L’évolution de l’approvisionnement en Bitcoin

C’est l’exchange de produits dérivés cryptos ZUBR qui a publié cette analyse en début de semaine. Il explique que l’approvisionnement en Bitcoin a été fortement réduit depuis sa création, grâce au processus de halving, qui diminue par deux les récompenses de mining tous les 4 ans environ. Ce mécanisme sert à éviter l’inflation, en proposant moins de pièces "neuves". D’où ce calcul de ZUBR, qui prévoit les deux prochains halvings en 2024 et 2028 :

« Avant que cette décennie s’achève, seuls 225 bitcoins seront produits chaque jour et pourront arriver sur le marché en tant qu’approvisionnement “neuf”. Pour comparaison, au début de l’année [2020] 1800 bitcoins étaient créés chaque jour [avant le halving], cela indique donc une perte de presque 90% de l’approvisionnement en huit ans. »

 

Des investisseurs qui continuent le hodl

Pour poursuivre cette analyse, ZUBR s’est penché sur les adresses contenant un nombre exact de BTC, soit 1 BTC, 2 BTC, etc. Jusqu’à 10 BTC. Ces chiffres ronds indiquent en effet une volonté d’investir sur le long terme de la part des détenteurs des wallets selon ZUBR. Et ce type d’adresses est de plus en plus courant : on en trouve maintenant plus de 500 000, leur nombre ayant augmenté depuis le début du "bear market" de 2018 :

Nombre d'adresses avec une somme en Bitcoin précise

Source : Zubr.io

Depuis 2011, les adresses contenant exactement 1, 2, 3, jusqu’à 10 BTC ont constamment progressé, à l’exception de cinq mois au total. Rien que pour l’année 2020, leur nombre a augmenté de +11%. Et si on extrapole cette progression aux années à venir, on se rend compte que l’approvisionnement en Bitcoin ne pourra probablement pas suivre, si les investisseurs continuent d’accumuler des bitcoins au même rythme . D’où cette conclusion de ZUBR :

« Si on extrapole la demande future […] cela pointe vers un changement conséquent en 2028, lorsque la fréquence d’approvisionnement du Bitcoin baissera à nouveau, et que les adresses des investisseurs de détail commenceront à accaparer tout l’approvisionnement neuf. »

Approvisionnement Bitcoin VS demande 2028

Source : Zubr.io

Cela veut aussi dire que d’ici au prochain halving de 2024, les investisseurs de détail pourraient potentiellement représenter 50% de l’approvisionnement.

👉 Pour aller plus loin, lisez : Que va-t-il se passer lorsque le dernier Bitcoin sera miné ?

Limitations de ce modèle

ZUBR pointe cependant du doigt deux limitations de ce modèle. D’une part, il ne prend en compte que les adresses avec un montant en BTC rond, les autres adresses « de détail » qui ont investi sur le long terme n’apparaissent donc pas. Cela veut dire que la date où l’approvisionnement ne sera pas suffisant peut être encore plus proche que prévu. ZUBR explique également que ce modèle ne prend pas en compte le BTC qui est stocké sur les exchanges.

 

D’autres données pointent en tout cas vers une conclusion similaire, du côté des investisseurs institutionnels. Depuis le halving, on sait ainsi que l’entreprise Grayscale accumule plus de Bitcoin qu’il n’en est produit : l’appétit des « zinzins » est donc également considérable.

👉 Pour en apprendre plus : Grayscale accélère encore la cadence et rafle 280% des BTC minés

Tout cela montre en tout cas que le Bitcoin devrait continuer à être utilisé comme un actif d’investissement pendant les prochaines années, comme le conclut ZUBR :

« Bien que le Bitcoin n’en soit qu’à ses balbutiements comparé à l’or et aux marchés des fonds propres, les données montrent que ceux qui croient en la crypto-monnaie n’ont pas changé d’opinion, et qu’ils continuent à la voir comme une réserve de valeur réelle, malgré les fluctuations de prix. »

 

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments