L'Allemagne fait un pas de plus vers les cryptomonnaies

Mardi, le ministère fédéral des Finances allemand a publié ses premières orientations visant à encadrer la fiscalité des cryptomonnaies, et ces dernières confirment l'intérêt du pays pour le développement des actifs numériques.

Le document de 24 pages explore notamment la façon dont sont taxées les cryptomonnaies. Le point le plus important mentionne l'exonération d'impôt pour les gains en cryptomonnaies qui sont détenues plus d'un an par un particulier, et cela inclut le staking ainsi que le lending.

Jusqu'ici, si un citoyen allemand voulait profiter de l'exonération d'impôt sur ses cryptomonnaies, il devait attendre dix ans. Ce chiffre passe donc désormais seulement à un an, s'alignant ainsi avec l'article 23 de la loi allemande sur l'impôt sur le revenu, lequel dispose que si la période s'étalant entre l'acquisition et la vente d'un actif est supérieure à un an, alors le montant des gains est exonéré d'impôt.

Le document, qui mentionne également le minage, les hard forks et les airdrops, reste cependant sujet à modification, selon le ministère :

« Le ministère fédéral des Finances continuera à traiter les questions d'impôt sur le revenu relatives aux monnaies virtuelles et autres jetons en étroite coordination avec les plus hautes autorités financières des États fédéraux et avec la participation des associations. »

👉 Retrouvez notre guide d'achat de cryptomonnaies pour 2022

Découvrir notre Groupe Privé

Du contenu à haute valeur ajoutée et rapide à consommer

L'Allemagne, pays crypto-friendly numéro 1

Selon un classement établi par Coincub, l'Allemagne siège désormais à la 1re place du podium en termes de pays favorable aux cryptomonnaies, prenant ainsi la place de Singapour.

En cause, la position institutionnelle du pays plaçant les cryptomonnaies comme moyen d'investissement à long terme pour les épargnants, notamment avec un système de taxation qui était déjà bien plus accueillant que la plupart des autres pays du monde.

De plus, il faut noter que l'Allemagne possède 1 430 nœuds Bitcoin, ce qui représente 9,08 % du total des nœuds mondiaux. Cela la place en seconde place en termes de nœuds détenus juste derrière les États-Unis et devant la France, qui n'en possède elle que 3,35 %.

Le mois dernier, la Commerzbank, deuxième plus grosse banque allemande, a demandé une licence pour proposer des cryptomonnaies à ses clients. Si cela venait à se concrétiser, plus de 11 millions de ses clients particuliers bénéficieraient ainsi de services de garde et d'échange de cryptomonnaies.

Fin 2021, Paycer (PCR), un protocole de finance décentralisée (DeFi) cross-chain allemand, annonçait vouloir combiner la DeFi et les services bancaires traditionnels (TradFi) afin de proposer des taux d'intérêt élevés à un public plus large.

Enfin, selon un rapport de KuCoin du mois de mars dernier, 44% des citoyens allemands seraient « motivés pour investir dans les cryptomonnaies afin de faire partie de l'avenir de la finance ».

Le pays le plus riche d'Europe semble ainsi également bien parti pour dominer le marché des cryptomonnaies dans cette zone, étant donné l'intérêt à la fois des particuliers et institutionnels pour ce dernier.

👉 À lire également : Les actions des entreprises du secteur de la crypto enregistrent une forte baisse

Source : Document officiel du ministère, Coincub, bitnodes.io

Découvrir FTX

5% de réduction sur vos frais avec ce bouton 👆

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués (en savoir plus)
Newsletter 🍞

Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page présente des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n'y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos liens.

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n'est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte causé suite à l'utilisation d'un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d'entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

A propos de l'auteur : Maximilien Prué

twitter-soothsayerdata

Passionné par le monde de la finance décentralisée et les nouveautés apportées par le Web 3.0, je rédige des articles pour Cryptoast afin d'aider à rendre la blockchain plus accessible à tous. Persuadé que les cryptomonnaies vont changer le futur très prochainement.
Tous les articles de Maximilien Prué.

guest
2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
juju

laisser ses bitcoin a la banque ... ? 😀

antoine

? cette durée de 1 an minimum pour une non-imposition est dejà en vigueur depuis des années en allemagne, cela n'a jamais été 10ans.