Partager cet article :

 

 

L'exchange Bitfinex ajoutera dès ce lundi 20 mai, son nouvel utility token, le LEO. De son nom complet UNUS SED LEO, l'ICO aurait prétendument levé 1 milliard de dollars.

Dans une annonce faite vendredi, Bitfinex a déclaré que le token sera coté sur sa plateforme et pourra être échangé contre du bitcoin, du dollar, du tether (USDT), de l'éther et de l'EOS. Selon la rumeur, la société envisageait une vente symbolique le mois dernier, pour compenser un manque de fonds de 850 millions de dollars.

Le directeur de la technologie de l'exchange, Paolo Ardoino, a déjà dit que Bitfinex avait conclu la vente de 1 milliard de dollars la semaine dernière, avec des investissements allant apparemment de 1 million à 100 millions de dollars.

Il n'était pas évident de savoir qui avait expressément participé à cette collecte de fonds, mais vendredi, Bitfinex a déclaré qu'elle avait vendu 100% de ses tokens, en échange d'1 milliard de dollars en USDT.

“La réponse massive et l'exécution rapide de la vente symbolique représente une nouvelle étape pour Bitfinex et la communauté Blockchain dans son ensemble”, le post ajoute :

“En plus de notre enthousiasme à l'idée d'apporter un symbole aussi puissant et sans précédent au cœur de notre communauté, l'équipe de Bitfinex continue de se consacrer à la croissance et au développement de l'infrastructure de base pour l'ensemble de notre industrie.”

L'exchange a déclaré dans son whitepaper qu'elle rachètera chaque mois un certain pourcentage de ses tokens en circulation, en fonction de ses revenus mensuels ou du déblocage potentiel de ses fonds par un processeur de paiement, Crypto Capital.

Le bureau du procureur général de New York a révélé que Bitfinex avait perdu l'accès aux fonds détenus par Crypto Capital en avril, bien que l’échange ait apparemment fourni des informations contradictoires quant à la raison.

Dans de récents documents déposés devant les tribunaux, Bitfinex a déclaré que ses fonds avaient été saisis par les autorités américaines, polonaises et portugaises, mais qu'elle s'efforçait d'y récupérer l'accès.

Lors du CryptoBrunch de la semaine dernière, nous avions détaillé le fonctionnement et l'utilité du LEO.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdata twitter-soothsayerdata Mail de Clément Wardzala

Français expatrié en Corée du Sud, je m'intéresse depuis plusieurs années au Bitcoin, aux cryptomonnaies et aux technologies blockchain associées. Je crois fermement en ces innovations technologiques et qu’elles révolutionnent déjà de nombreux secteurs.
Tous les articles de Clément Wardzala.

Partager cet article :

Poster un Commentaire

avatar