Un fonds pour les victimes des explosions du port de Beyrouth

Baptisé Crypto Disaster Relief For Beirut Explosion, le fonds reçoit uniquement des crypto-monnaies. Pour l’instant, huit d’entre elles sont acceptées : le BTC, l’ETH, l’USDT, le XRP, l’USDC, le BSV, le LTC et le BCH.

Les responsables du fonds ont expliqué qu’ils souhaitent « diversifier les flux de dons qui arrivent au Liban, en évitant le système financier conventionnel et corrompu : les banques. » Pour rappel, la livre libanaise avait perdu la moitié de sa valeur en dix jours, et le pays fait face à une crise financière sans précédent.

👉 À lire à ce sujet : Face à la crise économique, les Libanais se ruent sur le Bitcoin

Plusieurs associations bénéficiaires

Les crypto-monnaies récoltées par le fonds seront reversées à plusieurs associations caritatives actives à Beyrouth : Muwatinlebnene, Embrace Lebanon, Minteshreen et Baytna Baytak. Elles permettront d’aider à fournir de la nourriture, des abris et de l’aide médicale aux victimes de l’explosion. Les adresses des différents wallets sont disponibles sur le site du fonds en cryptos.

👉 Découvrez notre dossier : La blockchain au service de la charité et de l’environnement

 

Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédactrice en chef adjointe sur Cryptoast, je suis tombée dans la marmite des cryptomonnaies il y a quelques années. Je suis passionnée par les technologies novatrices qui découlent de la blockchain et j'aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments