L'Autorité monétaire de Singapour (MAS), en collaboration avec J.P. Morgan, a mis au point le prototype d'un réseau basé sur une blockchain pour des paiements multidevises et transfrontaliers.

 

Encourager des initiatives similaires

La MAS a déclaré ce lundi 11 novembre que le prototype permet d'effectuer des paiements dans différentes devises sur le même réseau. Le prototype est actuellement en phase de test pour déterminer sa capacité à s'intégrer à des applications commerciales de la blockchain. Temasek, une société d'investissement appartenant au gouvernement de Singapour est également collaboratrice dans cette initiative. Sopnendu Mohanty, directeur du pôle FinTech de la MAS, a confirmé son enthousiasme concernant cette innovation :

Nous espérons que cette évolution encouragera d'autres banques centrales à mener des essais similaires, et nous rendrons les spécifications techniques accessibles au public pour accélérer ces efforts. Ce sera un grand pas en avant pour rendre les transactions transfrontalières plus rapides, moins chères et plus sûres.

Chia Song Hwee, président de Temasek, a commenté :

La technologie de la blockchain a un grand potentiel pour transformer les entreprises et ouvrir de nouvelles opportunités commerciales. Pour mieux comprendre l'impact et la valeur de la technologie, nous sommes heureux d'avoir établi un partenariat avec MAS et J.P. Morgan pour la plateforme Ubin. [...] Nous nous réjouissons de la collaboration et du soutien accru que nous apporterons aux efforts pionniers de Singapour dans le domaine de la blockchain.

 

La dernière phase de tests avant le déploiement ?

Précédemment en novembre 2016, la MAS avait présenté le projet Ubin, qui visait à examiner la technologie de la blockchain, se concentrant principalement sur l'autorisation et le règlement des paiements et des titres. Le dernier prototype de Ubin permettrait au projet d'entrer dans sa cinquième phase, qui déterminera la viabilité commerciale et la pérennité du réseau de paiements. John Hunter, responsable mondial du réseau d'information interbancaire chez J.P. Morgan, a déclaré :

J.P. Morgan est heureux d'être un partenaire d'infrastructure de MAS et de Temasek pour la phase 5 du projet Ubin. En tirant parti de nos principales leçons de la mise en place du Réseau d'information interbancaire (IIN) et du JPM Coin, J.P. Morgan est bien placé pour soutenir le développement d'un réseau de paiements basé sur une blockchain et opérer à grande échelle.

Un rapport détaillé sur le projet Ubin devrait également être publié au début de l'année 2020 par le géant de technologie Accenture. Celui-ci décrira les cas d'utilisation du système de paiement et ses spécificités techniques pour que d'autres institutions puissent elles aussi l'implémenter et l'utiliser dans leurs activités. La MAS et ses partenaires ont déjà sollicité le soutien de plus de 40 sociétés financières et non financières pour explorer les avantages potentiels du réseau.

 

Du côté de J.P. Morgan, la plus grande banque des États-Unis développe son propre stablecoin, le JPM Coin. Celui-ci permettra de relier un certain panel de devises afin de faciliter les échanges internationaux. La banque américaine était donc un partenaire de choix pour la banque centrale de Singapour et la mise au point de son projet.

 

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments