La Securities and Exchange Commission (SEC) a annoncé le 27 février qu'elle avait résolu les accusations portées contre l'acteur de films d'action Steven Seagal. Ce dernier aurait omis de divulguer les paiements qu'il a reçus dans le cadre de la promotion d'une Initial Coin Offering (ICO) en 2018.

 

Un manque de transparence

Au début de 2018, Seagal a fait la promotion d'une cryptomonnaie appelée Bitcoiin (B2G), lancée par Bitcoiin2Gen. Dès son lancement, B2G avait été contraint de produire une attestation réfutant les accusations selon lesquelles il s'agissait d'une opération pyramidale sur ses pratiques commerciales.

La SEC a expliqué que Seagal n'avait pas divulgué qu'on lui avait promis 250 000 dollars en monnaie fiat et 750 000 dollars de tokens B2G en échange de la promotion du token.

La promotion de l'acteur comprenait des messages sur ses réseaux sociaux encourageant le public à ne pas manquer l'ICO de Bitcoiin2Gen ainsi qu'un communiqué de presse intitulé « Le Maître Zen Steven Seagal est devenu l'ambassadeur de la marque Bitcoiin2Gen ».

L'organisme fédéral américain de réglementation et de contrôle des marchés financiers a alors imposé une amende de 314 000 dollars à l'acteur pour avoir fait la promotion de l'ICO de Bitcoiin2Gen :

Sans admettre ou nier les conclusions de la SEC, Seagal a accepté de payer 157 000 dollars de dédommagement, ce qui représente ses paiements promotionnels réels, plus les intérêts de pré-jugement, ainsi qu'une pénalité de 157 000 dollars.

En outre, Seagal a accepté de ne promouvoir aucune valeur mobilière pendant les trois prochaines années.

👉 À lire sur le même sujet : Qu'est-ce qu'une ICO (Initial Coin Offering) ?

 

Attention aux promotions des célébrités

Kristina Littman, chef de l'unité Cyber de la SEC a ajouté :

Les investisseurs [dans le B2G] étaient en droit de connaître les paiements que Seagal a reçus [...]. Les célébrités ne sont pas autorisées à utiliser leur influence sur les médias sociaux pour vendre des titres sans divulguer de manière appropriée leur rémunération.

La SEC a conclu en mettant en garde les investisseurs contre les projets soutenus par les célébrités et les invite à toujours rechercher de manière indépendante toute opportunité d'investissement.

À son apogée début 2019, le B2G représentait une capitalisation totale de près de 62 millions de dollars avec  1,26 dollar par token. Aujourd'hui, les 53 millions de bitcoiins en circulation valent moins de 10 000 dollars selon les données de CoinMarketCap.

Le soutien de célébrités destiné à promouvoir des ICOs à sont devenus populaires lors du bullrun des cryptomonnaies fin 2017. Grâce à la popularité de certaines célébrités, de nombreux projets sans valeur réelle ont récolté des millions de dollars.

La légende de la boxe Floyd Mayweather et le producteur de musique DJ Khaled ont tous deux déjà été condamnés à des amendes par la SEC pour avoir fait la promotion d'ICOs, en payant respectivement 600 000 et 150 000 dollars de dédommagement en 2018.

 

Soyez donc prudent si une personnalité quelconque fait la publicité d'un nouveau projet crypto tout en promettant des retours sur investissements conséquents. Faites toujours vos propres recherches de votre côté avant d'investir dans quoi que ce soit.

Newsletter 🍞
Recevez un récapitulatif de l'actualité crypto chaque dimanche 👌 Et c'est tout.

A propos de l'auteur : Clément Wardzala

twitter-soothsayerdatatwitter-soothsayerdata

Rédacteur en chef de Cryptoast, je découvre le Bitcoin et la technologie blockchain en 2017. Depuis, je m'efforce de partager un contenu qualitatif pour que le secteur se démocratise auprès de tous.
Tous les articles de Clément Wardzala.

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments