Binance est accusé d’avoir facilité le blanchiment de 9M$ en Bitcoin (BTC)

L’exchange Binance est accusé d’avoir participé au blanchiment de 9 millions de dollars de Bitcoin (BTC). Les fonds proviennent de la plateforme japonaise Fisco qui avait subi un piratage de 60 millions de dollars en 2018.

Binance est accusé d’avoir facilité le blanchiment de 9M$ en Bitcoin (BTC)

Procès contre Binance pour blanchiment

L’exchange Binance est poursuivi devant un tribunal américain par la plateforme japonaise Fisco pour avoir prétendument facilité le blanchiment de plus de 9 millions de dollars de cryptomonnaies.

La plateforme Fisco a déposé une plainte de 33 pages devant le tribunal de Californie du Nord le 14 septembre. La plateforme avait perdu 6 000 bitcoins (BTC) lors d’un piratage en 2018. Les hackers avaient envoyé 1 451 BTC à une adresse appartenant à Binance.

Les bitcoins blanchis étaient alors évalués à environ 9,4 millions de dollars. Aujourd’hui, ils valent plus de 15 millions de dollars. Nous pouvons lire dans la plainte :

« Les voleurs ont divisé les bitcoins en centaines de transactions transaction et comptes distincts, tous d’une valeur inférieure au seuil de 2 bitcoins. De cette manière, les voleurs ont converti les bitcoins volés en d’autres cryptomonnaies puis ils ont envoyé les fonds vers d’autres adresses. »

👉 À lire sur le même sujet : Binance lance CryptoSafe, une alliance pour lutter contre la fraude crypto

Procédures d’inscription laxiste ?

La plateforme Fisco, anciennement nommée Zaif lors du piratage, a ajouté que les hackers ont réussi à blanchir les fonds sur la plus grande plateforme au monde, en raison de ses protocoles soi-disant laxistes contre le blanchiment d’argent (AML).

À l’époque, la plateforme japonaise avait rapidement contacté le personnel de Binance et leur avait demandé de geler les transactions et les comptes impliquant des BTC volés. Toutefois, Binance aurait omis intentionnellement ou par négligence les informations. Fisco demande un procès et réclame plus de 9 millions de dollars à Binance plus des dommages et intérêts.

La plateforme japonaise a choisi de mener le procès en Californie, car l'exchange Binance est principalement basé à San Francisco. De plus, la totalité, des serveurs de la plateforme (AWS) sont localisés dans l’État de Californie. Ces arguments font suite aux déclarations répétées de Binance selon lesquelles l’entreprise n’a pas de siège social distinct.

👉 À lire sur le même sujet : Ukraine : Binance contribue à l'arrestation de criminels ayant blanchi $42M

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Achetez sur Binance

-10% de réduction sur les frais, avec le
code SVULQ98B 🔥 Et aussi -10% sur
Binance Futures avec le code cryptoast

Les articles les plus lus

Un hacker crée 6 quadrillions de tokens aBNBc sur Ankr et empoche 4,5 millions de dollars

Un hacker crée 6 quadrillions de tokens aBNBc sur Ankr et empoche 4,5 millions de dollars

Le PDG de Telegram révèle les ambitieux projets crypto de l'entreprise

Le PDG de Telegram révèle les ambitieux projets crypto de l'entreprise

🔴 DIRECT – Suivre l'affaire FTX en temps réel

🔴 DIRECT – Suivre l'affaire FTX en temps réel

La Banque Centrale Européenne détruit le Bitcoin (BTC)

La Banque Centrale Européenne détruit le Bitcoin (BTC)

Achetez sur Binance

-10% de réduction sur les frais, avec le
code SVULQ98B 🔥 Et aussi -10% sur
Binance Futures avec le code cryptoast