Les rangs de l'Association Libra continuent de se renforcer, elle compte désormais 3 nouveaux membres : Temasek, Slow Ventures et Paradigm. Est-ce déjà l'un des effets de l'arrivée de Stuart Levey en tant que premier PDG de l'Association ?

 

Un ensemble diversifié de nouveaux membres

Le nouveau membre le plus éminent est sans aucun doute Temasek, une société d'investissement gigantesque basée à Singapour. Bien que Temasek ne reçoit aucune subvention de la part de l'État singapourien, il est aujourd'hui considéré comme un fonds souverain par le Fonds monétaire international (FMI).

En outre, Temasek possède et gère un portefeuille de 313 milliards de dollars. Ses investissements couvrent un large éventail de secteurs, notamment les services financiers, les télécommunications, les médias et la technologie.

Cet ajout pourrait éventuellement expliquer pourquoi le dollar de Singapour occupe depuis le début du projet Libra une place importante. Depuis sa restructuration le mois dernier, le dollar de Singapour, parmi la livre sterling, l'euro et le dollar américain, sera l'une des monnaies fiat ayant son propre stablecoin sur le réseau, le LibraSGD (≋SGD).

Avec la collaboration de la banque américaine JP Morgan et l'Autorité monétaire de Singapour, Temasek développe en parallèle un réseau basé sur une blockchain pour des paiements multidevises et transfrontaliers.

Pour toutes ces raisons, Temasek est un atout considérable pour le développement de la Libra, qui s'ouvre maintenant davantage sur le marché asiatique.

👉 Pour en savoir plus : Le projet Libra se reconfigure complètement pour satisfaire les régulateurs

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

 

Le projet Libra accélère

Parallèlement, Paradigm et Slow Ventures s'ajoutent aux fonds d'investissement en tant que nouveaux membres de l'Association.

Basée à San Francisco, Paradigm est une société d'investissement dans le secteur des cryptomonnaies. Cette dernière a notamment été cofondée en 2018 par Fred Ehrsam, l'un des fondateurs du géant Coinbase, lui aussi membre de l'Association depuis le début du projet.

Elle aussi originaire de San Francisco, Slow Ventures investit dans des entreprises au cœur de l'industrie des technologies. La société a en outre investi dans Slack, Postmates et Airtable.

Dante Disparte, vice-président et responsable de la politique et de la communication de l'Association Libra a commenté sur l'arrivée de ces nouveaux membres :

L'ajout de 3 nouveaux membres à l'Association Libra montre notre engagement à construire un groupe diversifié d'organisations qui contribueront à la gouvernance, à la roadmap technologique et à la préparation du lancement du système de paiement Libra. [...] Chacune de ces organisations partage notre engagement à apporter des capacités uniques et une attention à long terme au développement du marché pour la blockchain et les actifs numériques.

👉 Pour aller plus loin : L'Association Libra nomme Stuart Levey, directeur juridique de HSBC, au poste de PDG

 

La restructuration du projet Libra peut d'ores et déjà être considérée comme un franc succès. Bien que ce consortium à l'origine mis en place par Facebook fait débat parmi la crypto-communauté, depuis sa restructuration, de nouvelles entreprises et organisations affluent à un rythme régulier.

Ces arrivées portent le nombre total de membres de l'Association Libra à 27. L'ajout de ces nouveaux membres fait suite à l'arrivée Checkout.com, Heifer International, Shopify et Tagomi, plus tôt cette année.

👉 Pour en savoir plus : Le processeur de paiement Checkout.com rejoint l'Association Libra

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments