L'Association Libra vient de nommer Stuart Levey comme son premier PDG. Ancien directeur juridique chez HSBC, il apportera au projet Libra une riche expérience de leadership dans les secteurs public et privé, dans les domaines de la banque et de la politique réglementaire.

 

Le premier PDG de l'Association Libra

Cette initiative a été annoncée dans un communiqué officiel le 6 mai. L'arrivée de Stuart Levey en tant que CEO de l'Association Libra intervient moins d'un mois après que le projet ait été complètement restructuré pour satisfaire les régulateurs.

Je suis honoré de rejoindre l'Association Libra, qui trace une voie audacieuse pour exploiter la puissance de la technologie afin de transformer le paysage mondial des paiements. La technologie nous donne la possibilité de faciliter l'envoi et la réception d'argent par les particuliers et les entreprises, et de donner à plus d'un milliard de personnes la possibilité de se faire une place dans le système financier, le tout avec des contrôles solides pour détecter et dissuader les activités financières illicites. Je me réjouis de travailler en étroite collaboration avec les gouvernements, les régulateurs et toutes nos parties prenantes pour réaliser cette vision, a déclaré Stuart Levey.

Katie Haun, membre du conseil d'administration de l'Association Libra estime que l'expérience de Stuart Levey apportera au projet un bon équilibre entre innovation et réglementation.

👉 Pour en savoir plus : Le projet Libra se reconfigure complètement pour satisfaire les régulateurs

 

Un allié considérable pour le projet

Selon son compte LinkedIn, Stuart Levey a auparavant occupé le poste de sous-secrétaire au terrorisme et au renseignement financier pour le département du Trésor américain.

Il a occupé cette fonction entre juillet 2004 et mars 2011 sous les présidents Bush et Obama, après 3 ans d'expérience pour le ministère américain de la justice.

Ces 8 dernières années, Stuart Levey était de directeur juridique de HSBC Holdings, un groupe bancaire international considéré comme la plus importante banque d'Europe. Le groupe compte 235 000 employés dans 84 pays et son bénéfice d'exploitation s’élevait à 53 milliards de dollars en 2019.

Il y dirigeait un service juridique composé de plus de 900 avocats et était responsable de tous les conseils juridiques fournis au directeur général, aux cadres supérieurs et au conseil d'administration.

Avec un tel parcours, l'Association Libra s'est trouvé un allié de taille qui aura sans aucun doute les capacités de faire avancer le projet sur tous les plans.

Son expérience dans la finance et les services juridiques seront d'une grande aide, surtout car les principales difficultés auxquelles fait face le projet Libra proviennent des régulateurs.

Stuart Levey

Stuart Levey

 

Ces derniers temps, l'Association Libra progresse rapidement et semble plus que jamais déterminée à déployer sa série de stablecoins sur le marché, malgré l'inquiétude de la crypto-communauté.

Depuis sa restructuration complète dans ce qui est considéré comme une Libra 2.0, le projet attire également de nouveaux membres. Après Tagomi, Shopify et Heifer International, le dernier membre en date est le processeur de paiement Checkout.com.

Ainsi, il est indéniable que l'arrivée de Stuart Levey en tant que PDG de l'Association Libra permettra au projet de Facebook de faire des avancées considérables sur le plan réglementaire et devrait en parallèle convaincre de nouvelles entreprises.

👉 Pour aller plus loin : Binance Research : le projet Libra sera-t-il à la hauteur de ses ambitions initiales ?

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments