Un bloc périmé, c'est quoi ?

Les blocs périmés (ou stale block) sont donc des blocs qui ne sont pas acceptés dans un réseau en raison d'un retard dans leur acceptation dans la blockchain, par rapport à un autre bloc éligible. Également appelés blocs orphelins (ou orphan block), les blocs périmés sont complètement mis à l'écart d'une blockchain, bien qu'ils soient valables et vérifiés.

Notez que conceptuellement un bloc périmé se distingue d'un bloc orphelin. Toutefois, le terme de bloc orphelin reste encore très largement utilisé pour désigner les blocs périmés.

Même si la plupart des blockchains basée sur le consensus du Proof of Work (PoW) peuvent être sujettes à des blocs périmés, c'est très souvent la blockchain Bitcoin qui est prise pour exemple afin de présenter ces blocs.

De tels blocs voient le jour lorsque deux mineurs différents transmettent en même temps leurs blocs valides à une blockchain. Cela induit donc une division de la chaîne, jusqu'à ce que l'un des blocs soit abandonné. Bien que deux blocs soient vérifiés et validés, un seul est rattaché à la chaîne principale.

Une telle situation se produit parce que l'acceptation des blocs dans la blockchain par les autres nœuds du réseau ne se fait pas instantanément. Pour qu'un bloc périmé puisse apparaître, il doit être miné quelques secondes après le premier bloc.

Ce retard dans l'acceptation d'un bloc peut donc amener un autre mineur à résoudre le même bloc exact. Il en résulte alors un malentendu provisoire dans la blockchain, car les noeuds essaient de déterminer quel bloc doit être validé, et lequel sera donc rejeté.

Lorsque cette situation relativement rare se produit, le bloc avec la plus grande part de preuves de travail (PoW) est accepté, tandis que l'autre est écarté et considéré comme un bloc périmé.

Adieu petit bloc périmé

Hasta la vista, bloc périmé

👉 Pour en savoir plus : Qu'est-ce qu'un bloc dans la technologie blockchain ?

Les particularités d'un bloc périmé

Parfois, les blocs périmés ne sont pas totalement rejetés. Par exemple, dans le cas où il contient des transactions valides avant sa mise à l'écart, celles-ci seront ajoutées au prochain bloc valide et seront répertoriées normalement dans la blockchain.

Bien que pour compenser l'utilisation de ses ressources, un mineur à l'origine d'un bloc périmé pourrait être récompensé, il ne reçoit pas le moindre satoshi en retour de ses efforts. De nombreux mineurs considèrent d'ailleurs cette pratique comme injustifiée.

La génération d'un bloc périmé se produit par pur hasard et est donc, dans la plupart des circonstances, une occurrence naturelle. Toutefois, de tels blocs peuvent être créés lorsqu'un mineur malveillant tente de réorganiser une chaîne lors d'une attaque des 51%.

Dans l'exemple ci-dessous, tiré d'une analyse de BitMEX Research, un bloc périmé a vu le jour le 27 janvier 2020 à la hauteur 614,732. Ainsi, le bloc sur la droite a été rejeté par le réseau, lui donnant le statut de bloc périmé.

Dans le cas ci-dessous, le bloc périmé avait été miné 29 secondes après le bloc ayant été accepté par le réseau :

Représentation d'un bloc périmé dans une blockchain

Représentation d'un bloc périmé dans une blockchain

👉 Découvrez ce que sont les attaques des 51%

 

Les blocs périmés sont donc, dans la grande majorité des cas, totalement inoffensifs et sont autocontrôlés par les mineurs eux-mêmes. Toutefois, le fait qu'ils soient relativement rares provoque généralement la stupéfaction de la crypto-sphère. On parle ici de 1 à 3 occurrences par an.

Pas de panique donc, les blocs périmés font et feront toujours partie du Bitcoin !

👉 Lisez notre présentation complète de la technologie blockchain

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments