherscan mais sur la plateforme d’échanges Uphold. En additionnant ces deux chiffres, on arrive à 388 754 wallets, soit 3.88% des utilisateurs de Brave.

👉Découvrez notre fiche info sur le Basic Attention Token (BAT)

 

Essayez Brave

 

Des utilisateurs peu intéressés par le BAT

À l’origine, le projet Brave permet aux utilisateurs de gagner du BAT gratuitement, en visionnant des publicités sur leur navigateur. On pourrait donc s’attendre à une utilisation plus répandue des Brave rewards, par simple appât du gain. Pour certains, la raison de ce désamour est simple : Brave est un navigateur très rapide et sans publicité ni cookies, il s’agit de son principal argument de vente. Mais le nouveau modèle de publicité qu’il propose n’attire simplement pas l’attention des utilisateurs.

Cela peut se révéler un vrai problème pour l’entreprise, qui a justement tout misé sur ce nouveau modèle de publicité sur Internet, les performances de son navigateur ne venant qu’au second plan. Selon Brendan Eich, le PDG de Brave qui a été interrogé à ce sujet, il existe en réalité 1.3 million d’utilisateurs qui ont activé les « Brave Rewards ». L’action crée automatiquement un wallet, et la personne commence à engranger du BAT et à le distribuer sous forme de pourboires si elle le souhaite. Mais les fonds en BAT ne peuvent être retirés par les utilisateurs qu’à condition de se soumettre à une identification (KYC), une étape que beaucoup ne sont peut-être pas prêts à franchir. Que ce chiffre de 1.3 million de wallets soit réel ou non, cela montre quand même un grand écart avec le nombre total d’utilisateurs.

Eich semble en tout cas particulièrement conscient de cette limitation, comme il l’a expliqué sur Twitter :

Traduction : « Nous sommes en train de travailler dur pour inciter les utilisateurs à activer les Brave Rewards. C’est un sujet brûlant. »

 

Reste donc à voir si Brave réussira ou non à dévier une partie de l’enthousiasme des utilisateurs afin qu’ils commencent à utiliser la crypto BAT. Si ce n’est pas le cas, Brave restera un navigateur certes très performant, mais qui aura au final peu à voir avec les crypto-monnaies.

👉 Découvrez les meilleurs projets crypto du moment

 

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments