Origins, le fonds d'investissement des sportifs

Ce n'est pas la première fois qu'un sportif de haut niveau s'intéresse au monde des cryptomonnaies. Bien au contraire, c'est presque devenu une tendance. Après Tom Brady, Stephen Curry, Kevin Durant ou encore Naomi Osaka, c'est au tour de Blaise Matuidi de s'y pencher.

L'ancien joueur du Paris Saint Germain, champion du monde en 2018 avec les Bleus et évoluant actuellement en MLS aux États-Unis, a annoncé le lancement de son propre fonds d'investissement. Baptisé « Origins », celui-ci veut cibler les startups prometteuses dans le secteur du Web 3.0, des cryptomonnaies et des jeux vidéos.

Blaise Matuidi s'est associé avec Ilan Abehassera, entrepreneur français basé aux États-Unis et Salomon Aiach, à la tête de la filiale française du fonds Earlybird. Le trio a déjà réuni une cinquantaine d'autres athlètes, dont N'golo Kanté, Olivier Giroud, Paulo Dybala ou encore la capitaine du XV de France, Antoine Dupont.

« Je pense qu'il y a beaucoup de similitudes entre le monde du sport et de l'entrepreneuriat [...] J'ai été surpris par l'engouement des sportifs, ils ont compris que l'investissement dans la Tech permettait de s'ouvrir l'esprit et de diversifier ses placements, » a expliqué Blaise Matuidi.

👉 À lire pour approfondir — Qu'est-ce que le Web 3 ?

Commandez notre livre

publié aux éditions Larousse 👆

Des tickets de 100 000 à 500 000 dollars

Le fonds aurait déjà ciblé entre 15 et 20 startups et prévoit de consacrer un ticket de participation allant de 100 000 à 500 000 dollars. À l'heure de l'écriture de ces lignes, Matuidi et ses acolytes ont déjà placé leurs premiers billets dans deux projets : Ugami, une banque pour gamers, et Yumon, une fantasy league.

Mais avant tout, Origins souhaite se démarquer des autres fonds d'investissement dits « early stage », en n'apportant pas seulement des capitaux pour financer les projets. L'objectif est également de profiter de la renommée des sportifs pour offrir de la visibilité aux différentes startups. Le groupe d'athlètes représente environ 160 millions de followers sur les réseaux sociaux.

« Le but est de faire des stories tous ensemble, parce que nous avons envie de le faire. C'est une fierté de se dire qu'on représente ces start-up. Cela ne se limite pas à faire de la publicité pour une marque, nous avons envie de nous impliquer au maximum, » a précisé Matuidi au Figaro.

Après le soutien de Serena Williams, d'Antoine Griezmann et de Gérard Piqué pour Sorare, l'engagement de Naomi Osaka dans les NFTs et la promotion du Web 3.0 auprès des femmes, c'est un nouveau pas en avant vers la démocratisation et l'adoption des cryptomonnaies.

👉 Pour aller plus loin — Crypto.com (CRO) noue un partenariat avec la FIFA et devient l'un des sponsors de la Coupe du monde 2022

Découvrir notre Groupe Privé

Du contenu à haute valeur ajoutée et rapide à consommer

A propos de l'auteur : Lilian Aliaga

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur freelance situé entre Paris et Toulouse. Je souhaite partager ma passion pour l’univers des cryptomonnaies au plus grand nombre. Je m’intéresse également à l’analyse technique et au trading.
Tous les articles de Lilian Aliaga.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments