Bear market et licenciements massifs : comment se porte l’industrie des cryptomonnaies ?

Durant ce bear market, l’industrie des cryptomonnaies est en proie aux licenciements massifs, cependant, cela n’est pas une généralité. Dans ce tour d’horizon, nous rapporterons également les témoignages exclusifs de Bybit, Sorare, et Coinhouse, afin de comprendre comment ces sociétés s’en sortent au cours de cette période.

Bear market et licenciements massifs : comment se porte l’industrie des cryptomonnaies ?

Cacher le player

1.0x

0.75x

1.0x

1.25x

1.5x

2.0x

0:00
0:00

Le bear market et ses conséquences sur notre écosystème

Depuis l’effondrement de Terra, le marché est entré dans une phase de baisse encore plus prononcée que celle entamée depuis novembre 2021. Cet épisode a relevé de nombreuses failles parmi les différents acteurs du marché des cryptomonnaies, entraînant une vague de licenciements.

Qu’il s’agisse de mesures préventives ou de réelles difficultés, les coupes sont parfois importantes, dépassant souvent les 20 % du personnel.

La raison évoquée est généralement la même : la phase d’incertitude que rencontre actuellement le marché.

Toutefois, ces licenciements ne sont pas nécessairement une norme dans l’industrie, comme nous le verrons avec Sorare et Coinhouse. Nous avons donc tenu à interroger des acteurs qui recrutent et licencient, de manière à avoir des visions opposées.

👉 Pour affronter les marchés sereinement, retrouvez notre guide sur le bear market

Jouez et collectionnez des cartes au format NFT

1 carte offerte pour 5 achetées avec notre lien

toaster icon
Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués (en savoir plus)

Le point sur les licenciements dans le secteur des cryptomonnaies

Toutes les sociétés cryptos qui ont recourt à des licenciements ne sont pas logées à la même enseigne. Certaines sociétés ne se relèveront certainement pas des difficultés qu’elles rencontrent, comme la plateforme singapourienne Holdnaut, qui se sépare de 80 % de son personnel. De plus, il faut recontextualiser, ici, 80 % ne représentent « que » 40 personnes.

Commençons alors avec un tableau non exhaustif des différentes entreprises ayant licencié :

Tableau de synthèse des licenciementsSynthèse des licenciements dans l’écosystème des cryptomonnaies 

 

Notons que les chiffres ne se basent que sur les communications publiques, ce qui complique l’enquête. Crypto.com, par exemple, aurait pu se séparer de plus de 1 000 personnes au lieu de 260 annoncées, bien qu’il soit difficile de l’attester.

Du côté de Coinbase, celle-ci avait commencé par geler les embauches et annuler ses offres d’emplois, pour ensuite se séparer de 18 % de ses effectifs. Au mois de juin, Bitpanda, qui comptait plus de 1 000 employés, informait réduire ses forces à 730 personnes. La plateforme ne prévoyait pourtant pas d’en arriver là quelques semaines plus tôt.

Toutefois, ces choix ne sont pas toujours dus à une mauvaise santé financière. Dans le cas de Bybit ces décisions sont notamment motivées par une croissance trop rapide :

« Bybit reste une entreprise en excellente santé financière, 3ᵉ plus grosse plateforme d’échange crypto au monde en termes de volume tradé. Mais les effectifs avaient grandi à une vitesse incontrôlable (multiplié environ par cinq en un an) créant des doublons dans l’organisation, nuisant à l’efficacité même de l’entreprise et impactant de toute évidence la rentabilité.

La situation de Bybit était loin d’être mauvaise, mais ne pas prendre de telles décisions à l’instant T aurait pu nous mener à de réelles difficultés dans les années à venir. Gouverner, c’est prévoir et anticiper. »

Ainsi, l’entreprise a procédé à 300 licenciements ou non-renouvellements de contrats, cela représente environ 15 % des effectifs du printemps dernier. Ces décisions ont été difficiles pour Bybit, comme nous l’ont confié nos contacts au sein de l’entreprise, il n’est jamais évident de se séparer d’un grand nombre de collègues.

Cependant, les personnes ciblées étaient en priorité des contrats sur le point d’expirer. Des programmes d’accompagnement ont été mis en place pour une réinsertion professionnelle rapide, et des compensations financières ont été faites.

Les recrutements doivent reprendre d’ici septembre, période jusqu’à laquelle ils sont gelés.

D’autre part, Bybit revient sur les éventuels dégâts qu’auraient pu leur causer les affaires Terra, Three Arrows Capital (3AC) ou encore Celsius :

« La faillite de 3AC nous a peu impacté, car cela représentait un rôle mineur dans notre activité […]. Il en va de même pour Celsius. Terra nous a plus sévèrement affecté dans la mesure où les exchanges ont dû travailler nuit et jour pour pallier les défaillances techniques de la blockchain, les défauts sur les pools de liquidité UST et la panique des utilisateurs […]. Nous sommes cependant très satisfaits de la façon dont nous avons géré cet incident. »

👉 Pour aller plus loin – Retrouvez notre tutoriel sur la plateforme Bybit

Un exchange complet pour le trading de cryptomonnaies

0 % de frais sur le marché spot

toaster icon

Les sociétés qui recrutent

D’autres entreprises vivent très bien ce bear market. Nous pouvons citer l’exemple de géants comme Binance avec 672 offres d’emploi sur son site au moment de la rédaction de cet article. Kraken également tient bon la barre, avec 180 offres.

Mais des acteurs français comme Coinhouse s’en sortent tout aussi bien. Son directeur de la communication, Johann Ouaki, nous confie que la présence de l’entreprise sur le marché depuis 2015 a permis d’anticiper la situation avec une certaine maturité. Sa force réside par ailleurs dans des produits stables afin de ne pas se limiter à la seule volatilité des cryptomonnaies.

Nous lui avons également demandé si la situation actuelle freinait la bonne dynamique de Coinhouse :

« Pas du tout, au contraire même, les mauvais contextes forcent souvent à la créativité et à l’accélération. Nous sommes dans une dynamique propice à imaginer de nouvelles choses, tant en termes de partenariats qu’en termes de produits ou d’approche marketing. »

Toujours du côté français, Sorare également se porte pour le mieux avec de nombreux recrutements, comme nous le rapporte Brian O'hagan, responsable de la croissance :

« Nous recrutons à tous les postes. Nous avons plus de 100 postes à pourvoir d’ici la fin de l’année à Paris et New York. Les profils les plus rares sont les plus compliqués [à trouver]. Par exemple, [nous cherchons] à recruter des développeurs Go (un langage de programmation relativement nouveau) et c’est un challenge. »

Si l’on se réfère aux annonces de recrutements de la société, plusieurs secteurs recherchent effectivement de nouveaux collaborateurs avec, entre autres :

  • Le développement ;
  • Le marketing ;
  • La finance ;
  • La création de contenus.

De plus, Sorare est rentable depuis ses débuts et l’arrivée du baseball devrait accélérer cette dynamique. Rien qu’au premier semestre 2022, la plateforme a enregistré plus de volumes que sur toute l’année 2021 :

« Par exemple, malgré le ralentissement du marché, Sorare a connu une croissance explosive au cours de l’année écoulée : au premier semestre 2022, nous avons augmenté le volume des transactions de plus de 274 % par rapport au premier semestre 2021. »

De son côté, Johann Ouaki de Coinhouse revient sur les changements provoqués par le bear market. Il insiste également sur le fait que cela est vu par l’entreprise comme une opportunité de s’améliorer :

« Nous observons de nouveaux comportements chez nos clients. Beaucoup de questions nous sont posées et cette curiosité, finalement très saine, nous impose de renforcer notre approche, historiquement ancrée autour de la pédagogie et de l’accompagnement. En termes d’impact négatif, nous observons plus de frilosité de la part des nouveaux entrants surtout, mais la pédagogie et l’accompagnement sont encore une fois la clé nous permettant d’avancer. »

Pour ce qui est de Celsius, 3AC ou Terra, l’entreprise précise par ailleurs qu’elle n’a pas été impactée au-delà du séisme global sur le marché. En effet, Coinhouse n’avait pas d’exposition sur ces différents projets.

Si les licenciements font nécessairement plus de bruits dans cette atmosphère anxiogène du marché, nous constatons malgré tout que nombre d’acteurs s’attellent à construire pour définir le futur de l’industrie des cryptomonnaies. Au-delà des pertes, un bear market doit aussi être vu comme une chance de devenir plus performant.

👉 Découvrez notre tutoriel sur la plateforme Coinhouse

Coinhouse

La plateforme française la plus réputée

toaster icon
Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque lundi par mail 👌

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page présente des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.


Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
jean

Hello, merci pour cet intéressant article. Au cours de cette période avec un s à cours au lieu de t. Bonne soirée.

Voir plus
Tout voir

Cryptoast

Le site qui explique tout de A à Z sur le Bitcoin, la blockchain et les crypto-monnaies. Des actualités et des articles explicatifs pour découvrir et progresser dans ces secteurs !


Achetez sur Binance

-10% de réduction sur les frais, avec le
code SVULQ98B 🔥 Et aussi -10% sur
Binance Futures avec le code cryptoast

Les articles les plus lus

Celsius : les clients n’auront pas besoin de rembourser leurs emprunts

Celsius : les clients n’auront pas besoin de rembourser leurs emprunts

Le Bitcoin (BTC) et l'Ether (ETH) toujours sous résistances – Enfin le mouvement que tout le monde attend ?

Le Bitcoin (BTC) et l'Ether (ETH) toujours sous résistances – Enfin le mouvement que tout le monde attend ?

L’AMF procède à la radiation d’un PSAN, une première dans l’industrie

L’AMF procède à la radiation d’un PSAN, une première dans l’industrie

Do Kwon transfère plus de 3 300 BTC vers 2 wallets différents - les autorités coréennes veulent geler les fonds

Do Kwon transfère plus de 3 300 BTC vers 2 wallets différents - les autorités coréennes veulent geler les fonds

Achetez sur Binance

-10% de réduction sur les frais, avec le
code SVULQ98B 🔥 Et aussi -10% sur
Binance Futures avec le code cryptoast