Un fonds pour les victimes des explosions du port de Beyrouth

Baptisé Crypto Disaster Relief For Beirut Explosion, le fonds reçoit uniquement des crypto-monnaies. Pour l’instant, huit d’entre elles sont acceptées : le BTC, l’ETH, l’USDT, le XRP, l’USDC, le BSV, le LTC et le BCH.

Les responsables du fonds ont expliqué qu’ils souhaitent « diversifier les flux de dons qui arrivent au Liban, en évitant le système financier conventionnel et corrompu : les banques. » Pour rappel, la livre libanaise avait perdu la moitié de sa valeur en dix jours, et le pays fait face à une crise financière sans précédent.

👉 À lire à ce sujet : Face à la crise économique, les Libanais se ruent sur le Bitcoin

Plusieurs associations bénéficiaires

Les crypto-monnaies récoltées par le fonds seront reversées à plusieurs associations caritatives actives à Beyrouth : Muwatinlebnene, Embrace Lebanon, Minteshreen et Baytna Baytak. Elles permettront d’aider à fournir de la nourriture, des abris et de l’aide médicale aux victimes de l’explosion. Les adresses des différents wallets sont disponibles sur le site du fonds en cryptos.

👉 Découvrez notre dossier : La blockchain au service de la charité et de l’environnement

 

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments