Les cryptomonnaies : toujours portées par les réseaux sociaux ?

Cela ne vous a pas échappé si vous êtes fan de cryptos de la première heure : dans l’écosystème, les nouvelles circulent via les réseaux sociaux. L'activité sociale la plus dynamique se trouve Reddit, mais aussi Twitter, qui voit régulièrement se dérouler les guerres de paroisse des différents fans de cryptomonnaie.

Les entreprises crypto l’ont bien compris, puisqu’elles communiquent parfois presque exclusivement par ce médium. Le PDG de Binance, Changpeng Zhao, s’est ainsi souvent distingué par ses prises de position pas toujours appréciées sur Twitter. Les grands traders et analystes sont également présents sur la plateforme, ce qui permet de créer un microcosme où l’on peut se perdre aisément.

👉 A lire : Bitcoin : la meilleure monnaie numérique selon le patron de Twitter

Prédire les cours d’une cryptomonnaie grâce à l’activité sociale

D’où une idée prévalente ces dernières années : l’activité sociale autour d’une cryptomonnaie pourrait prédire les hausses de prix. En 2017, Twitter avait même publié un article expliquant que le volume de tweets dédiés à Bitcoin (BTC) suivait la même courbe que le prix :

Bitcoin Twitter cours prix BTC

Source : Twitter, blog

C’est donc devenu une habitude pour les journalistes, qui pistent maintenant les mentions de Bitcoin, grâce à des outils comme Google Trends. On apprenait ainsi au début du mois de décembre que les requêtes Google pour « Bitcoin price » avaient atteint un pic, suite au bull run de la cryptomonnaie. Et au-delà de prédire le cours, l’activité sociale est utilisée pour déterminer la solidité d’un projet et son étendue.

Binance Découvrir BTC sur Binance

-10% de réduction sur les frais, avec le code SVULQ98B 🔥
👉 Et aussi -10% sur Binance Futures avec le code cryptoast

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués (en savoir plus)

Peut-on réellement prédire le cours d’une cryptomonnaie grâce à l’activité sociale ?

Il faut cependant rester prudent lorsqu’on étudie l’activité sociale d’une cryptomonnaie pour essayer de déterminer s’il faut investir ou non. Cela reste un domaine financier, et comme les autres il a attiré son lot de scammers et personnes mal intentionnées. La finance décentralisée a été un domaine particulièrement parlant ces derniers mois. Des protocoles se sont créés du jour au lendemain, en promettant monts et merveilles aux investisseurs… Avant de s’effondrer quand l’enthousiasme est retombé.

Un bon exemple est SushiSwap. Le protocole DeFi a suscité un engouement considérable sur les réseaux sociaux, grâce à la croissance de son token natif, le SUSHI. Il avait atteint près de 170 dollars deux jours après son lancement… Avant de perdre brutalement 99% de sa valeur. Son responsable, Chef Nomi, avait par ailleurs quitté le navire en emportant des millions de dollars… Avant de les restituer.

👉 Découvrez aussi : DeFi - Les protocoles Yearn.Finance (YFI) et SushiSwap fusionnent

Attention aux bots !

Ces méthodes rappellent bien sûr les ICO, qui ont d’une manière similaire attiré tous les regards en 2017, avant que de nombreux projets sombrent faute de résultats. A cela, on peut également ajouter un autre phénomène, qui est un fléau de l’Internet moderne : les bots. Sur Twitter, les chiffres sont particulièrement effarants : on estime que jusqu’à 40% des comptes pourraient être de faux comptes. Sur Reddit et YouTube, le problème est également très courant.

Le résultat, c’est que le Web crypto est inondé de commentaires de comptes faisant l’éloge de projets ou de méthodes… Mais il s’agit en grande partie de bots. Certains sont aisés à repérer : leur activité est centrée autour d’un seul projet, et les commentaires sont répétitifs, comme sur les vidéos YouTube :

YouTube bots cryptomonnaies Bitcoin

Mais d’autres imitent assez efficacement une activité humaine, et peuvent tromper des investisseurs qui ne se méfient pas.

Certaines cryptos sont particulièrement connues pour attirer les bots. Sur Twitter, d’ardents défenseurs du XRP sont ainsi particulièrement dynamiques, mais beaucoup de comptes semblent être des bots. Il semblerait aussi que l’activité autour du Bitcoin SV (BSV) soit particulièrement portée par des bots. Le Bitcoin, qui domine largement les autres cryptomonnaies en termes de capitalisation, n’est bien sûr pas épargné.

👉 Plus d’infos sur le Bitcoin SV (BSV)

Pour résumer

Il est difficile d’évaluer avec certitude si l’activité sociale entourant une cryptomonnaie est légitime et durable. Il ne faut donc pas se baser uniquement sur ces indicateurs pour se faire une idée de la solidité d’un projet. On recoupera donc toujours ces tendances avec des données chiffrées, ainsi qu’avec une analyse de projet poussée.

A propos de l'auteur : Marine Debelloir

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Intriguée par le Bitcoin depuis plusieurs années, je me suis prise de passion pour les crypto-monnaies et les technologies novatrices qui en découlent. J’aime dénicher les infos les plus croustillantes pour les partager avec vous et aider à démocratiser cet univers passionnant. Mais je ne m’arrête pas là ! J'aime également analyser les projets liés aux cryptos et aux blockchains, qui me fascinent tout autant.
Tous les articles de Marine Debelloir.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments