Un comité consultatif pour le projet d’euro numérique de la BCE

En juillet dernier, après de longs mois d’hésitation, la BCE donnait enfin son feu vert pour lancer le projet d’euro numérique.

Cette période d’expérimentation est prévue pour deux ans, durant lesquels l’institution statuera sur la faisabilité et l’utilité d’un tel projet.

Pour ce faire, la BCE a annoncé via un communiqué avoir nommé trente professionnels du secteur issus de trente différentes entreprises ou institutions. Selon ce document, ces personnes doivent « conseiller Eurosystem sur le design et la mise en circulation du potentiel euro numérique. »

Les membres du groupe de trente professionnels ont prévu de se réunir au moins tous les trimestres à partir de ce mois de novembre.

Des consultations écrites seront réalisées entre chaque réunion, notamment pour permettre d’identifier certaines difficultés et proposer des solutions de résolution.

👉 Pour aller plus loin – Euro numérique – Quels sont ses avantages et ses inconvénients ?

Un comité consultatif exclusivement composé d’Européens

Parmi les membres du comité, on retrouve bien entendu de nombreuses banques européennes (Deutsche Bank, La Banque Postale, Banque Populaire, Société Générale, etc.).

On note également la présence du français Worldline. Ce dernier a récemment fait parler de lui en permettant une large ouverture des paiements en cryptomonnaies en Suisse. De manière plus étonnante, le groupe suédois Ikea est également de la partie.

Néanmoins, la première principale information est l’absence d’acteurs américains. Certes, il y a bien Stripe, mais l’entreprise californienne est aussi établie à Dublin, en Irlande. Ce sera d’ailleurs la filiale irlandaise qui sera représentée dans le groupe de travail.

En revanche, nous pouvons notamment noter l’absence de PayPal, Visa ou encore Mastercard, qui ont pourtant avancé sur le sujet des actifs numériques depuis l’année dernière.

La seconde grande information, c'est qu'il n'y a pas d'acteurs de la sphère des cryptomonnaies. Mais ce n'est pas très étonnant au vu de l'opposition entre ce projet les crypto-actifs.

👉 Suivez toute l’actu liée à la régulation des cryptomonnaies

Découvrir notre Groupe Privé

Du contenu à haute valeur ajoutée et rapide à consommer

Les projets de MNBC sont de plus en plus nombreux dans le monde

L’Union européenne souhaite-t-elle enfin montrer une volonté de souveraineté sur un sujet aussi important ? C’est en tout cas l’image qu’elle se donne en écartant les acteurs américains et chinois.

Pour rappel, l’euro numérique est une monnaie numérique de banque centrale (MNBC). Il peut être comparé à d’autres projets du même type comme le yuan numérique en Chine ou le projet Dunbar réunissant quatre pays.

Si ces projets sont clairement en opposition avec les cryptomonnaies selon leurs défenseurs, ils n’en restent pas moins un enjeu de souveraineté. Leur développement exponentiel est une preuve de la crainte causée aux banques centrales par les crypto-actifs.

En effet, une MNBC est et resterait une monnaie centralisée et contrôlée par une banque centrale, au contraire d’une cryptomonnaie. Il reste désormais à savoir si ces MNBC pourront effectivement voir le jour et faire face à la concurrence du Bitcoin (BTC) et consorts.

👉 À lire – Les MNBC : l’écran de fumée du système bancaire ?

Découvrir FTX

5% de réduction sur vos frais avec ce bouton 👆

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués (en savoir plus)
Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page présente des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

A propos de l'auteur : Benjamin Allouch

twitter-soothsayerdata

Anciennement juriste spécialisé en droit des données personnelles et du numérique, je me suis très vite intéressé au Bitcoin, à la technologie blockchain et à leurs implications juridiques. Je suis aujourd'hui consultant indépendant et rédacteur dans le domaine des cryptomonnaies et de la blockchain.
Tous les articles de Benjamin Allouch.

guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
Stephane

Si ya la banque postale alors on est sauvé 😂🤣🤣🤣🤣